fév 162011
 

Nous apprenions hier qu'une femme, habituée des joggings très matinaux, avait disparu lundi matin. La nouvelle fut reprise dans tous les journaux et mes internautes - nota je gère des communautés de différents journaux - ne manquèrent pas, comme à leur excellente habitude, de donner un avis toujours pertinent.

"Comment son mari a-t-il pu la laisser sortir à cette heure-là ?"

"Faut être vraiment inconsciente  pour sortir seule avec tous les tarés qui trainent".

"S'il lui arrive quelque chose, elle ne l'aura pas volée, pauvre inconsciente".

"Les muscles du cerveau aussi il faut les faire travailler ! Pour une femme jogging dans un endroit isolé c'est risquer grave."

"Que ce soit dans les ruelles des centres-villes ou sur une route isolée à 4h30 du matin, on évite de se balader seule quand on est une femme.

99% des quelques milliers de réactions lues tendaient toutes à dire que cette femme n'avait pas à être dehors à cette heure là et, s'il lui était arrivé quelque chose, elle l'avait tout de même un peu cherché.

Inutile de vous dire, que le reste du temps, mes internautes trouvent que les islamistes sont des gens épouvantables et passent leur temps à les conspuer, en particulier en matière de droits des femmes. L'internaute est toujours très féministe pour les femmes vivant à plus de 5000 km de chez lui, pas pour les siennes.

J'aimerais donc savoir , réellement, quelle est l'heure décente à laquelle une femme peut sortir de chez elle, dans quels lieux, et dans quelle tenue.

Nicolas Sarkozy soulèvera-t-il le problème de fautes lourdes de la part des femmes, qui ne font rien qu'à se promener à des heures indues, dans des tenues aguichantes. (ah non c'est Berlusconi pardon, je les confonds toujours).

Est-il possible d'admettre que la liberté de circuler est un droit fondamental et qu'il n'y a rien d'anormal à faire un jogging à 4, 10 ou 17 h ?

"Dans les années 60, Camille Paglia se demandait pourquoi, à la fac, les garçons avaient le droit de rester toute la nuit dehors, alors que les filles ne doivent plus sortir après 22 heures. On lui a répondu que c’était une mesure de protection contre le viol. Alors, les étudiantes ont répondu : "Donnez-nous le droit de risquer d’être violées." Ça m’a choquée d’abord, mais, ensuite, je me suis dit que le viol n’était pas quelque chose de personnel, mais un risque que toutes les femmes prennent, un prix à payer pour la liberté et l’autonomie"
Despentes, King Kong Theorie.

Il ne s'agit évidemment pas de tomber dans le fatalisme ; Despentes dit simplement qu'il est hors de question qu'on continue à empêcher les femmes de circuler librement parce qu'il "pourrait leur arriver quelque chose".

Les statistiques sont formelles :
1. une femme court davantage de risques dans un lieu connu qu'inconnu
2. les hommes sont davantage victimes d'homicides que les femmes.

Autant donc, enfermer les hommes pour leur éviter des risques et conseiller aux femmes de s'approprier l'espace public apparemment moins dangereux que leur domicile.

Constatez que certains (ou certaines) poussent le vice à supposer qu'une femme ne doit pas être seule dans un lieu public la nuit. C'est un peu ce que Sarkozy avait déclaré avec sa loi sur le racolage passif ; des femmes avaient ainsi eu la surprise de se prendre des amendes pour racolage alors qu'elles rentraient de soirée dans une tenue jugée racoleuse.

Une loi, Président, une loi.

TumblrPartager

  111 réponses sur “Faire planer la peur du viol sur les joggeuses”

  1. J'ai eu le même genre de réactions parce que je fais du vélo seule, en journée.
    C'est marrant, quand même, alors qu'on vit dans un coin tellement peinard que les gens ne ferment rien à clé. Mais que je fasse du vélo seule... moi, une femme!

    Alors que ce qui me fait vraiment flipper sur mon vélo, c'est toutes les braves mères de famille qui n'ont toujours pas compris qu'en me rasant les mollets avec leur foutu monospace lancé à fond les ballons, elles créent un méga appel d'air qui pourrait bien signer mon arrêt de mort, un de ces 4.

    Comme quoi, le danger n'est jamais exactement où on croit.

  2. Les "statistiques formelles" me font tiquer. Si elles sont si formelles, autant les citer, non ? Ça m'éviterait (à moi et peut-être à quelques autres) de me demander si ce ne sont pas des statistiques genre "il y a davantage d'accidents de la circulation en journée que la nuit", ce qui est vrai (enfin, je n'ai pas de sources moi non plus, supposons que ce soit vrai pour les besoins de ma démonstration !) en nombre absolu, mais pas en nombre relatif (il y a proportionnellement davantage d'accidents de la circulation la nuit).

    (À part ce détail un peu faiblard à mon sens, d'accord sur tout.)

  3. Rha la perception du monde. 4h du matin, une femme se fait violer par un homme dans la rue. On se demande ce qu'elle foutait là.
    4h du matin, un homme viole une femme dans la rue. On ne se demande pas ce qu'il foutait là.

    Si les rues sont dangereuses la nuit, c'est plutôt les hommes qu'il faudrait empêcher de sortir à ces heures, du coup, non ?

  4. Chicxulub : stats de l'enveff - par exemple - pour a violence envers les femmes
    stats du ministere de l'interieur ; pour les homicides + nbx chez les hommes.

  5. [...] This post was mentioned on Twitter by Xuoan, Ludovic ETIENNE, valerieCG, Marc Augier, Entrées en Lice and others. Entrées en Lice said: RT @valerieCG: http://www.crepegeorgette.com/2011/02/16/cest-a-cette-heure-ci-que-tu-rentres/ : C’est à cette heure ci que tu rentres ? [...]

  6. Excellent billet, la lecture devrait en être obligatoire !

  7. Ca me rappelle une soirée chez des amis où l'on abordait un fait divers sur une femme violée. Une des filles a lancé cet argument de toute beauté "Faut voir comment certaines s'habillent, elles cherchent"
    Ne jamais laisser passer une ânerie pareille même si ça fout la soirée en l'air. Rien que d'y (re)penser, ça me rend malade !

  8. Le couvre-feu pour protéger les femmes ne devrait-il donc pas forcer les hommes à rester à la maison tard le soir plutôt que le contraire?

    Super ton article ^^

  9. Benh dis donc tu fais plus que du crêpage de chignon! Si tu continues on va te jeter à 4h du mat toute seule dehors! Tu l'auras cherché!
    "enfermer les hommes pour leur éviter des risques et conseiller aux femmes de s’approprier l’espace public apparemment moins dangereux que leur domicile" Chiche, qui joue?

  10. Ah ben pour se mettre au niveau de certains de tes "internautes"... Jamais, une femme ne doit jamais sortir seule, quelle que soit l'heure !
    D'ailleurs moi même j'envisage d'entrer au couvent sous peu ;o))
    (je préfère ironiser hein, sinon je m'énerve)

  11. "le reste du temps, mes internautes trouvent que les islamistes sont des gens épouvantables et passent leur temps à les conspuer, en particulier en matière de droits des femmes."

    Ouh, le bel amalgame islamophobe!
    Tu gagnes un point Sarkozy! Félicitations!

  12. C'est désolant de pouvoir lire de tels commentaires, au final est ce que l'on peut tout rester chez soi cloîtrée avec un extincteur a la main pour éviter que le feu se déclare? ainsi plus de soucis, on va tout devenir obèse, agoraphobes, paranoïaques et bien sur CON (quoi que je suppose que pour cette dernière définition on as pas besoin d'aller jusque la pour en trouver) mais bon bien sur vous n'est pas obligés de me croire :)

  13. rhizome ; je ne suis pas sûre de comprendre ton propos. (plus probablement tu n'as rien compris au mien).

  14. D'accord avec Chicxulub, quand tu dis "Une femme court davantage de risques dans un lieu connu qu’inconnu", c'est fallacieux si ce n'est pas relatif au temps qu'elles y passent.
    "Les femmes se font davantage violer dans des lieux connus" d'accord, mais vu qu'on passe 99% de notre temps dans des lieux connu ca n'a rien d'étonnant.

    Sinon vu le nombre de faits divers impliquant des joggeuses en ce moment je pense que Sarkozy devrait prochainement interdire aux femmes de courir.

  15. non en fait je me suis mal exprimée. Les violences exercées contre les femmes sont plus pratiquées par des personnes connues d'elle qu'inconnues.
    en clair c'est un mythe que de croire que le plus grand risque d'être violée c'est dans un parking désert à 2 heure du matin.

