sept 272011
 

Losque l'association Osez le féminisme a ouvert son site contre le viol, tu nous as expliqué que c'était débile, que tout le monde était contre le viol et qu'il y avait vraiment d'autres priorités.
Lorsque nous avons parlé des droits des femmes pendant les révolutions arabes, tu nous a ramené aux nécessaires "droits des humains" et à "l'humanisme"
Lorsque nous avons voulu parler des stéréotypes liées au genre via petit Bateau, on nous a expliqué qu'il n'y avait vraiment pas là matière à s'énerver et que d'autres combats étaient plus importants.
Lorsque nous avons tenté de parler du viol, de manière générale, avec l'affaire DSK, tu nous as dit que cela n'était pas le moment, qu'un "moment d'histoire socialiste et française" se jouait.
Lorsque Martine Aubry a parlé féminisme, il y a quelques jours, tu nous as expliqué qu'"avec la crise grecque" il y avait peut-être mieux à penser que du "sociétal".
Et aujourd'hui lorsque deux associations féministes ont proposé la suppression du mot mademoiselle sur les documents administratifs, la levée de bouclier a été immédiate arguant qu'il y avait tout de même des "combats plus importants".

Lire la suite »

TumblrPartager
juin 232011
 

Quelques jours de vacances et un ouragan clitoridien se répand sur nos têtes.

En préambule (suite à quelques mésentendus sur twitter). Je ne reproche à personne d'être contre Osez le féminisme ou cette campagne. Je ne me suis jamais cachée de ma méfiance envers cette assoc comme celles et ceux qui me pratiquent depuis un moment connaissent mes engueulades homériques avec les chiennes de garde.

En revanche, je déplore que les journaux, selon leurs habitudes bistrotières, persistent à ne s'intéresser au féminisme qu'en cas de discussions – je n'ose parler d'engueulades – et jamais lorsqu'il y a actu plus consensuelle.

Lire la suite »