août 092012
 

[english version below ]

Il y a quelques temps, Anonymous a décidé de donner les noms d'utilisateurs présumés fréquentant des sites pédocriminels.

J'emploierai dans cet article systématiquement le mot "pédocriminel". Un pédocriminel est quelqu'un qui par ses actes (viols, agressions, visionnage d'images ou videos) a contribué à blesser des enfants et est donc un criminel. Un pédophile est quelqu'un, selon moi, qui a des fantasmes pédocriminels mais n'est pas passé à l'acte (et n'y passera peut-être jamais).

S'il y a bien un sujet dont la simple évocation transforme le plus gentil en un être prêt à cautionner la vengeance, la torture, l'execution et la peine de mort sans sourciller c'est bien la pédocriminalité. On justifie ainsi à peu près tout et n'importe quoi du moment qu'on dit qu'on va les traquer.

Rappelons quelques principes clairs.
Tant qu'une personne n'a pas été jugée elle est innocente ; il ne suffit pas qu'un chevalier blanc balance le nom d'un quidam pour en conclure qu'il est pédocriminel. Il faut pour cela une enquête de police, un procès et un jugement.
Donner le nom d'une personne, quoi qu'elle ait fait, c'est risquer de voir un abruti la tabasser, voire la tuer. Personnellement j'ai du mal avec les lynchages même de pédocriminels ; je sais c'est incroyable. Il y a quelques années un homme a été quasi tué car il avait été confondu avec un violeur.

En matière de pédocriminalité, les enquêtes sont compliquées. S'il est bel et bon d'arrêter des détenteurs de photos, il convient surtout d'arrêter ceux qui les produisent et de retrouver les enfants sur les photos. A ce titre - je fais un bref aparté - les fichiers Zandvoort ne sont toujours pas exploités et cela serait bien d'un jour revenir dessus.

Ainsi la police peut sciemment décider de laisser tel quel un forum de discussion pédocriminel pour mieux le surveiller, remonter des filières, voir si de nouvelles photos apparaissent, essayer de voir qui les a uploadées etc. C'est un travail long, difficile et qui nécessite du calme et pas un espèce d'emportement stérile. La police et les associations de lutte anti pédocriminalité ont manifesté leur totale désapprobation face à Anonymous qui fout en l'air leur travail.  Il est long, compliqué de découvrir qui a produit du matériel pédoporn, où et quand ; c'est avant tout cela qu'il faut savoir. Cette opération par exemple a officiellement duré deux ans.
Je peux fournir un exemple fictif mais parlant. Imaginons un homme qui poste sur un site pédocriminel. Il a en sa possession quelques 5000 photos par exemple. La police l'a repéré et localisé. Entre temps Anonymous le dénonce. Il se dépêche de brûler ses DD, ses CD ROM et rend tout inexploitable. Il sera juste arrêté pour avoir été de façon régulière sur un forum pédocriminel.

Cet après-midi le compte Anonymous a lancé sur twitter le nom d'un profil pédocriminel.

J'en profite pour vous signaler la marche à suivre si vous tombez sur un site (et oui même si vous y avez passé dix minutes par curiosité morbide, vous devez le dénoncer, vous ne risquez rien).

Vous signalez sur le site du gouvernement et vous signalez à Interpol. Vous pouvez éventuellement signaler à l'hébergeur mais je préfère toujours signaler aux autorités pour être bien sûre qu'elles ont été prévenues.

Quel est le danger de balancer un compte de ce genre sur twitter ?

1. que des enfants qui suivent passionnément les aventures des "anonymous qui sont trop cool" cliquent. Et il est certain que cet après-midi des mineurs ont cliqué.

2. qu'on assiste à un débordement d'actions sans rime ni raison parce que les gens sont tout simplement choqués.

3. qu'on "report as spam" (ce qui a été fait) et que cela complique le travail de la police. Je ne connais pas la politique de twitter en matière de pédocriminalité. Je sais que certains - je ne citerais aucun nom - sont rapides en matière de droits d'auteur, beaucoup moins pour donner à la police des informations qui sont d'un coup confidentielles.

Dans le cas du compte de cet après-midi par exemple, il était suivi par d'autres profils à signaler, d'autres profils plus particuliers tenus par des ados mais avec des photos pornos de mineurs. D'autres profils amis faisaient l'apologie de la pédocriminalité par des mots.

Anonymous a cru réaliser un coup d'éclat en faisant fermer un compte. Parfait. Il aurait été beaucoup plus simple de ne rien dire, de communiquer en privé le compte à une vingtaine de personnes qui toutes l'auraient signalé aux autorités. Personne n'a besoin de se faire mousser d'avoir signalé un compte pédocriminel ; c'est normal et il n'y a rien de courageux à l'avoir fait.