  16. J'adore cette belle démonstration par l'absurde.
    Bravo!

  17. Dans la même veine, il y a le même genre de commentaires sur la journaliste de CBS qui a été agressée sexuelement place Tahrir. On lit aussi des idioties sexistes sur le mode "elle l'a bien cherché":
    - elle n'était pas assez couverte dans ce pays musulman
    - on n'envoie pas une femme pour couvrir ce genre d'événement dans un tel pays
    - elle est très jolie, et en plus elle est américaine...

    Que les femmes reporter de guerre aillent plutôt faire des chroniques culinaires pour Biba. Voilà leur vraie place directement héritée de l'ère du crétacé inférieur.

  18. merci!!! mon copain -que je croyais plus évolué que ça...hmf...- a de suite dit "nan mais aussi, quelle idée d'aller faire son jogging à cette heure là, elle l'a cherché hein!!!" ....QUOI??!!! j'ai immédiatement répondu que "nan mais merde! elle a bien le droit de se faire un jogging à l'heure qu'elle veut!!!! si il lui est arrivé quelque chose c'est quand même pas elle la fautive!!!" ...il a pas de suite compris ce que je voulais dire....
    mais tu me confortes dans mon idée!
    nan mais ho!

  19. Tiens, je savais pas qu'il y avait des heures pour les viols et les meurtres... Donc si je ne sors pas entre 22h et 8h (voire 9h en hiver), je ne risque rien du tout ? Je respire !

    Je suis toujours effarée par les commentaires qui retournent les situations, que tout est toujours la faute de la victime qui a tendu le bâton pour se faire battre. Dans ce cas, interdisons aux femmes de travailler en horaires décalées. Les infirmières de nuit ? Ben non, c'est pas possible, elles sortent de leur service à 6h du matin, c'est trop dangereux. Idem pour les infirmières du matin, d'ailleurs. Et encore, je parle des infirmières car c'est le premier exemple qui me vient à l'esprit mais il y en a beaucoup d'autres.

  20. Super billet, ça fait du bien et j'adore ta conclusion !

    Si l'on suit les internautes, quelqu'un qui sort mal habillé ou qui a une sale tronche, si on lui casse la figure, il l'a bien cherché ?

    En tout cas, tu as un super job. J'ai l'impression que les commentateurs d'articles sur le net sont majoritairement des personnes réfléchissant peu, aux idées nauséabondes qu'ils n'osent pas exprimer IRL. Un sacré cloaque... Bon courage, je t'admire !

  21. kalista ; mon job est difficile oui :) .

    nina : alors si tu risques aussi, mais peut-être qu'on dira que tu ne l'as pas cherché. Le mieux est de rester chez toi je crois. tout le temps.

    La Ptite graine folle ; ton copain doit juste comprendre qu'on peut sortir quand on veut, faire ce qu'on veut. est ce qu'il admettrait que tu lui imposes un couvre-feu ? :)

    MM : exactement j'ai eu aussi ce genre de réactions.

    fée myrtille ; merci.:)

    Nicorominet : non il faut sortir accompagné d'un homme en permanence !

    manou ; exactement !

    Joanna "Si tu continues on va te jeter à 4h du mat toute seule dehors!"
    tu sais que la dernière fois que j'ai eu à virtuellement discuter avec des abrutis, c'est à peu près ce qu'ils m'ont souhaité histoire de - je cite - me remettre les idées en place.

    Le Monolecte : du vélo seule ! ah tu cherches ! :)

    Bôôh : "4h du matin, un homme viole une femme dans la rue. On ne se demande pas ce qu’il foutait là."
    l'espace est à lui, voyons !

    PH : merci !

    electromenagere : il y a eu un sondage en Angleterre ou 50 % environ des femmes considéraient qu'une femme en mini qui était violée l'avait bien cherché...

    Mooglosaurus : merci !

  22. au passage je vous livre un nouveau commentaire :
    "Les ultra féministes à 2 balles qui meuglent qu'on a le droit de faire du jogging à n'importe quelle heure me gavent."
    1. j'attends le jour où l'on parlera des ultra antiracistes
    2. ce com vient d'une femme
    3. rien tiens.

  23. Oh ben des gens qui s'en prennent aux assos antiracistes ou anti-antisémitisme parait il trop extrémistes ca ne manque pas non plus, et ca passe même à la télé

  24. c'est vrai. mais je suis énervée :)

  25. Au sujet des viols, 82 % des victimes viols connaissaient leur agresseur. Donc oui le risque pour une femme, ce n'est pas l'inconnu du parking.

    Quant aux horaires, si par ex on prépare un marathon, on pas le choix de ses jours de sortie, il faut suivre un planning et perso je me suis parfois retrouvée à 11 h du soir, en fevrier/mars à courir le long du canal de l'Ourcq. Je suppose que si j'avais eu un souci je l'aurais bien cherché !

  26. un marathon ? c'est pas très féminin comme sport ca si ?

    :p
    (je sors).

  27. Un certain pourcentage de femmes poussent les hommes à être des bêtes qui se comportent et réagissent sexuellement comme des bêtes; ne serait-ce que pour pouvoir se faire défoncer brutalement, parce qu'elles aiment ça, elles ont besoin de ça pour prendre leur pieds.
    Elles agissent ainsi pour se sentir fortes physiquement à travers leur brute épaisse. Et puis ça leur permet de se pavaner comme avec un chien de garde avec l'assurance arrogante de se sentir en sécurité, outre que ça leur permet de ne manquer de rien matériellement. C'est pratique, pour une femme, d'avoir un prédateur à domicile, qu'elle peut tenir en laisse et lacher à volonté pour aller chasser (le billet de banque).

    Parmi les femmes violées il y a sans doute certaines de ces femmes.

    Vous n'aidez en rien à résoudre ce genre de problème en faisant l'impasse sur une des raisons majeures qui font que des hommes se comportent comme des bêtes. essentiellement l'Etat a besoin de brutes pour faire la guerre, les entreprises pour faire les travaux pénibles et sordides, et les femmes pour se faire culbuter parce qu'elles sont nées femmes bien qu'elles aient le même fond que les brutes épaisses qu'elles font naitre, qu'elles élèvent et avec qui elles se marient.

    Arrêtez d'innocenter les femmes. ça vous donne l'air aussi bête que les femmes qui se sont faites à l'idée qu'on ne doit pas peut pas se balader le soir parce que des voyous trainent, et puis c'est comme ça, on ne peut rien y faire.

  28. C'est vrai que j'ai cette sale tendance à penser qu'une femme violée ne l'a pas cherchée. Folle que je suis.
    Alors qu'en fait elle a juste envie de déchirures vaginales. Suis je bécasse.

    la prochaine fois, banni nous expliquera pourquoi, quand même les génocides ont pu se justifier par les comportements provocateurs de certains.

    Banni nous racontera ensuite - c'est l'étape 3215 de son cheminement intérieur - que les femmes sont toutes des salopes vénales car elles n'ont pas voulu de lui alors qu'il est pourtant amoureux d'elles et ne perd jamais une occasion de l'exprimer. Si les femmes sont des salopes vénales, c'est bien la faute - nous confiera t il - du féminisme. Nos échanges savoureux se termineront par un nouveau bannissement qu'il prendra comme la démonstration de mon pouvoir et de la domination féminine sur le monde.

  29. "un certain pourcentage"

    ça manque un peu cran une telle annonce. Un certain genre 10% ou 80% ? "certains" c'est un euphémisme pour "toutes des s#%&à ?" ?

    En tout cas je suis content d'apprendre que je vais pouvoir oublier mon libre arbitre au profit d'une philosophie vachement plus cool : "j'y suis pour rien : la bête en moi a fait GRRRR" (comme dans la pub avec le gars qui mange des céréales sur son lieu de travail... tu m'étonnes que les trains soient à la bourre !)

    Ce que Banni veux nous faire comprendre c'est que les femmes qui font du jogging a ces heures là obtiennent un meilleur entrainement grâce aux gentils prédateur qui les motivent a se bouger leur cul en leur courant après. Et cette bande d'ingrate ne les remercies même pas !

