mar 062009
 

Comme je n'ai pas d'inspiration, je vous fais lire un de mes textes militants écrit il y a 4 ans. Polémique inside. je l'ai un peu réactualisé au goût du jour.

La journée de la femme aura lieu le 8 mars ; elle est devenue officielle en 1982 sous le gouvernement Mitterrand.

Depuis de nombreuses années, des militants féministes et antisexistes demandent qu’on cesse d’accorder de l’importance au sexe car il constitue souvent un motif de discrimination. Si l’on refuse la discrimination par le sexe, le refus de le fêter semble logique. Faire une journée de La Femme, comme si celle ci était unique, pérennise l’idée que le vocable "femme" est signifiant et doit être célébré.

En tant que militante antisexiste et féministe, je boycotterai cette journée. Lutter contre les différentiations sexistes c’est aussi refuser d’être isolées dans un groupe fondé sur la différenciation sexuelle. Les militants antiracistes admettraient-ils une journée du Noir ou de l’Arabe ?

Comme chaque année, de nombreux "centres culturels" vont, ce jour là, ouvrir leurs portes à des femmes artistes. C’est laisser entendre que les femmes ne peuvent être défendues, représentées et mises en scène que par d’autres femmes. De plus, aller à ces manifestations avalise l’idée que la lutte antisexiste ne s’avère nécessaire qu’un jour par an.

Cette journée doit évidemment être un rappel de la condition des femmes et des discriminations subies. Mais cautionner le nom de cette manifestation, participer à une journée officialisée par le gouvernement laisse entendre que nous sommes satisfaits des lois votées.

Qui a t il donc à célébrer ce 8 mars ?

Le Planning Familial est en grande difficulté financière car la loi de finances 2009 a diminué de 42 % le montant affecté au conseil conjugal et familial.

A quand l’abrogation de la loi sur le racolage passif qui stigmatise un peu plus les personnes prostituées ?

93% des salariés à temps partiel sont des femmes. 92% des dirigeants de grandes entreprises sont des hommes.

Cautionner et célébrer cette journée, c’est pérenniser la différence des sexes.

Mais c’est aussi laisser entendre à nos politiques que nous sommes satisfaits de leurs décisions et que nous ne demandons pas la mise en place rapide de toutes les mesures nécessaires à l'égalité dans les faits.

TumblrPartager

  14 réponses sur “Boycott du 08 mars”

  1. "qu’on cesse d’accorder de l’importance au sexe"
    Non mais ça va pas non ? C'est la fin de l'espèce que tu veux ??
    Sinon, je suis un peu perplexe sur ta position.
    Boycotter la journée de la femme sous prétexte qu'elle est une sorte de gadget déculpabilisant et stigmatisant ça se tient intellectuellement parlant.
    Mais profiter de cette date pour faire un discours c'est aussi reconnaitre que cette date est importante en ce qu'elle offre une tribune pour les féministes.
    Pour ma part je serais plutôt opportuniste sur ce coup. Peu importe les défauts de ce type de "célébrations" ; c'est une occasion à saisir...sans toutefois s'en contenter.

  2. "c’est une occasion à saisir…sans toutefois s’en contenter." évidemment :) . Mon texte est polémique et théorique et paradoxal. Tu vois que je refuse le genre "femme" tout en pointant les discriminations subies par les femmes.. glorieux paradoxe dont on ne peut sortir :)
    mais en vrai dans les faits, je ne boycotte pas la journée, juste je pointe la contradiction. J'aurais aussi pu parler du dévoiement de la journée via le marketing (roses offertes aux femmes le 8 mars et autres conneries).

  3. Bon, comme je trouve un peu couillon le fait de faire une journée pour la femme (sauf si on recevait toutes une augmentation ce jour là, faute de salaire égal aux messieurs), la blague d'Omar et Fred, hier à ce propos, qui m'a bien fait rigoler :

    - Oui, dimanche c'et la journée de la femme ?
    - Oui, c'est ça.
    - Donc elles auront toute la journée pour jouer avec leurs cadeaux ?
    - Tout à fait. Vous allez lui offrir quoi ?
    - Un plumeau. et vous ?
    - Une éponge.

    Bah oui, mais je suis bon public.

  4. J'aime bien, je ne suis pas fan de ce genre de journée....Et puis, je trouve que la concurrence est dure pour les femmes avec la semaine de l'internet et celle du goût...
    C'est vraiment du gadget...