Je déplore profondément que le travail des associations et de la police, qui depuis des années oeuvrent dans l'ombre, en regardant des millions d'images et de videos dégueulasses soient décrédibilisées par des gens qui ne connaissent rien à ce sujet, passent pour des héros alors qu'ils compliquent les actions menées.

Au passage, je doute profondément qu'un pédocriminel soit assez demeuré pour poster des photos sur twitter ; dans ma pratique professionnelle j'ai vu quelques gamins s'amuser à ça en revanche. Il fallait évidemment signaler le profil mais pour autant calmons nous deux secondes.
En revanche j'ai constaté cet après-midi que pas mal de jeunes ados homosexuels - indonésiens pour le coup mais peut-être est ce un phénomène courant - balançaient pas mal de photos d'eux nus dans des positions sexuelles explicites. Il y aurait peut-être en revanche un travail d'éducation à faire de ce côté là ?

White Knights against Pedocriminality

A while ago, Anonymous decided to air the names of presumed pedocriminal websites users.

In this article, I shall systematically use the word “pedocriminal”. A pedocriminal is someone who, by his actions, contributes towards hurting children and is thus a criminal. A pedophile is someone who, according to my own definition, has pedocriminal fantasies but never went as far as to act on them (and may never do so).

If there is a topic that instantly transforms the nicest person into one ready to support vengeance, torture, execution and the death penalty without missing a beat, it is pedocriminality. Pretty much anything becomes justified as long as we “track the monster”.

Let’s go over some basic principles here.

As long as a person hasn’t gone through a fair trial he or she is innocent; a white knight can’t just fling anyone’s name around and have him/her convicted as a pedocriminal. There needs to be a police investigation, a trial and a verdict.
Throwing someone's name to the lions, whatever they may have done, is an open invitation for an idiot to go and beat them up or even kill them. I have somewhat of a problem with lynching, yes, even in the case of pedocriminals. A few years ago a man was nearly killed because he was confused with a rapist.

Pedocriminality investigations are complex. Arresting the people in possession of pictures is well and good, but it is even more important to get to those who produced them and find the children that were harmed in their making. By the way, the Zandvoort files are still not being put to good use; it would be nice to get back to them one day.

This means the police can deliberately leave a pedocriminal forum in operation to better keep an eye on it, pick up trails, check if new pictures appear on it, try and discover who put them in circulation, etc. It is a long-term, difficult work that necessitates calm, not brash and inefficient tantrums. The police and anti-pedocriminality associations clearly stated their complete disapproval of Anonymous for trashing their work. It is long and complicated to discover what matters most : who produced pedoporn material, where and when. This operation for instance took two whole years.

This afternoon, Anonymous pointed out a pedocriminal profile on Twitter.

Here is a good point to tell you what steps to take if you find a pedocriminal website (and yes, even if you spent 10 minutes on it out of morbid curiosity, you have to report it and you have nothing to fear).

You report it on your government’s website and to Interpol. You can also report it to the hosting service, but it is always better to ensure the authorities know about it.

Why is it dangerous to link to such an account on Twitter ?

  1. Children who follow Anonymous as cool heroes will click on it. And it is absolutely certain that minors clicked on it this afternoon.
  2. Mindless actions will be taken out of shock.
  3. The account will be (and was) reported as spam, and this complicates the work of the authorities. I don’t know what Twitter’s exact policy on pedocriminality is, but I do know certain websites – I won’t give names here – that may be quick to act on copyright infringement can become surprisingly less cooperative to communicate suddenly “confidential” information to the police.

In the case of this afternoon’s account for example, it was followed by other users that should have also been reported. Some of them were teenagers eager to exhibit their body – but that still counts as pornography of minors. Other followers were apologetic of pedocriminality with their words.

Anonymous thinks itself big for having gotten an account suspended. Wonderful. It would have been a lot simpler to not out anything, communicate this information in private to a few people who would have reported it to the authorities. Noone should flatter himself on reporting a pedocriminal account: it is the normal thing to do and there is nothing courageous to it.

I deeply regret that the work of associations and the police, who have been acting in silence for years while inflicting billions of horrendous images on themselves, is being discredited by people who know nothing on the topic and pass as heroes when really they are undermining efficient actions.