  30. Attendez, même Virginie Despentes partage l'avis de Banni :
    « Le viol, c’est le propre de l’homme, non pas la guerre, la chasse, le désir cru, la violence ou la barbarie, mais bien le viol, que les femmes - jusqu’à présent - ne se sont jamais approprié. La mystique masculine doit être construite comme étant par nature dangereuse, criminelle, incontrôlable.» (King Kong théorie, Grasset, 2006, p. 54)

  31. Il est marrant ton troll. Il vient souvent par ici (entre deux bannissements) ?

  32. Ben mince, moi qui croyais que le viol c'était la faute aux jeux vidéos
    http://www.canardpc.com/news-52353-ok__carole__.html

    Je crois que contrairement au banni, Virginie Despentes ne veux pas dire que le viol est dans la nature de l'homme, avec un petit h, mais dans le concept, artificiel donc, de la virilité telle que la plupart des gens se la représenteraient.
    Mais sachant que notre culture impose cette virilité comme modèle à ce qu'on doit être ou vouloir selon qu'on soit un homme ou une femme...

  33. La société, l'entreprise, l'Etat, les femmes, ont besoin qu'une certaine proportion d'homme soit assez bestials pour accomplir les tâches que seuls les immigrés, les tueurs, les rustres, etc. sont réputées vouloir ou pouvoir faire.
    Cela a une conséquence: la violence, sexuelle ou pas.

    vous croyez que les gouvernants n'aiment pas la violence? Ils en ont besoin et ils s'en servent. Ils entretiennent un réservoir d'hommes violents pour leurs propre usage. Avec un coup dans le nez, un besoin sexuel débordant, une frustration à soulager... ces hommes violents se mettent à tuer, violer, mollester à tort et à travers.

    Bien des femmes ne veulent pas d'hommes civilisés, mais des hommes préhistoriques, parce qu'elles sont elles-mêmes de cette sorte. Il est possible que certaines n'hésitent pas à sortir le soir là o* d'autres ne sortent pas, parce qu'elles se croient en sécurité avec leur homme de cro magnon à la maison.

    C'est plus clair? Non? Eh bien tant pis. Pour être compris, mieux vaut venir un discours conventionnel.

  34. "Bien des femmes ne veulent pas d’hommes civilisés, mais des hommes préhistoriques" et bien tu vois, tout espoir n'est pas perdu.

  35. @banni

    Je t'aime, je t'adore.

    Sans déconner, j'ai comme une illumination, c'est vrai, j'ai super envie de faire un jogging à 4h30 du matin et de tomber sur toi, mon homme préhistorique qui me trainera par les cheveux pour rentrer à la maison et me défoncera comme j'aime ^^

    T'as pas envie ?

    Ha ben non merde, c'est ballot, t'es "banni"

    Sinon, t'as un truc qui marche bien, ça commence par "psy" et ça se termine de différentes façons, parce que je pense que toi et ta maman, vous avez deux, trois trucs à régler.

    Tiens nous au courant de l'évolution de ton cerveau reptilien hein

    Houps, j'oubliais.

    Mes salutations à ton pote Zemmour.

  36. catnatt : en fait il n'est pas banni, il l'a été mais il est masochiste - en plus de ses différentes autres pathologies - et tient à venir discuter ici.

    Nicoco B. : resh a raison. Despentes ne voit pas du tout le viol comme quelque chose de naturel mais de construit.

  37. Ah mais comme dans le dîner de con, c'est qu'on a un champion du monde là, de classe internationale.

    Sérieux, moi je trouve dommage que tu nous l'aies banni le banni, autant de poncifs, de clichés et de trucs rigolos en si peu de lignes, ce serait vraiment dommage de s'en priver.

    Le coup du réservoir à cro magnons, je crois que je vais pas m'en remettre.

    Non vraiment, Val, t'es pas sympa. Merde. Quoi, pour une fois qu'on avait un specimen de mâle, de vrai avec de la testostérone en surplus, t'aurais pu te montrer plus partageuse.

    Bitch.

  38. Je suis pas maso. Dans ton blog, j'aime seulement les trucs légers, marrants, coquins. J'ai pas ton blog en signet, mais dans l'historique de l'url, si je tape c, il me suggère crepegeorgette. quand je veux me distraire un instant, je me laisse tenter.

    on prend ses petites habitudes. c'est comme la télé. quand tu es tombé sur un truc que tu as aimé, tu t'accroches en espérant pouvoir replonger dans la confiture. mais ça peut pas être fête tous les jours.
    Question débat d'idées, on a rien en commun.

    Si vous ne comprenez pas ce que j'écris, c'est sans doute que vous n'avez jamais eu affaire aux femmes que je décris, ou que vous n'avez pas fait attention. Vous devriez vous demander qu'elle type de femmes sont celles qui couchent avec les brutes épaisses que vous dénigrez. Des pauvres petites femmes victimes, mariées de force, ou des femelles qui aiment se faire défoncer par un animal qui leur ressemble ?
    Il y a des hommes violeurs, brutaux, tueurs, parce que la société le veut bien. non seulement elle le veut bien, mais elle en fabrique volontiers. Et que je sache, les femmes ne sont pas les dernières à être au four et au moulin.

  39. moi je dis qu'un individu, homme ou femme peu importe, qui part faire un djoguingue à 4h30 en plein hiver sur des routes départementales est un grand malade.
    Qui plus est quand ce djoguingue est d'une durée quotidienne de 30 minutes ... (donc pas de marathon en préparation puisqu'à ma connaissance d'alcoolique ce n'est dans aucun programme).

    bref. Homme ou femme, faire du sport, c'est de la merde et c'est ça que devrait interdire Sarko, fissa...

  40. @banni: Je voulais juste intervenir pour faire une distinction entre deux choses bien différentes:
    Oui, une femme peut aimer se faire baiser (c'est mon cas), mais elle aimera jamais se faire violer!!!
    De la même façon que nombre d'hommes aimeront baiser leur femme mais seront tout simplement incapables de lui faire du mal en la violant. La différence, ça s'appelle le respect, le désir ou le consentement. Ca change tout. Un viol et une bonne partie de jambes en l'air, ça ne se compare pas. Ca devient un peu plus clair là dans ta tête?

  41. @ _NiNa_
    Première je parle pas du fantasme de viol, je dis que le viol est aussi une conséquence de ce que la société trame. Les femmes récoltent par le viol ce que les plus primives d'entre elles sèment en faisant tout pour que les hommes soient des bêtes.

    Et le fait est que bien des femmes fantasment du viol. Pas dans sa forme sordide, mais de se faire prendre par surprise, quand le mental est déconnecté, avant de se retrouver dans un état primitif, qui leur permet d'orgasme. Jeter leur uniforme de wonderwoman pour revêtir celui de femme qui rougit d'un gros mot ou qui mouille simplement de se faire mettre la main à la motte. Ce genre de truc.

    S'il une partie des hommes n'étaient pas des lourdeaux primitifs, comment les tenants du pouvoir pourraient-ils contrôler la foule, la tenir en respect par la peur du gendarme ? Comment pourrient-ils mener les guerres qui leur permet de s'enrichir ? Et si ces types n'aviaent pas de femmes comme eux, comment les gens de pouvoir pourrainet-elles les tenir en laisse ? Comment pourraient-ils les tenir avec des prostituées, si bien des femmes n'étaient pas aisément prostituables ?

    Ce que vivent les femmes violées pendant leur jogging n'est qu'une conséquence de tout ça.

  42. banni, c'est Mry, non ?

    Ou sinon, c'est du 8e degré par un mec lecteur de la Boétie qui a refait son éducation devant des gonzos en écoutant Jean Marie Bigard.

  43. J'aimerais juste que tu m'expliques précisément ce que font les fâmes pour changer les zhoms en bêtes, parce que là je te suis pas.

    Sinon j'ai posé tes questions à ma petite soeur, elle a trouvé des réponses, cherche un peu, même toi tu peux y arriver je pense. Elle a 5 ans.

  44. "Et le fait est que bien des femmes fantasment du viol. Pas dans sa forme sordide"
    notez, il y a des formes de viol non sordides.

    comme des coups de poing sympa, des égorgements amicaux etc.

  45. Ben oui Valérie. Tout le monde sait bien qu'au final les bonnes femmes qui se font taper dessus, ou violer, elles gueulent mais de plaisir tu vois. C'est pour que ça soit meilleur mais quand elles disent non, c'est un oui qu'il faut comprendre.

    Quelle bande de faux culs ces bonnes femmes quand même ^^

    Une bonne raclée et ça repart hein, c'est le secret des couples heureux. Puiqu'on te dit que c'est pour leur bien.

    C'est comme qui dirait un geste féministe ^^

  46. Un cambriolage (comme l'effraction mentale, le lavage de cerveau... ou le viol) peut se faire à la Arsène Lupin ou bien à la racaille de banlieue.

