août 232012
 

Oui donc ce billet va peut-être un peu surprendre les lecteurs/lectrices habituels du blog mais c'est parce que je suis un être A MULTIPLES FACETTES.

Préambule : inutile de s'interroger si ce film est antisexiste, féministe où que sais-je ; ce film célèbre la vrilité testostéronée au synthol. On pourrait en écrire des pages sur le sujet MAIS je ne vais pas le faire car je perds tout esprit critique devant un film d'action américain.

Donc pourquoi aller voir Expendables ?

1. Parce que ca faisait longtemps - à moins que j'en ai raté - qu'on a pas eu un vrai bon film d'action dépourvu d'un sentimentalisme niais, de dialogues romantiques stupides alors qu'on attend juste que le méchant se fasse éclater la rate. (et non je ne m'excite pas devant un mec à qui on éclate la rate, je le précise).

2. Parce qu'un film d'action où moins de un bon million de balles sont tirées n'est PAS un bon film d'action.

3. Pour le coup de pied retourné de JCVD.

4. Pour Chuck Norris. Dois je en dire plus ? (oui lui proposer d'aller voir John Nollet plutôt que son coloriste habituel - point esthétique - )

5. Parce que Stallone figé des DEUX côtés du visage ca finit presque par nous donner un jeu d'acteur correct (tout dans le regard).

6. Pour les scènes improbables qui constituent la base du film d'action. Tant qu'un hummer transportant douze gars n'a pas été transformé à coup de lance-roquettes en fiat 500 avec les 12 mecs indemnes, tu n'as pas un bon film d'action.

7. Pour l'humour. Si y'a de l'humour. Qui ne fera sans doute rire que moi d'ailleurs mais y'en a.

J'en profite pour solennellement demander à Stallone pour Expandables 3 de proposer un coquet cachet à Seagal pour le motiver et ma joie sera complète.

  21 réponses sur “Pourquoi faut il voir The expendables”

  1. 1. Depuis Expendables (1) ?

  2. 8. Parce que JCVD nous interprète un personnage tout en nuance et en complexité : un méchant végétarien qui a pété un cable le jour où il a pigé que sa grand mère lui avait fait bouffée l'oie dont il était éperdument épris, enfant. C'est DOMMAGE que le réalisateur n'ait pas désiré tourner la scène, finalement !

    (je sais pas si j'irai voir Expendable, mais je suis tout à fait d'accord sur toutes les raisons invoquées. Les incohérences font d'ailleurs tout le charme du film d'action. )

  3. Ha je conteste, y'a pas que le nombre de bastos tirées qui compte, y'a aussi le nombre de coups de tatanes et de grosses mandales dans la gueule.
    Par exemple il doit y avoir un ratio bastos/mandales à peu près inverse dans The Raid sorti cet été aussi, et il repousse les limites de la bourrinitude asiatique encore plus loin que l'avait fait ong-bak y'a quelques années.
    Mais The Expandables conserve les gros atouts de l'actionner américain traditionnel, avec ses explosions, son casting à masse musculaire moyenne inégalable, ses explosions, la plus belle collection de mâchoires carrées liftées jamais exposée, ses explosions, et cet humour buddy-movie tout dans la vanne et le gros clin d'oeil à s'en faire péter les points de suture.
    Le truc génial avec ces films c'est que quand j'en ressort, j'ai plus peur de vieillir, j'ai juste envie d'atteindre moi aussi l'âge de la retraite pour pouvoir me payer des perruques et faire du développé couché en écoutant du hard rock FM périmé toute la journée

  4. Resh ; oui absolument j'avais oublié les mandales. (je ne connais rien au cinéma d'action asiatique j'aime moins. enfin j'en suis restée à John Woo période Une balle dans la tête quoi). c'est aussi pourquoi je limite pour que Seagal soit dans le prochain ; lui t'as pas besoin de le faire bouger ; il lève un battoir et hop tu en as douze par terre.
    "j’ai juste envie d’atteindre moi aussi l’âge de la retraite pour pouvoir me payer des perruques et faire du développé couché en écoutant du hard rock FM périmé toute la journée"
    en en mangeant du blanc d'oeuf. l'essentiel.
    (n'empêche je me remets pas de la chir de Schwarzenegger ; il est défiguré).