 

TumblrEmailPartager

  25 réponses sur “Les chevaliers blancs contre la pédocriminalité / White Knights against Pedocriminality”

  1. Tout à fait d'accord. C'est bien aussi de faire la distinction pédophile et pédocriminel.

    J'ai vu il y a quelques semaines un blog de "lutte contre la pédophilie" se féliciter que les Anonymous aient balancé leur liste, sous prétexte que "de toute façon la police ne fait rien, ils sont complice". Ils affirmaient que grâce à ça, les pédocriminels "arrêteraient de s'afficher fièrement" et "seraient plus discrets". Non seulement j'ai du mal à les imaginer s'afficher fièrement, à moins d'être des crétins finis, mais il est aussi très stupide de se féliciter qu'ils soient plus discrets, ce qui leur permettra peut être de continuer la même chose à l'abri de la police.

  2. Tu parles de la liste belge ? Tu as vu jusqu'où ils vont ! Parler des parents de victimes, complices et achetés.

  3. question : pourquoi qqun qui se contente de visionner des images ou des vidéos est-il pédocriminel et pas "simplement" pédophile ?

  4. Précisons déjà que je me situe au plan du langage et pas au niveau juridique.
    "pedophile" implique le fait d'aimer sexuellement les enfants avec le suffixe "phile".
    Le visionnage d'une image donc d'un viol fait que forcément le mot n'existe plus ; si l'on aime les enfants, on ne les viole pas et on n'aime pas les voir violés.
    Or une relation sexuelle avec un enfant est forcément un viol ; même si on évoque son prétendu consentement ou que sais je.
    Il n'y a aucune photo d'enfant où l'on puisse croire, sauf à fortement s'être se leurrer, que les enfants aiment cela.
    Je crois qu'on commettrait une profonde erreur à penser que la personne qui mate des photos de viol puisse ne serait ce que 5 minutes aimer les enfants. un simple recul sur ce qu'il regarde montre qu'il s'aime beaucoup c'est certain et qu'il aime beaucoup son plaisir, oui. Mais pas les enfants.
    (on m'a fait sur twitter la comparaison avec la scato donc je complète ; dans la scato, il y a a priori consentement. On peut juger cela tout ce qu'on veut mais le consentement est là). dans le pédoporn vous visionnez un viol, un non consentement.

    deuxième point. il en va de la pédocriminalité comme du reste.
    si tu regardes une paire de chaussures, tu verras s'afficher des paires de chaussures dans tous les espaces publicitaires possibles. si tu en achètes on t'en proposera du même modèle. si on voit que beaucoup de gens aiment les chaussures on en fabriquera de plus en plus.
    ainsi un pédocriminel qui visionne fait qu'on continue à produire pour qu'il puisse continuer à visionner, parfois à acheter. Ainsi il y a des modes comme dans le porno classique.

    enfin un pédophile doit voir un psychiatre, être aidé à changer d'objet de désir et aucun psychiatre ne vous dira qu'en regardant des videos, cela l'aidera à le faire. Au contraire ils tendent plutôt à dire que cela favorise le passage à l'acte car on finit par se frustrer.

  5. C'était là :
    http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/07/11/24683106.html

    En tout cas la tonalité du blog est très conspirationniste, à les lire, il ne faut surtout pas faire confiance à la police, qui protégerais les criminels.

    @PS : Criminel peut être pas, mais ça reste illégal et condamnable.

  6. "Au contraire ils tendent plutôt à dire que cela favorise le passage à l’acte car on finit par se frustrer."

    Les avis sont assez nuancés là dessus, au Japon, où on autorise la BD "pédophile", il paraîtrait qu'au contraire ça inhibe les envies et qu'au final il y aurait moins de viols et d'abus. Je ne suis pas totalement convaincu là dessus mais ça mérite de creuser un peu.

  7. @ Valerie : à peu près d'accord si les images représentent une relation sexuelle d'un adulte avec un enfant (je serai peut-être un peu plus mesurée que toi sur l'impossibilité du consentement, mais on va dire que j'en parlerai plus tard, ou pas), mais quid, comme tu le mentionnes d'ailleurs, du matériel pédoporno qui se compose d'images que des enfants/ado se sont en premier lieu échangées entre eux ?

    cet après-midi, sur les images que j'ai vues et sur lesquelles il y avait plusieurs personnes, tous avaient plus ou moins le même âge, ça pouvait donc très bien être des images prises par et pour des enfants (sauf à dénier que les enfants ont une "vraie" sexualité, on va dire qu'on gardera ça aussi pour plus tard) donc en quoi un adulte pédophile (ou "pédosexuel") qui les regarde serait-il criminel ? En quoi son visionnage blesse/agresse/heurte/viole etc. des enfants si la prise de vue s'est faite "en interne", sans violence ni coercition ?