    Comment les femmes font-elles pour fabriquer des brutes ? Par exemple en raillant ceux qui font du sentiment, ceux qui manifestent de la sensibilité, ceux qui font de l'esprit, ceux qui n'ont pas teigneux, hargneux, musclés, agressifs, barraqués, sûrs de soi, ceux qui sont trop mous, looser plutôt que winer, etc.

    Il y a bien des choses qu'un homme doit afficher pour attirer les femelles comme la merde les mouches; bien des choses que les femmes regardent pour savoir si elles ont affaire à une locomotive ou un radeau de survie.

    Les gens se conforment à ce que la pression sociale leur impose. Pour être un homme ou une femme, il faut être ceci ou cela. Et les gens adoptent l'apparence, la mentalité, le comportement qu'il faut.
    Des filles fleurs bleues jouent les chaudasses, les petits moches utilisent toutes les combines des playboys pour se taper des gonzesses... au final, combien de gens déchantent après x années de mariage, en réalisant que la grande gueule plein de promessee n'a donné qu'un buveur de bière assis sur affalé sur le canapé en regardant la télé, ou que la pimpante en mini jupe et bas résilles s'est transformée en gros tas en jogging tirant sur un cigarette en espérant que ses bigoudis lui donne une autre tête que celle d'une chienne abandonnée sous la pluie.

    Si bien des femmes en jettent pour les mecs bien sapés, puisque tout le monde doit ressembler aux personnages des séries télé (faut faire tourner le commerce de la fringue de Chine et de la cosmétique inefficace et toxique), bien d'autres femmes ne prétendent à rien d'autre que ce qu'elles sont: des femelles rustiques à mâles rustiques.

  47. Et vous, les filles, comment vous aimez les garçons?
    "Faut qu'il soit mignon", "faut qu'il soit fort à la bagarre", "faut qu'il soit le chef de bande", "faut qu'il soit gentil"...

  48. ah. on va enfin en arriver à l'étape que j'avais décrite ci dessus : là où Banni nous parle de ses déceptions amoureuses.

  49. On ne peut justifier le viol en brandissant l'argument du fantasme. Qu'un homme fantasme sur le fait de violer une femme n'est pas un crime. Qu'il le fasse vraiment, oui.

    Et pour reprendre catnatt, quand une femme dit non, c'est non. C'est pas un nom qui veut dire oui.

    Tu affirme "le fait est que bien des femmes fantasment du viol". Là, laisse moi te dire que c'est toi qui fantasme. Le "bien des femmes" me laisse perplexe. Il me semble en effet qu'on parle là d'un fantasme très spécial et plutôt marginal chez les femmes comme chez les hommes d'ailleurs. M'enfin continuons. Certes, il en existe certaines pour qui c'est en est un. Mais si ça leur arrive en vrai, je doute (et je vais ici utiliser un doux euphémisme) qu'elles apprécieront autant qu'en fantasme. Parce qu'en fantasme, elles ont le contrôle. Toujours. Pas dans la réalité.

    N'est-ce pas la distinction entre fantasme et rélité qui fait de nous des adultes responsables?

  50. nina ; exactement. si une femme fantasme en créant une fausse situation de viol dans sa tête ou avec son compagnon,; tout sera imaginé dans les moindres détails. et elle sera complètement consentante. donc rien à voir avec un viol.

    mais encore une fois Banni a avant tout besoin d'ouvrir un dictionnaire. et d'entamer une thérapie.

  51. Valérie: Oui! Tu as parfaitement reformulé ce que je voulais dire. Et soit dit en passant, pour répondre à ta précédente remarque, je crois pouvoir reconnaître dans banni le "mari trompé" mélangé à de "l'intellectuel" soralien qui ne fait que sortir des opinions de sa poche. Place à la facette "mari trompé" maintenant.

  52. Non mais laissez tomber, Banni pense qu'on vit tous dans un roman d'Esparbec...

  53. "Et pour reprendre catnatt, quand une femme dit non, c’est non. C’est pas un nom qui veut dire oui."

    Quand les Français disent non à la Constituion européenne, on la leur enfonce dans le rectum, jusqu'au duodenum. C'est le modèle de bien des gens mafieux de mentalité. Les mafieux n'ont aucune mal à trouver des salopes pour profiter de leurs forfaits.
    Quand on ne veut pas être un suiveur, mais un profiteur du système, on fait comme font les riche, les dominants, les puissants: on s'impose aux autres, on impose ses idées, ses quatres volontés, ses désirs, ses envies.
    Ainsi fonctionne le monde, et les femmes ne sont pas les dernières procéder ainsi, parce qu'elles ne sont pas les dernières à vouloir le pouvoir, la richesse, la gloire, la fortune, et accesoirement des esclaves sexuelles soumis à leurs chaleurs.

    Pour bien des femmes, si un homme n'insiste pas quand une femme lui dit non, ce n'est pas un homme. Un homme, en société, doit être capable d'obtenir ce qu'il veut, de supporter un revers. Et si les femmes disent non, c'est aussi pour s'assurer que l'homme qui les prendront sont assez vigoureux, assez volontiers, assez combattants pour ne pas se laisser démonter par un petit ou un grand non.

    Aucun des hommes (artistes adulés, etc.) qui ont fait carrière, bati des empires ou des entreprises, n'ont baissé les bas devant les innombrables NON qu'ils ont eu à essuyer.

    Vous êtes dans un discours stéréotypé imposé par les idéologues féministes.

  54. Mais je comprends pas, les filles aiment les brutes ou les mecs sur d'eux alors ?
    Parce que dans mon monde les forts en gueule agressifs sont justement tout sauf sur d'eux hein, ce sont surtout des frustrés qui ont encore besoin de se prouver quelque chose, et les filles tombent rarement 2 fois dans ce panneau.

    Et j'ai beau être trop sensible/sentimental (j'vous jure), aucune fille ne m'a jamais raillé là dessus.
    Crois moi petit banni, c'est pas pour ca qu'elles te rejettent et se foutent de ta gueule.

  55. Désolée, mais pour moi comme pour toute une chacune, si un homme essaye de me forcer la main, c'est avant tout un connard.

  56. "nina ; exactement. si une femme fantasme en créant une fausse situation de viol dans sa tête ou avec son compagnon,; tout sera imaginé dans les moindres détails. et elle sera complètement consentante. donc rien à voir avec un viol."

    si certaines construisent un fantasment, d'autres se contentent de désirer ce dont elles ont une vague idée: un viol, qui est un rapport sexuel naturel, mais forcé, ou plutôt, imposé par surprise, qui tombe dessus comme un coup de foudre.

    Faudrait consulter la littérature psy pour avoir des exemples, ou bien lire les forums, ou simplement déduire, observer, écouter, décrypter les propos, etc.

  57. Et au fait, si un jour une meuf t'accuse de viol, faudra pas t'étonner.

  58. "Mais monsieur le juge, puisque je vous dis qu'elle avait une jupe !"

  59. "_NiNa_ | 17/02/11 | 17 h 02 min

    Désolée, mais pour moi comme pour toute une chacune, si un homme essaye de me forcer la main, c’est avant tout un connard."

    La plupart des gens sont incapables de penser en dehors de eux-mêmes. Pourtant la plupart des gens sont alléz au lycée, où ils ont dû se farcir des discussions avec thèse, antithèse, synthèse. Mais sorti de l'école ils bloquent et pensent comme ils votent: en pensant à eux, en ramenant tout à eux et à leur expérience.

    Allez Valérie, raconte-nous une sortie horripilante, des anecdotes poilantes, c'est là que tu es à mon goût; avec un coté fille et adolescente. Le coté militante féministe, bourrin de la thèse victimaire plus ou moins misandre, putain que c'est chiant.

    Tu t'es coincé la jupe sous la culotte et tu as marché sur les champs Elysée avec les fesses à l'air... Tu as fait les quatre cent coups avec une copine d'enfance rencontrée par hasard sur un pont de Lyon ? Bon, la vie n'est pas un roman, mais si tu veux faire dans la vraie vie, shampouine-toi avec autre chose que des machins de féministes juives américaines devenues lesbiennes après leur nième viol.

  60. "autre chose que des machins de féministes juives américaines devenues lesbiennes après leur nième viol." ahhhhh on y arrive.

    dis moi dans une autre vie, tu ne t'appelais pas sulfuric ?

