mai 242013
 

(un propos à caractère ironique se cache dans mon titre, il est habilement dissimulé).

Si vous comptez aller voir ce film, ne lisez pas ce qui suit.

(Quand Stilnox est mécontent, Stilnox est sur fond rouge)

C'est l'histoire d'un gars sous stilnox (Ryan Gosling) qui vit en Thaïlande et qui aime bien voir les filles se masturber en prenant l'air d'un lamantin, voir des thaïlandais se foutre sur la gueule en prenant l'air d'un lamantin, rester sans bouger dans des pièces où l'on consomme plein d'ampoules de couleur rouge pour donner l'air d'un bordel des années 50 en faisant le lamantin.

Son frère part à le recherche d'une fille mineure de 14 ans à violer et tuer ce qui est une occupation souvent dédaignée et assez sous-estimée. Il a du pot ; il en trouve une (bon elle a 16 ans, on ne peut pas tout avoir) qu'il tue dans une chambre où la lumière est rouge comme cela sang et lumière se confondent dans un maelström de sauvagerie sauvage. Bref c'est rouge.

Là un flic, un personnage assez original puisque c'est un asiatique, petit, taciturne, expert en boxe thaï, sadique, qui aime chanter des chansons sirupeuses (il n'a pas mangé de nems c'est décevant) va voir le père de la fille et lui ordonne de la venger. Le père tue donc le frère de Stilnox mais le flic lui coupe tout de même un bras avec le sabre qu'il avait caché dans le dos pour lui faire payer le fait qu'il ait prostitué une de ses filles.

Lorsque notre héros apprend que son frère est mort, il contracte la mâchoire, prend un flingue et va demander des comptes au manchot qui lui explique que c'est une sorte de crime d'honneur.

(du rouge, du noir, des clopes, ce personnage est méchant ; repères visuels)

Arrive alors sa mère interprétée par Kristin Scott Thomas qui est dans un rôle à contre emploi. Qu'est ce qu'un rôle à contre emploi ? C'est quand tu mets une perruque blonde à Thomas, que tu lui fais dire plein de gros mots et la fait s'habiller chez Pimkie ce qui lui donne l'air de Donatella Versace.

Elle arrive et dit à Stilnox "et toi tu n'as vraiment pas de couilles, ton frère avait une énorme queue (vous comprenez ici qu'est finement annoncé un truc) et pas toi, je vais le venger".

Stilnox "oui mais enfin il a violé et tué une fille".

Maman "il avait ses raisons".  (si plus de gens réagissaient comme ca, m'est avis qu'on aurait moins de problèmes).

Là elle en profite pour rencontrer la petite amie de Stilnox (celle qui se masturbe devant lui) ainsi elle peut la traiter de pute qui a bouffé plein de queues (c'est un peu obsessionnel chez elle) et lui dire que en fait Stilnox est dealer  (tout s'explique, il a trop goûté ses produits). La fille, un peu susceptible, part fâchée et ne veut pas de la robe que Stilnox lui avait offert. Il la lui fait enlever dans la rue et on voit la fille en sous-vêtements. Il doit y avoir un message mais je ne l'ai pas compris.

(un lamantin blessé)

La mère (elle s'appelle Crystal ; c'est aussi un prénom à contre-emploi vu qu'elle est méchante) fume plein de clopes et va donc voir un gars et lui dit d'aller tuer le flic. Son pote engage donc deux mecs dont l'un avec des lunettes Courrèges et une écharpe en cachemire. Ils foirent le coup. Le mec en cachemire se fait ouvrir la cage thoracique par le flic qui avait eu la bonne idée de conserver son sabre. Il y a une grosse fente pleine de sang et c'est la merde car le flic a réussi à avoir le nom du copain de Crystal. Il va donc lui planter dans tout le corps des piques à barbecue (ou des baguettes en métal le débat fait rage) au milieu de putes habillées comme dans les années 50 et qui ferment les yeux. (toute une métaphore sur notre société d'ultra consommation qui ferme les yeux sur la souffrance des gens).
Après il file dans un club chanter une chanson d'amour (c'est un peu un point de repère ; si par exemple vous vous endormez pendant le film , si, en vous réveillant vous constatez qu'il chante dans un bar, c'est qu'il a tué un gars).
(toute une métaphore sur un truc mais j'ai pas réussi à savoir quoi).

Là Stilnox arrive comme ça (sur ces entrefaites je dirais) et il lui dit, la mâchoire toute contractée, "tu veux te battre". Il se fait laminer la gueule et sa mère lui répète que c'est un connard sans couille et tout. Il est un peu vexé et part chez le flic avec un copain maigre qui a les sourcils froncés pour buter le flic sauf qu'il n'y est pas. Mais il y a là sa fille de 10 ans que le copain va tuer alors Stilnox le tue avant et vole un sabre qui traînait. (on peut supposer que vu la vitesse à laquelle le flic tue des gens il a besoin de beaucoup de sabres).

Pendant ce temps, le flic a eu une idée assez similaire et il égorge Donatella et là encore il y a une grosse fente, pleine sur laquelle on nos fait un gros plan des fois qu'on aurait pas bien vu. (métaphore sur la vacuité du monde ? le débat est ouvert).
Lorsque Stilnox arrive, il a une réaction somme toute assez normale compte tenu des circonstances ; il ouvre le ventre de sa mère avec le sabre qu'il a piqué pour y rentrer sa main. Je ne suis pas étudiante en CAP psycho mais je pense qu'il y a là une métaphore mais c'est trop subtil pour qu'on comprenne.

Après il va dans une forêt où les feuilles d'arbre volent partout et le flic lui tranche les mains pour aller ensuite chanter des chansons.

Comme dirait l'autre. "Là où "Drive" s’est imposé d’emblée comme un classique, "Only God Forgives" pourrait être qualifié de "néo-classique", de film qui donne une nouvelle définition de ce qu’est un classique, de ce qu’est le cinéma ; de ce qu’est et peut être l’art dans sa définition la plus noble et la plus large."

(m'en vais reprendre une vittel moi).

TumblrPartager

  7 réponses sur “Only god forgives, un film à ne pas manquer ;))”

  1. big LOL:lire cette chronique est plus distrayante que voir ce film

  2. merci à toi à qui j'ai piqué l'idée de Donatella Versace. :)

  3. Tu vends du rêve.

  4. Au risque de paraître quelque peu critique vis-à-vis de cette brillante critique, je dirais que le choix du Stilnox me me semble mal adapté à Gosling. Ne s'agit-il pas plutôt du Lexomil ? En tout cas, pour saisir tous les messages subliminaux de ce film, il me semble essentiel d'avoir consommé les deux ! Bravo pour cette critique !

  5. Cette critique me rappelle le jour ou j'avais décidé de me faire un épisode des barbapapa en coupant le son, en mettant "Dark side of the moon" a fond dans mon casque et en fumant un 3 feuilles bien chargé...

  6. Je soupçonne cet excellent article d'être mieux écrit que le scénario dudit film...

  7. Purééée, il a l'air rude. Déjà que Drive, niveau absence d'intrigue, violence gratuite et inutilité totale du personnage féminin, ça se posait là... Je me demande si ce film-là est pas encore pire sur tous les plans. En tout cas tu me mets le doute (mais n'ayant pas envie de perdre du temps et de l'argent, je me contenterai de vivre avec cette incertitude).

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.