    Lled ; je n'ai pas vu le film sur JCVD ; je rate un truc ?

    melianos : j'ai trop de retard en films d'actions pour dire s'il y en a eu ou non d'autres bon.

  5. Valérie > Si tu es fan de l'action bastos / méchant tres méchant tu DOIS voir "A toutes épreuves" (aka "Hard Boiled") car c'est le film d'action ultime de John Woo.

    Déjà il sent bon les années 90, et surtout il propose des fusillades toutes estampillé WTF. Combat a un contre 100 dans un entrepôt qui fini en ruine, fusillade mortel dans un salon de thé, et pour le finish, un carnage surpuissant dans un hôpital prit en otage par les méchants.

    Les deux heros sont bad ass à souhait, le méchant est vraiment un enculé, y'aussi l'homme de main super bourrin mais qui à un code de l'honneur... bref ce film est le meilleur des John Woo de l'univers. Historiquement c'est le dernier qu'il ait tourné à Hong Kong, et on sent qu'il à tout mis dedans avant de se faire manger par la machine hollywoodienne.

    Sinon, si tu n'as pas peur des plaisirs coupables, tu peux tenter "Chasse à l'homme" qui te propose un combo JCVD + John Woo + Lance Henriksen dans le role du méchant. Tout à fait recommandable et délicieusement pété du cerveau.

  6. Cet article me ressemble tellement que je suis presque jalouse de ne pas l'avoir écrit ! :)

    Lled : sérieusement, le personnage du film JCVD est comme ça ? la curiosité me pousse à me renseigner plus avant. (i.e., j'ai une bonne excuse pour aller regarder un film pourri)

  7. flashou : deja vu voyons !!! les deux !

  8. Valérie > signe de bon gout à n'en pas douter :)

  9. Le film JCVD est bon pour les "fans" de Van Damme, mais ce n'est pas un film d'action. Lled fait référence à cette interview d'hier où fidèle à lui même il a l'air de se prendre un gros retour d'acide au milieu d'une réponse
    http://www.lesinrocks.com/2012/08/22/cinema/jean-claude-van-damme-linterview-fleuve-11288790/

  10. tu crois que c'est la came/un genre qu'il se donne/il a un léger pb mental ?

  11. JCVD est un super film, pourri et touchant.
    Je crois que c'est la came et son problème conjugués, mais il est assez malin pour en jouer (en gros, je suppose qu'il doit être un peu moins taré au quotidien, mais qu'il se lâche tout particulièrement en publique).
    Depuis JCVD, je vois chez lui un truc touchant, un côté sunset boulevard, la classe et les grands films en moins, le mauvais gout et les nanards en plus.

  12. Je suis même pas sur que ce soit la came, il est peut-être juste tombé sur un prof de théâtre contemporain qui lui a appris à se débrider les neurones, et dans le même temps, il était vraiment en dépression, je me demande si il n'a pas d'abord volontairement voulu faire son suicide médiatique.
    Sauf que par la suite quand il a vu les réactions, il s'est dis que ce genre de buzz pouvait lui profiter.
    Mais je ne pense pas que ce soit calculé plus que ca, il a un esprit vraiment décalé, c'est avant qu'il trichais en restant enfermé dans son rôle de badass, maintenant il se lâche sans complexes.

  13. valerie| 24/08/12 | 16 h 04 min

    tu crois que c’est la came/un genre qu’il se donne/il a un léger pb mental ?

    Les trois, mon capitaine ?

  14. Beau point : number five !
    :)
    PS : Et Schwarzy dans tout ça ?

  15. J'y suis allée, trainée par le beau-fiston... et, en film d'action c'est Johnie To définitivement. John Woo s'en inspire directement. Il faut voir Election 1, Election 2, PTU, Breaking news...