  61. J'ai bien l'impression que tu as 16 ans et que tu essaies de te persuader que ce sont tes fantasmes qui sont la réalité, qu'un jour tu seras enfin grand et fort et qu'alors toutes les filles deviendront tes jouets, que tu pourras défouler sur elles tes années de frustration, et qu'elles aimeront ca en plus, parce qu'elles sont comme ca ces salopes.
    Ben oui mais non.

  62. @Resh: +1

  63. resh ; je t'explique (t'as pas assez pratiqué).
    Banni est un mec très gentil, sensible et tout ca. Toutes les femmes se moquent de lui et le raillent. Il a constaté que les femmes aiment les gros cons qui leur foutent des torgnoles. Depuis, il en a conçu une légitime amertume.
    Il aimerait bien devenir un gros con de macho. Banni, une confidence, tu y es pas mal parvenu. Te reste à trouver les très nombreuses femmes prêtes à tomber dans tes bras. crois moi, on va se battre.

  64. "dis moi dans une autre vie, tu ne t’appelais pas sulfuric ?"

    Toi aussi tu souffres d'acidité gastrique ?
    J'ai demandé un antiacide sans aluminium à la pharmacienne, mais comme souvent les pharmaciennes ne connaissent quasiment rien des produits de parapharmacie qu'elles vendent, elle m'a donné du Rennie Liquo. J'ouvre la boite, je lis le papeer: sels d'aluminium et de magnésium. formule classique quoi.

  65. "Resh | 17/02/11 | 17 h 17 min
    J’ai bien l’impression"

    Ben je suis à peu près sûr que tu es ni psy ni extralucide.

  66. ah ben voilà la au moins ça devient intéressant ... on parle de la diarrhée plus tard?

  67. "valerie | 17/02/11 | 17 h 21 min
    resh ; je t’explique (t’as pas assez pratiqué)."

    Bon, à défaut de billet au poil, j'ai au moins vos réponses pour me marrer.

  68. valerie > Ouais je vois l'idée, c'est souvent ce qu'on s'imagine au collège quand on a les hormones en ébullition et que le seul mec prétendument plus puceau de la classe est celui qui a redoublé 3 fois qui fait 2 têtes de plus que tout le monde et qui nous rackette à la récré.
    Mais bon, après on mûri normalement.

  69. il aurait pu mûrir si les femmes n'avaient pas bousillé sa vie (sanglots dans la voix).

  70. Il y a des femmes merveilleuses, adorables, respectables. Etes-vous capables d'admettre que ce n'est pas le cas de toutes les femmes ?

  71. @ banni: "La plupart des gens sont incapables de penser en dehors de eux-mêmes. Pourtant la plupart des gens sont alléz au lycée, où ils ont dû se farcir des discussions avec thèse, antithèse, synthèse. Mais sorti de l’école ils bloquent et pensent comme ils votent: en pensant à eux, en ramenant tout à eux et à leur expérience."
    Je crois que tu ne vois même pas à quel point ce que tu as affirmé dans cette phrase te concerne au plus haut point.

    Pour quelqu'un qui ne fait pas de différence entre fantasme de viol et viol réel alors même qu'on lui explique, ça ne me surprend pas.

    Tu connais le "ceci n'est pas une pipe" de Magritte? C'est le même principe. Le fantasme d'un viol, c'est l'image d'un viol. Ca n'a rien a voir avec ce que c'est vraiment.

    Y a des tas de fantasmes qu'on aimerait pas voir se réaliser en réalité. Moi par exemple, j'adore les films de zombies. Combien de fois je me suis imaginé dans la peau d'une wonderwoman faisant face à un zombie avec un katana dans les deux mains, courant vers lui pour le décapiter et me disant une fois l'affront terminé: "Wow, j'ai tué un zombie, j'suis trop une guerrière quoi!" Sauf qu'en réalité, d'abord ça pourrait pas m'arriver car c'est impossible et ensuite, je détesterais que ça m'arrive. Primo parce que ça voudrait dire que notre monde serait en ruines à cause d'un foutu virus foireux échappé d'un labo militaire et que cette perspective ne m'enchante guère. Deuxio, parce que dans un cas comme celui que j'ai décrit, y aurait de grandes chances pour que j'me fasse bouffer. En fantasme, je vais me répéter, on a toujours le contrôle, dans la réalité, jamais, ou rarement.

  72. Et c'est quoi selon toi une femme merveilleuse, adorable, respectable? Tu vas nous ressortir le mythe de la mère et de la putain c'est ça?

  73. _NiNa_ | 17/02/11 | 18 h 08 min

    "Je crois que tu ne vois même pas à quel point ce que tu as affirmé dans cette phrase te concerne au plus haut point."

    ça c'est du niveau "c'est celui qui dit qui l'est".

    j'ai admis que des femmes sont de réelles victimes. j'ai dis que certaines ne sont pas des victimes, elles récoltent ce qu'elles sèment, ou sèment les germes de la bestialité masculine que récoltent sans le vouloir d'autres femmes.
    vous n'être que dans un seul discours: la femme victime. c'est ça votre synthèse ?

    "Pour quelqu’un qui ne fait pas de différence entre fantasme de viol et viol réel alors même qu’on lui explique, ça ne me surprend pas."

    je parle pas de fantasme, de rêve idéalisé. Je pense d'envie, subconsciente, qui correspond à une loi naturelle voulant que pour orgasmer il faut s'abandonner (être détendu, pas stressé, pas en train de penser à ses factures ou de calculer combien on touchera à sa retraite), et qu'en sachant inconsciemment cela (en ayant plus ou moins expérimenté des situations où les plaisirs le splus aboutis étaient ceux où la femme était le plus dans la position traditionnelle de la femme, passive), l'inconscient produit cette envie, qui se heurte à la morale en vigueur, au discours féministe, à la peur que nourrit la presse avec ses faits divers sanglants.

    "Le fantasme d’un viol, c’est l’image d’un viol. Ca n’a rien a voir avec ce que c’est vraiment."

    que les femmes qui fantasment le viol se trompent sur ce qu'est réellement le viol, c'est un autre chapitre. Il serait honnête de reconnaître que certaines femmes qui fantasment le viol ne se trompent pas trop sur la réalité du viol, tout au viol du viol le moins traumatisant, qui fait que toutes les femmes violées ne s'en plaignent pas (en écartant le classique discours: parce qu'elles ont honte, gnagnagna)

    tu n'arrêtes pas de parler de fantasme, alors que je parle pas de ça. mais du fait que des femmes conditionnent les hommes d'une telle façon qu'ils en deviennent fatalement des graines de violeurs.

    "_NiNa_ | 17/02/11 | 18 h 09 min

    Et c’est quoi selon toi une femme merveilleuse, adorable, respectable? Tu vas nous ressortir le mythe de la mère et de la putain c’est ça?"

    J'ai mes critères, qui correspondent plus ou moins au tien ou à ceux de la conscience colective.

    T'a question signifie quoi ? C'est indécent de séparer les femmes entre respectables et pas respectables ? Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ? La moitié des gens sont des connards, et dans ces connards y'a des femmes.

  74. Il est bien sympa banni, mais tous ces échanges ne répondent pas à la seule vraie question. Ne faut-il pas être un peu taré pour s'attaquer à une femme qui a le courage de se lever à 4h pour aller courir sur le béton ?

  75. _NiNa_ | 17/02/11 | 14 h 56 min

    @banni: Je voulais juste intervenir pour faire une distinction entre deux choses bien différentes:
    Oui, une femme peut aimer se faire baiser (c’est mon cas), mais elle aimera jamais se faire violer!!!
    De la même façon que nombre d’hommes aimeront baiser leur femme mais seront tout simplement incapables de lui faire du mal en la violant. La différence, ça s’appelle le respect, le désir ou le consentement. Ca change tout. Un viol et une bonne partie de jambes en l’air, ça ne se compare pas. Ca devient un peu plus clair là dans ta tête?

    C'est mon premier commentaire. Où vois tu que je parle de fantasme de viol dans ce post?

    Voici ce que tu as répondu juste après:@ _NiNa_
    Première je parle pas du fantasme de viol, je dis que le viol est aussi une conséquence de ce que la société trame. Les femmes récoltent par le viol ce que les plus primives d’entre elles sèment en faisant tout pour que les hommes soient des bêtes.

    Et le fait est que bien des femmes fantasment du viol. Pas dans sa forme sordide, mais de se faire prendre par surprise, quand le mental est déconnecté, avant de se retrouver dans un état primitif, qui leur permet d’orgasme. Jeter leur uniforme de wonderwoman pour revêtir celui de femme qui rougit d’un gros mot ou qui mouille simplement de se faire mettre la main à la motte. Ce genre de truc.