  8. @PS: Même sans "violence", un enfant n'est tout simplement pas en mesure de donner un consentement éclairé, car il n'est pas "armé" intellectuellement face à un adulte potentiellement manipulateur.

  9. PS : en fait je n'ai pas abordé ces points là car je me concentrais sur les anonymous et leurs âneries. mais allons y.
    - déjà en France tout matériel porno impliquant des mineurs est illégal a fortiori s'ils ont moins de 15.
    - le pb n'est pas que des ados aient une sexualité entre eux ; le pb est de l'exposer c'est illégal et dérangeant selon moi. la sexualité d'un ado doit rester intime.
    c'est un peu au fond comme la masturbation d'un enfant de 3 ans. il n'y a aucun mal à cela mais irais tu lui dire que c'est ok de le faire en public ou de filmer ? non il fait ca seul dans sa chambre.

    - "se sont en premier lieu échangées entre eux ?" je n'ai pas possibilité de savoir en fait s'ils se l'échangent entre eux, si ce sont de vrais profils, si ce sont des pédocriminels sous un faux profil etc. ensuite il y a des différences. il y a peu j'ai eu sous les yeux la video de deux gamins prépubères. la différence se fait également dans le caractère pubère ou non des enfants. (il y avait qq profils prépubères cet après midi). qu'est ce qui fait qu'une gamine de 8 ans saute sur un gamin pour tenter de le violer ? est ce son idée ? qui filme ?
    pour les photos de cet apres midi oui sans doute que ce que nous faisions dans notre chambre se filme maintenant et se fout sur twitter. pour autant doit on le laisser ? non.

    "En quoi son visionnage blesse/agresse/heurte/viole etc. des enfants si la prise de vue s’est faite « en interne », sans violence ni coercition ?"
    justement on ne sait pas. et dans le doute.. mieux vaut signaler.
    et cela peut blesser des enfants qui eux ne sont pas préparés à voir des enfants de leur âge avoir des rapports sexuels.

    Le Bien Pensant ; oui alors l'exemple du Japon... c'est quand même le pays où on a installé des métros special femmes tant elles se faisaient tripoter... mes recherches me disent plutôt qu'on porte peu plainte et qu'on punit peu. pas qu'on ne viole pas.

  10. " - déjà en France tout matériel porno impliquant des mineurs est illégal a fortiori s’ils ont moins de 15."

    Quid de deux ados de 14 ans qui feraient d'eux même une sex tape ? Devraient-ils être condamnés ?

    OK pour le Japon, j'avais zappé cette histoire de rames réservées aux femmes. Comme je l'ai dit, j'ai évoqué certains chiffres mais sans avoir d'avis tranché sur la question.

  11. j'ai demandé a maitre eolas et il dit : "Diffusion d'images pornographiques de mineur, par réseau électronique = 7 ans, excuse de minorité, 3 ans et demi. (même s'il y aurait sans doute abandon des poursuites)." (tu peux regarder nos échanges sur twitter).

  12. @ Le Bien Pensant,
    Je pense que la démarche des autorités japonaises vis à vis de la pédopornographie est comparable à celle des autorités US vis à vis du racisme :
    Aux USA, le racisme est un opinion comme un autre, il est protégé, tout individu a le droit d'exprimer des idées racistes, et d'en faire la publicité. Seules les agressions racistes sont punissables.
    Y'a-t-il moins de racistes aux USA qu'ailleurs ? je ne pense pas.

    Je doute que cela puisse servir d'exutoire, et que cela puisse amener des effets positifs... de considérer que tant que quelque chose reste "théorique", ce n'est pas grave.

  13. @ Valerie :

    1/ "la sexualité d’un ado DOIT rester intime" : pourquoi ?

    2/ quand tu dis "dans le doute, mieux vaut signaler", n'est-ce pas contradictoire avec le "tant qu’une personne n’a pas été jugée, elle est innocente" ? tu vas me dire qu'un signalement sur Twitter ce n'est pas grand-chose, ce n'est pas comme lyncher la mauvaise personne (si on estime qu'on lynche parfois les "bonnes" personnes...), mais je crois au contraire que ça procède de la même logique

    l'effet de meute, le mimétisme, l'affectif qui passe avant le factuel, c'est à mon avis ce qu'il faut remettre en question AVANT de surveiller d'éventuels comportements délictueux ou criminels

  14. @ PS,
    La sexualité de tout le monde doit rester intime au titre de la vie privée, ET diffuser de la pornographie en France doit se faire selon certaines règles : pas n'importe où, pas de personnes mineurs impliqués.

    Signaler n'est pas condamner, ni se faire justice soi-même ! incroyable une telle confusion dans les actions.
    Signaler, c'est informer les Autorités, ou les responsables du site, ce n'est pas balancer en place publique des noms en accusant, voir pire en déclarant des gens coupables.