    Là c'est tto much pour moi, et on a que 15 minutes d'humour, mais vraiment bien vues, notamment le chuck norris fact.

    Sinon on assiste à une collection de liftings, implants, muscles testostéronés et anbolisés et teintures malheureuses (pourquoi toutes les teintures de mecs ont cet espèce de reflet aubrun ??) pas piquée des vers. Seul Dolf Lundgren non tiré s'en sort bien

  16. Steven Seagal absent de expendableueux deux ( oué je prononce a la francaise) c'est assez simple a expliquer.
    JVCD et Seagal ont été sollicité pour participer au deux, MAIS Jcvd ayant posé un ultimatum digne d'une diva de la téléréalité ( c'est lui ou moi )
    Notre cher muscle of bruxelles l'ayant emporté, point de segal dans cet opus.
    Par contre, il aurait eté recontacté pour le 3 et vu que sans trop spoiler jvdc( oulalala, le méchant meurt a la fin, quel spoil ) tout espoir reste possible.

    Par contre, pour le casting éventuel du 3 on chuchote des noms comme wesley snipe ( quand il sortira de prison deja) harrison ford, voir même, clint eastwood

    La, j'ai juste envie de dire '' dafuq ? ''

  17. J'avais répondu et puis pouf, réponse passée à la moulinette du net. Mais Resh a corrigé pour moi. JCVD n'est pas un film d'action, c'est un film avec JCVD qui revient en Belgique, en plein marasme personnel, histoire de se ressourcer. Sauf que c'est pas ressourçant du tout. Et franchement, vu la bande annonce, je ne peux pas m'empêcher de considérer que Van Damme est bien plus second degré et critique sur son personnage que ce qu'on peut croire en l'entendant délirer sur la pectine, les pommes, le serpent et Eve... A la différence de beaucoup de ses fans de base, qui venaient pour le casting des étoiles plein les yeux et étaient vachement surpris d'apprendre que ce serait pas un truc avec des blondes à forte poitrine en maillot d'aérobic et JCVD distribuant les claques à tout va.

    http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18766303&cfilm=111414.html

  18. Clint Eastwood et Harisson Ford avec Wesley Snipe et Seagle ? Dafeuk en effet. Et pourquoi pas Christopher Lee et Ian McKellen ?

  19. Lled > tant qu'a faire du WTF, j'ajouterai à la liste Eddie Murphy Carl Weathers, Mr T, et Michael Dudikoff !

  20. Jean-Claude Van Damme, c'est comme Philippe Mérieu, derrière les formulations alambiquées et l'impression de vide, il y a de vraies idées...

  21. Le pauvre Seagal peut surtout plus jouer. il y qu'à voir sa prestation déplorable dans Machete en train de jouer piteusement du sabre. D'ailleurs, ce film est à voir, comme Planet Terror.

    JCVD est le film à voir pour comprendre pourquoi ce type est pas seulement un mec qui tatane bien comme il faut mais qu'il a aussi des talents d'acteurs. Si ce type était pas foncièrement fidèle à ses très mauvais réalisateurs tout au long de sa carrière, il aurait pu déployer un peu plus de son jeu. On le voit d'ailleurs avec une scène "facile" ou il parle au spectateur. Scène qui je me souviens a bien perturbé le public venu voir la caricature de JCVD et pas l'acteur. Ca m'avait bien amusé.

    Sinon, pour son superbe phrasé. Comme le mec sait plus trop où il habite (US/Belgique), les coups qu'il a prit ainsi que peut-être et même surement la drogue, il a du mal à enchaîner. Comme il a un vernis de couillon, ça n'aide pas forcément.

    Donc il a tourné de la merdasse en direct-to-video où il tente de faire autre chose que savanner les gros méchants.

    Sinon, ça serait bien un vrai réalisateur pour Expendable 3. West est un brave tâcheron, même s'il s'en sort mieux que Stallone dans le premier.

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.