    Pouvais-je ne pas réagir?

  76. _NiNa_ | 17/02/11 | 18 h 47 min

    "Oui, une femme peut aimer se faire baiser (c’est mon cas), mais elle aimera jamais se faire violer!!!"

    Toi c'est toi. Mais les autres femmes, tu le sais ?
    Quand une ado parle avec une autre en affirmant de manière arrogante et rentre dedans: "moi un homme faut que ce soit un homme, pas un pédé" a-t-elle conscience de ce qu'elle cautionne ?
    Elle cautionne une mentalité de types qui se lancent ce genre de défis : "qu'est-ce que t'attends pour la niquer, t'es un pédé ?!" que ce soit dans une cave où gît, les habits déchirés, une ado saoule aux jambes écartées, ou dans un village incendié au napalm où des femmes et des filles ont été faite prisonnières.

    "C’est mon premier commentaire. Où vois tu que je parle de fantasme de viol dans ce post? "

    valérie en parle et toi avant ce message

    "valerie | 17/02/11 | 16 h 43 min
    nina ; exactement. si une femme fantasme en créant une fausse situation de viol dans sa tête ou avec son compagnon,; tout sera imaginé dans les moindres détails. et elle sera complètement consentante. donc rien à voir avec un viol."

  77. "Bôôh | 17/02/11 | 18 h 36 min

    Il est bien sympa banni, mais tous ces échanges ne répondent pas à la seule vraie question. Ne faut-il pas être un peu taré pour s’attaquer à une femme qui a le courage de se lever à 4h pour aller courir sur le béton ?"

    faut surtout que la société soit hypocrite pour dramatiser un acte qu'elle a engendré en fabriquant le type d'hommes qui le pratiquent.

  78. résumons la pensée de banni afin de pouvoir avancer un peu voulez vous?
    La société est violente, elle crée donc des violeurs, les femmes font partie de la société elles sont donc responsables au même titre que les hommes qui n'y peuvent rien c'est la faute à la société on vous dit et la société c'est féminin CQFD.
    Conclusion: Banni est journaliste phénomène sociaux et sex toys chez Biba et ce n'est pas de sa faute c'est la faute à la société qui aime bien faire des raccourcis quand elle viole pas les gens.

  79. La société a besoin de gens violents, des tueurs, des pilleurs, des violeurs, pour faire les guerres (militaires, économiques, culturelles) qui lui permettent d'avoir les ressources qui lui sont vitales. Ceux qui veulent se goinfrer s'abreuver au robinet, ils brigent donc les pouvoirs. Parmi ces gens il y a aussi des femmes, aujourd'hui en leur nom propre, hier dans l'ombre de leur mari.
    Des femmes qui font violer ou tuer une rivale, cela existe, des femmes qui sont en couple avec des brutes péiasses qu'elles manipulent par le bout de la queue.
    Si les brutes épaisses étaient rejetés par toutes les femmes, existent-ils encore ?

  80. Mais alors y'a un truc que je comprend pas dans ton raisonnement (enfin en tout cas un dont je vais parler...)

    Si le gars est une brute, un type sans cerveau, bourrin et qui ne suit que sa queue... qu'est ce qu'il en a a foutre de suivre les nanas pétasse salopes dont tu nous fais le portrait ? il n'a rien a lui demander, il lui saute dessus et zou, l'affaire est dans le sac.

    On dirait que tu parles de monstre totalement décérébré et psychotique.

    N'existe t'il pas d'ailleurs des mecs beau gosse qui se font entretenir par de vieille marratre pleine aux as (oui je sais : elles ont piquer le pognon de leurs riches maris blablabla) ?? eux ils sont quoi ? brutes ? manipulateurs ? victimes ? salaud ?

  81. Banni, dans mon 1er commentaire, on trouve les mots "UNE femme PEUT aimer" et "(c'est MON cas)". Je te rappelle l'assertion que tu as sorti par la suite "Le fait est que BIEN DES FEMMES fantasment du viol". Qui fait des généralités ici?

    Ensuite, ma synthèse, ce n'est pas lafâme victime des hommes, ces salauds. Non. C'est juste que la personne qui commet un viol, homme ou femme (et oui, vois tu, ça existe aussi les prédatrices sexuelles) est coupable, celui qui le subit, homme ou femme, est victime.

    Enfin, il faudrait te relire un peu. Ce n'est pas moi qui voit la réalité de façon aussi clivée ni ne fait d'opposition entre vrai homme/pédé, femme respectable/salope.

  82. "mais du fait que des femmes conditionnent les hommes d’une telle façon qu’ils en deviennent fatalement des graines de violeurs."
    vous voyez c'est ca que j'adore avec les antiféministes.
    le mec débarque pour nous traiter de misandres (discours connu). Et, au final, qui arrive a dire que les hommes sont fatalement des graines de violeurs ?
    enfin ca doit lui plaire de se voir ainsi.

    Pour en revenir à
    "Elle cautionne une mentalité de types qui se lancent ce genre de défis : “qu’est-ce que t’attends pour la niquer, t’es un pédé ?!”"
    on va la refaire gentiment.
    il y a - o surprise extraordinaire - des femmes qui sont misandres, d'autres qui sont sexistes, d'autres qui sont machistes. Plein des femmes sont des connasses absolues ; je ne vois pas qui l'a nié ici.
    Certains homosexuels sont de parfaits connards. certains juifs - ca c'est pour ta pique antisémite de tout à l'heure - sont des idiots finis.
    et POUR AUTANT ca ne justifie pas le viol, ni l'agression homophobe, ni l'acte antisémite.

    Et donc on va prendre un exemple plus clair.
    il se trouve que tu es le parfait exemple du connard antisémite, raciste, sexiste et homophobe. Les propos que tu as tenus nous dégoûtent ; pour autant personne ici ne souhaite que tu sois agressé physiquement pour tes propos ou qu'un homme, quelqu'il soit, paie pour ta connerie intrinsèque.

    "vous n’être que dans un seul discours: la femme victime. c’est ça votre synthèse ?"
    bêtement, on dit qu'un être, quel qu'il soit, ne mérite pas d'être agressé physiquement violé ou tué.
    je sais on est d'un conformisme affolant.

  83. Je vois que banni n'aime pas trop être résumé.
    "la société est violente et la violence engendre la violence" c'est un peu comme le feu ça brûle et l'eau ça mouille c'est une évidence.

    Et tous les mots mis tout autour pour tenter d'avoir l'air d'y avoir réfléchi un brin ne parviennent pas à masquerla simplicité du propos.

  84. et il passe pour un anti-conformiste ? alors là chapeau... vous saviez vous que la mer était salée?

  85. Valérie: J'aurais pas dit mieux.

  86. "Flashou | 17/02/11 | 19 h 20 min

    Si le gars est une brute, un type sans cerveau, bourrin et qui ne suit que sa queue… qu’est ce qu’il en a a foutre de suivre les nanas pétasse salopes dont tu nous fais le portrait ? il n’a rien a lui demander, il lui saute dessus et zou, l’affaire est dans le sac."

    Précisément parce que ces cromagnons au sens strict n'existent plus en société. Comme les animaux sauvages, ils ont été mis en cage, domestiqués, mais leur instint animal est toujours là, et il peut ressurgir n'importe quand. ça les dépasse. Il leur faut su sang, de la viande fraiche, comme le chat a besoin de se faire les griffes, même s'il n'a plus besoin de chasser pour se nourrir. Il entretient son animalité.
    C'est une question de rapport de force. Si l'Etat faiblit, s'il n'y a plus de police, tu verras si la moitié des gens ne se mettront pas à s'entretuer, violer, se piller, pour un oui ou pour un non. Plus besoin de s'emmerder. Je veux çà, je le prends. Ta gueule me reviens pas, je te crève. Qui va me remettre en place ?
    Une des choses qui permet de tenir ces gens, c'est d'acheter leur placidité avec des aides sociales, avec une femelle, comme on "achète" celle des fauves avec un gros steak ou une femelle.

    Intelligence et bestialité ne sont pas antinomique. Les animaux sauvages ont sans doute leur intelligence. C'est ainsi que des gens cultivés, qui savent raisonner, peuvent devenir intégriste, ou simplement croirent aux débilités des religions bibliques qui ne reposent que sur des mythes, des mensonges notoires, des falsifications de l'histoire.