  5. Malheureusement, on a encore "besoin" de cette journée, non pas pour célébrer la femme mais pour faire une bonne piqûre de rappel sur la condition des femmes ailleurs mais aussi chez nous (tu en illustres parfaitement quelques exemples). D'aucun diront qu'une journée c'est pas assez, que c'est plus stigmatisant qu'autre chose, moi j'aurais plutôt tendance à voir le verre à moitié plein et à espérer que cette foutue journée se serve bientôt plus à rien. Mais j'aime bien ta façon polémique d'en parler, ça fait réfléchir, et pas qu'un peu.

  6. Je viens de recevoir un mail de mon cousin qui habite au Kazakhstan, à la fin du mail, il me dit:
    "Le 8 mars ici aussi, c'est la fête des femmes, les gens vont tous se balader dans la rue avec une fleur dans la main et une bouteille dans l'autre"...
    Ils sont pas un peu bizarres les gens là bas????

    La journée des femmes, c'est un peu comme Noël, la fête des mères, ou le 11 novembre: c'est pour se rappeler d'un truc... quoi déjà????

  7. [...] vision polémique de Crêpe Georgette sur la Journée Internationale de la Femme donne à réfléchir… je suis assez d’accord [...]

  8. Je suis d'accord ! Je n'ai jamais apprécié la journée de la femme. Je trouve ça complètement stupide ! Est-ce que ça voudrait dire que les autres jours sont ceux des hommes ? O_O Soit on fait une journée de la femme et une journée de l'homme, soit on ne fait rien.

    Évidemment, y a aussi le côté "rappelle-toi comme elles ont lutté pour obtenir leurs droits légitimes", et là, c'est sûr, ça fait plus sérieux. Mais ce n'est jamais ce côté qui est mis en avant, et c'est bien dommage. Et puis, pas besoin d'une journée pour ça.

    Bref, pour moi c'est vraiment LE truc débile du calendrier. Et je crois que le pire, ce sont les hommes qui offrent un cadeau à leur femme ce jour-là. >.<

  9. Comme disait ma grand mere (venerable femme s'il en est) : "ces féministes quelles connes ! Bruler son soutif pour avoir les seins qui tombent non merci !!"
    Ce n'est pas cette journée de la femme que vous devriez décrier mais son INTITULE !
    Parce que contrairement à ce qu'on essaie de nous faire croire cette journée est comme la journée mondiale contre le racisme : là pour poser un eclairage sur un vrai probleme la violence faite aux femmes de part le monde.
    Parce que non nous ne sommes pas leurs égales faut pas rever! Si tel etait le cas ils nous cogneraient pas dessus, ils nous voileraient pas et on toucherait le même salaire !
    Luttons pour avoir les mêmes droits mais arretons de demander l'egalité... soyons supérieures telles que la nature nous a faites : résistantes et intelligentes.

  10. Mia ; oui enfin aucune féministe n'a jamais brulé son soutif... et on se remet des seins qui tombent (il y a pire, sisi).

    Quant à être supérieure aux hommes, je ne suis pas sexiste en fait. donc non je ne me considère pas comme supérieure aux hommes.

    Sucre d'Orge ; parce que le 8 mars sert à faire le point sur les violences subies par les femmes : on ne célèbre rien le 8 mars :)

  11. Journée des femmes, plutôt que journée de la meuf, non ?
    Journée de rien du tout, pour moi, cette journée alibi pleine de bons sentiments et de bonnes intentions non suivies d'effet hérisse la féministe que je revendique être.

  12. [...] Mais bon, reste que Barbie, c’est un peu une idole, comme Antonin, le baigneur, GI Joe ou Action Man. Et qu’il reste fort à faire en matière d’égalité homme/femme et qu’il faudra d’ailleurs un jour qu’on dise clairement que le féminisme, ce n’est pas la prise de pouvoir par les femmes mais bien la volonté des femmes de parvenir à cet égalité de droits et de devoirs (d’ailleurs c’est le moment de lire du Tata Val pour se convaincre de l’inanité du 8 mars tout ça). [...]

  13. Valérie : si les pionnieres du MLF brulerent leurs soutifs au milieu de la rue et en public... d'où la citation de ma grand mere qui y était (l'etait vieille cette femme) et qui preferait quand à elle dire "fuck" à son mari quand il attendait les pieds sous la table que le repas se fasse tout seul. Cela dit l'histoire retient qu'il ne l'a fait qu'une unique fois aller savoir pourquoi... mais tout le monde s'en fout.

  14. Expliquez moi le racolage passif.

    Est ce du racolage passif si en voyant une femme en burqua j'ai une érection ?

    A mon avis oui.

    Je me demande alors que fait la police !!!

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.