    Dénoncer un crime est un devoir. C'est vrai qu'en France on a tendance à confondre "dénonciation de crime" et "délation" (rapporter un faux crime par vengeance -instrumenter la justice-, ou indiquer où se trouve un enfant juifs aux nazis, etc.).

  15. Il y a énormément de confusions dans ce que vous dites sur ce sujet, en particulier dans la 1e réponse que vous avez faite à PS.

  16. Il y a aussi que la Justice est le monopole de l'Etat. C'est même pour ça qu'on l'a inventé, pour éviter la vendetta, façon corse...
    Je sais que les héros masqués sont à la mode, bien qu'ils attirent les tarés armés, mais les Anonymous nous renvoient 3000 ans en arrière.
    Et ça ne nous empêche pas de vouloir réformer la justice.

  17. david simard : non vous n'êtes pas d'accord c'est différent.

  18. Actu un peu similaire : la presse fait ses choux gras avec l'affaire d'un utilisateur de twitter qui à massivement été dénoncé pour diffusion de contenu pédophile.

    J'avais recut un twit m'invitant justement à la dénonciation de cet individu, et j'ai été plutôt choqué par le procédé : ok c'est normal quant on tombe sur un truc de ce genre de le signaler, mais battre le rappel me semble tout bonnement effrayant pour la simple et bonne raison que la plupart des gens on relancer le message SANS s'assurer de la véracité des faits.

    Si je lançais une vendetta tweetesque (une vendetweet ?) sur quelqu'un d'innocent, le résultat serait catastrophique car le phénomène viral est tres (trop ?) puissant.

  19. je ne crois pas à un vrai compte pédo mais comme toi à un abruti qui a diffusé des photos histoire d'avoir son quart d'heure de célébrité.

    Pour le report as spam, Twitter garde les données avant de considérer un compte en spam. Ce n'est donc pas forcément une mauvaise solution de faire cela, après avoir prévenu les flics.

    Par contre le truc pénible, c'est, on est d'accord, quand toute la terre (enfin tout twitter) braille au pédophile sans alerter les flics.

  20. flashou ; ben c'est ca dont on parle ! (et t'es sur twitter et tu me le dis pas !!!!)

    romain ; ca peut aussi être des gamins qui s'amusent. j'ai déjà vu des gamins s'amuser à s'envoyer des photos scatos, de cadavres alors pourquoi pas pédos. l'ado est souvent idiot.
    ce qui me pose surtout problème est que les gens ont beaucoup diffusé l'adresse de ce compte ; pas besoin de lui faire de la pub ou que des ados tombent dessus.

  21. Je suis d'accord avec toi, avec cette petite précision qu'en plus, il ne me semble pas improbable d'avoir un ordi contaminé quand on est pas soit même le pédocriminel.
    Vu l'ampleur qu'à pris la détestation de c genre de crime, la dénonciation en place publique, c'est crétin.

  22. Valérie > bon bah voila ça m'apprendra a faire des messages au boulot :) (j'ai cru que c'était un truc similaire).

    En effet je suis sur Tweeter, mais je ne tweet quasi jamais (j'ai moins de 100 tweet au compteur). Par contre je follow a mort ! (saura tu me trouver dans la liste de tes followers ?)

    Pour en revenir au sujet (du coup c'est bien j'étais parfaitement dedans :) ) la viralité du web est dangereuse car l'info se répand de façon incontrôlée de tiers en tiers et chacun contribue paradoxalement à ce que la machine s'emballe.

    Autre problème aussi : la saturation de service de webcontrole ne sert a rien (en envoyant 50 000 message à un FAI pour signaler ce genre de truc, on ne fait que ralentir leur capacité de traitement). il faut signaler les délits, mais ne pas tomber dans le lynchage cybernétique.

  23. C'est très revigorant de lire ce genre d'article. Ce genre d'action de type lynchage ça fait un peu en effet "fast food" de l’héroïsme. J'allais dire "je suis complètement d'accord", mais pour être franc, je n'étais pas très sensibilisé au travail de longue haleine derrière cette lutte ; cet infléchissement de mon opinion m'est plus bénéfique qu'être complètement d'accord, en fait :)

  24. Ca fait déjà un petit moment que les "anonymous" m'emm..., par la vision on ne peut plus simpliste (pour ne pas dire caricaturale) qu'ils ont en règle générale de tous les sujets qu'ils abordent. Un exemple de plus de leur niveau de conscience.

  25. [...] Au passage relisez ceci à propos des images pédocriminelles. [...]

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.