    De même qu'un individu peut régresser mentalement au stade infantile, il peut redevenir animal: temporairement ou de manière permanente. L'enfance est toujours là, recouverte par l'habit de l'adulte.
    Les infirmières connaissent le phénomène: des hommes qui se comportent comme des enfants avec elles. Quand au retour de la bestialité, il suffit de mettre les gens dans certains quartiers ou dans certains pays.

    Et là on peut presque parler de:
    "On dirait que tu parles de monstre totalement décérébré et psychotique."

    L'animal a été revêtu d'une apparence humaine, la moitié des gens singent un comportement humain, mais leurs réactions, leur comportement, leurs pulsions, sont ceux des animaux. Les gens sont hypocrites, comédiens, menteurs, doubles. Ils prennent l'apparence qu'ils savent devoir prendre en société, sous pene de passer pour des idiots qui ne comprennent pas ce qu'on leur demande, ce qu'on attend d'eux.
    Beaucoup de gens se conforment mais en sont malades. D'autres coupent les ponts avec la société, plus ou moins, pour redevenir eux-mêmes.
    Certains ont juste besoin de vacances, d'une retraite méditative, d'autres ont besoin de violer.
    c'est une liberté dont la plupart des hommes n'éprouvent plus le besoin, mais beaucoup de gens ou la plupart éprouvent le besoin de se permette une liberté: fumer ou boire alors que c'est prohiber, violer ou tuer, voler ou faire du hors piste.

    "N’existe t’il pas d’ailleurs des mecs beau gosse qui se font entretenir par de vieille marratre pleine aux as (oui je sais : elles ont piquer le pognon de leurs riches maris blablabla) ?? eux ils sont quoi ? brutes ? manipulateurs ? victimes ? salaud ?"

    Y'a dans la société deux types d'individus: ceux qui font la pute, ceux qui font la bête. Ensuite y'a ceux qui veulent pas leur ressembler et qui restent plus ou moins en marge (rebelle, idéaliste, mystique...) et ceux qui mixent un peu les deux: quand se coucher suffit à avoir une place dans la société, on se couche, mais s'il faut mordre et arracher sa place en jouant sur un rapport de force, on le fait.

    Les femmes faisaient surtout les putes quand seule la force physique primait, mais aujourd'hui y'a autant de putes hommes que femmes, et la plupart des putes ne sont pas sur les trotoirs, mais dans les entreprises. La plupart des bêtes sont là où le travail est rude, violent, salissant, immonde.

  87. "Noum | 17/02/11 | 19 h 40 min

    Je vois que banni n’aime pas trop être résumé.
    “la société est violente et la violence engendre la violence” c’est un peu comme le feu ça brûle et l’eau ça mouille c’est une évidence.

    Et tous les mots mis tout autour pour tenter d’avoir l’air d’y avoir réfléchi un brin ne parviennent pas à masquerla simplicité du propos."

    tu remarqueras, en t'y penchant de près, que tous les grands discours et toutes les grandes théories peuvent se résumer à pas grand chose.

  88. Noum:+1. banni se croit pertinent alors qu'il ne l'est pas. On lui sort des arguments, il nous sort du prêt-à-penser. Il nous enferme dans un vision féministe victimaire (car pour lui être féministe, c'est forcément voir toutes les femmes comme des victimes et les hommes comme des salauds sans exception) alors même qu'il distingue d'un côté les femmes comme de pauvres êtres fragiles et de l'autre les hommes comme des êtres profondément violents dans un discours psychologisant à deux balles.

  89. "valerie | 17/02/11 | 19 h 38 min

    “mais du fait que des femmes conditionnent les hommes d’une telle façon qu’ils en deviennent fatalement des graines de violeurs.”
    vous voyez c’est ca que j’adore avec les antiféministes.
    le mec débarque pour nous traiter de misandres (discours connu)."

    je pense pas que tu sois misandre parce que je pense pas que les féministes pure s et dures te considère comme une vraie féministe. Tu as intégré le féminisme parce que ça rend bien service aux femmes, mais si le système s'effondre, et bien tu adopteras le discours dominant, qui sera celui de la répartition traditionnelle des rôles.

    "certains juifs - ca c’est pour ta pique antisémite de tout à l’heure - sont des idiots finis."

    Est-il vrai que les idéologues féministes américaines qui ont grandement joué sur l'histoire contemporaine du féminisme sont des juives et ou de lesbiennes ? Est-il vrai que les juifs sont très présents dans les médias et maître d'hollywood ? et que l'on entend presque eux sur tous les sujets ?

    c'est tout ce qu'entendais mon propos.

    "et POUR AUTANT ca ne justifie pas le viol, ni l’agression homophobe, ni l’acte antisémite."

    je justifie rien, j'explique un phénomène, de mon point e vue.

    "our autant personne ici ne souhaite que"

    Ai-je souhaité un viol aux connasses ? J'ai dit que certaines récoltent ce qu'elles sèment. En l'occurence elles jouent au feu en fricotant avec des bêtes, et il arrivent qu'elles en perdent le contrôle et que les bêtes qu'elles croyaient pouvoir tenir par le bout de la queue se retournent contre elles, ou contre une aute femme.

    "bêtement, on dit qu’un être, quel qu’il soit, ne mérite pas d’être agressé physiquement violé ou tué."

    il y a pourtant partout dans le monde des sanctions, des punitions, des sévices, qui sont infligés à des gens que la société désigne comme à tuer, à mutiler, à torturer.

    il y a même des pays où les enfants sont sexuellement mutilés parce que "on" trouve leur sexe laid, sale, puant, colporteurt de maladies, ou pas assez viril pour faire frétiller le vagin des femelles frigides.

    Tout le monde il est beau et personne ne mérite d'être critiqué, condamné à une peine chagrinante ? C'est votre avis, pas celui de la quasi totalité des habitants de cette planète.

    Tu as une façon bien féminine de retourner les choses pour envenimer la discussion. C'est ainsi que des femmes se font cogner. On dirait qu'inconsciemment elle le cherche.
    Tu me fais dire des choses que je dis pas, mais qui te permette d'envenimer les choses.

  90. Je commence à hésiter, est-ce que je préfère tes posts ou la blague à tiroirs qui se tisse en commentaires.

  91. banni: tu as une façon bien conne de retourner les choses pour envenimer une discussion. C'est ainsi que des cons se font cogner. On dirait qu'inconsciemment, ils le cherchent.

  92. y'a un problème avec le web 2, c'est que beaucoup de gens font sur internet pour se défouler, se distraire, se détendre, se libérer de tout ce que chacun a sur le coeur et dans la tête. donc on ne prend pas toujours le temps de bien lire, on est juste pressé de s'exprimer. je le dis pas pour moi, même si je dois reconnaître que cela vaut aussi pour moi. il me semblait utile de faire cette remarque.

  93. "tu remarqueras, en t’y penchant de près, que tous les grands discours et toutes les grandes théories peuvent se résumer à pas grand chose."

    hahahahahahaha!!! tu es donc un grand théoricien anonyme du chaos en fait ???!

    Nan mais excuse moi ton altesse si des fois j'ai l'air de me moquer doucement mais ça fait toujours ça quand je me théorème (de gausse) mise à ton niveau inside.

    sérieux ?!tu crois vraiment que "la violence engendre la violence" c'est de toi ? Merde alors c'est beau la confiance:))

    Tu joue les sociopsycho machin chose en prenant un plaisir évident a associer dans la même phrase "violer tuer bête pute mâle femelle etc..."
    tu sais si tu crains la bête qui est en toi il y'a des gens qui peuvent t'aider mon tout petit.

  94. "pour autant personne ici ne souhaite que tu sois agressé physiquement pour tes propos"

    C'est pourtant pas faute qu'il donne matière :-)

  95. "hahahahahahaha!!! tu es donc un grand théoricien anonyme du chaos en fait ???! "

    Incroyable comment les gens peuvent interpréter un propos!
    J'ai pas dis que j'étais un grand théoricien. J4ai dis que tu peux se résumer simplement, même ce que l'on tient pour grandiose intellectuellement, a fortiori ce que je dis. Et de conclure: non ç ame dérange pas d'être résumé, mais je peux pas, d'un trait, dire ce qui me vient à l'esprit et faire une synthèse.

    "sérieux ?!tu crois vraiment que “la violence engendre la violence” c’est de toi ?"

    Non c'est pas de moi. J'ai dis que la société met en oeuvre des choses qui crée fatalement des violeurs, des tueurs, etc. En même temps la société ne fait qu'exploiter ce que la Nature a créé: matières premières ou animaux, dont l'humain.

    je joue rien. je commente comme tout un chacun des faits qu'on est censé méditer, dont on est censé tirer des leçons, parce qu'on est censé faire cela (blablater au bistrot sur tout et rien), dès lorsqu'on prétend nous donner le droit de vote.

    "tu sais si tu crains la bête qui est en toi"

    je crains plutôt les bêtes quu peuplent la société. Moi ça va, j'ai la bestialité gentilette, genre marmotte.

  96. oui moi aussi j'aime bien dormir :)

  97. Moi j'aurais plutôt résumé ca à "le viol c'est la faute aux femmes qui poussent les hommes au viol"...
    Sauf que tu ne nous a toujours pas expliqué comment ces diablesses s'y prennent hein
    En français à ma connaissance "dégage" ca a jamais voulu dire "viole moi", et "j'aime les bagarreurs" ca a jamais voulu dire "je fantasme sur inconnu qui viendrais me prendre de force par surprise"

    Et quand bien même, un homme a une conscience et une capacité de maitrise qui le rends responsable de ses actes même les plus pulsionnels.
    Aussi loin que pourrait aller ce que tu considère comme une incitation au viol, ce qui défini le criminel c'est le passage à l'acte. Si on est pas capable de se maitriser on mérite sa place derrière les barreaux.
    Parce qu'une infime minorité des hommes passerait à l'acte, une femme violée n'est pas plus responsable de son viol qu'un conducteur qui se fait griller la priorité est responsable de sa mort.

  98. "Moi j’aurais plutôt résumé ca à “le viol c’est la f"aute aux femmes qui poussent les hommes au viol”…"

    j'ai dis qu'un certain pourcentage de femmes participetn de ce que fait la société quand elle exerce une pression sociale pour conformer les hommes d'une certaine façon.
    la société a besoin de tueurs, de brutes, de types dont le conditionnement bestial les fait devenir violeurs.

    La société exploite ce que la Nature a fait. Personne ne peut rien faire qui ne soit sur une base naturelle. Ni la société ni un individu.

    "Sauf que tu ne nous a toujours pas expliqué comment ces diablesses s’y prennent hein"

    Si. En faisant comprendre qu'elles n'ont d'yeux que pour un type d'homme qui donnent des violeurs et des tueurs (au sens propre ou au sens politique ou commercial).

    "En français à ma connaissance “dégage” ca a jamais voulu dire “viole moi”, et “j’aime les bagarreurs” ca a jamais voulu dire “je fantasme sur inconnu qui viendrais me prendre de force par surprise”"

    si tu prends les choses au mot, forcément.

    toi tu vois les choses d'une façon, et t'arrives pas à comprendre qu'il y a bien des façons de voir les choses. tu te conformes à la norme et tu es sûr d'être exemplaire pour cela.

    "Si on est pas capable de se maitriser on mérite sa place derrière les barreaux."

    Les gens de loi te dira que n'importe qui peut voir rouge et péter un cable. ça sers à ça un juge, à ne pas appliquer la loi bêtement, comme des primitifs intégristes qui prennent les lois au mot.

    L'été, des gens votn sur la cote d'azur, ensuite ils vont à confesse, rongés par le remords d'avoir participé à une partouze. Ils avouent que j'amais ils n'auraient pensé pouvoir faire ce qu'ils ont fait. La morale qu'on leur a imposé a laché sous le poid du soleil, des belles filles, de l'ambiance, de la pression collective.

    "Parce qu’une infime minorité des hommes passerait à l’acte, une femme violée n’est pas plus responsable de son viol qu’un conducteur qui se fait griller la priorité est responsable de sa mort."

    Des femmes sont ambigues. Je me rapelle un article de presse où l'avocat de maghrébins expliquait comment la plaignante savait qu'en agichant ses clients ils n'auraient pas la même réaction que des français d'origine. Que voulait-elle? Sentir le pouvoir de la séduction, vérifier que les arabes sont sexuellement des primitifs, s'amuser avec eux comme avec des chats ? Les rapports humains sont tout sauf aisés, évidents, et toujours aussi robotisés et programmés que le veut la société.

  99. banni/sulfuric ; il fallait que tu continues à éviter le sujet de la circoncision et des juifs ; je t'aurais peut-être moins rapidement reconnu.
    on va éviter de tourner autour du pot ; on a eu ce genre de conversations 500 fois depuis 10 ans (ok ca faisait longtemps qu'on ne s'était pas croisé). ca finira toujours de la même façon, je te bannirai.
    il est dommage qu'au fil des années tu n'aies pas un peu tenté de régler tes traumas et que tu projettes encore pire qu'avant, ces traumas sur les autres et sur les femmes en particulier.

    rebannissement donc. inutile de revenir.

  100. Voici un nouveau défi à l'entendement:

    Une jeune fille violée et égorgée survit à son agression en faisant la morte
    France 17/02/2011 12:53

    Une jeune fille de 19 ans, violée et grièvement blessée à la gorge, a survécu à son agression, lundi à Denain (Nord), en simulant la mort après avoir reçu 15 coups de couteau, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Valenciennes.

    http://actu.voila.fr/actualites/france/2011/02/17/une-jeune-fille-violee-et-egorgee-survit-a-son-agression-en-faisant-la-morte_625871.html

    Bonne st valentin et gaffe à vos fesses.

  101. "la société a besoin de tueurs, de brutes, de types dont le conditionnement bestial les fait devenir violeurs." Tu te rends compte à quel point ces propos sont insensés? Excuse moi mais si c'était le cas, la société, comme tu dis, ne mettrait pas en oeuvre des moyens comme la prison pour tenter de les empêcher de nuire. La violence, c'est le signe de l'échec d'une intégration sociale, pas son contraire.

  102. "En faisant comprendre qu’elles n’ont d’yeux que pour un type d’homme qui donnent des violeurs et des tueurs"
    Le profil type du violeur c'est pas le kickboxeur velu sous emphets, ca peux aussi bien être le solitaire lymphatique à mèche ou ton voisin d'en face.
    Tu reproches aux femmes de favoriser les machos, et tu reproches aux féministes de lutter contre le machisme...

    "la société a besoin de tueurs, de brutes, de types dont le conditionnement bestial les fait devenir violeurs."
    La société n'a pas besoin de tueurs pour faire des flics ou des militaires, elle a besoin de paumés qui rentre dans le rang et suivent les ordres. Le conditionnement il a largement le temps de se faire à la caserne.

    "si tu prends les choses au mot, forcément."
    Si tu prends tes fantasmes pour des réalités, forcément...

  103. Inutile de lui répondre, il est banni.

  104. Et voilà. Il a raison banni. Les femmes ça va, mais dès que vous vous défendez contre les juifs, le complot judéo-maçonnique use de son pouvoir pour vous censurer ! Si c'est pas une preuve de leur main-mise sur les médias ça !

    Honnêtement, je trouve ça un peu gros. Il était bien dans son personnage, dans sa rhétorique, et puis il a dévié sur les juives -américaines en plus, ces impérialistes à nez crochu- et puis il a glissé une affaire de viol par des maghrebins, ça a perdu en naturel, ça faisait forcé, le rôle joué a perdu en crédibilité en se précipitant. Il devait avoir dépassé le quota de messages qu'il s'était accordé pour réussir à se faire bannir alors il est passé aux (encore plus) grosses ficelles.

  105. Technique classique du troll qui cherche à fuir un débat sans en avoir l'air :-]

  106. Il avait un côté "chasse et pêche" assez exotique ^^

    (Panpanpan popanpanpan )

    Ceci était une imitation pathétique du générique

  107. "Y’a dans la société deux types d’individus: ceux qui font la pute, ceux qui font la bête. Ensuite y’a ceux qui veulent pas leur ressembler et qui restent plus ou moins en marge (rebelle, idéaliste, mystique…) et ceux qui mixent un peu les deux..."

    Donc si je résume y'a 2 types, mais en fait y'a un type supplémentaire avec des variantes et le mix qui va crée encore des sous classes...

    Ouais donc en fait y'a plein de gens différents mais qui le sont pas tant que ça. Incroyable la place qu'on peut occuper sur une page pour ne rien dire. Ou si. En fait on ne sait pas. Mais ça parle.

  108. Banni : "Il y a bien des choses qu’un homme doit afficher pour attirer les femelles comme la merde les mouches".

    Amis de la poésie, bonsoir !

  109. banni a été rebanni. Et il ne l'aura pas volé.

  110. Je ne sais pas pour vous, mais après avoir lu ses posts,l'idée que banni se balade dans les rues me fait froid dans le dos ...

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.