jan 202014
 

Suite à ce communiqué de l'AVFT, je tenais à apporter plusieurs éléments de réponse.

Dariamarx et moi même avons lancé il y a 15 jours l'idée de faire une contre manifestation face à l'extrême-droite qui manifestait contre l'IVG. Nous avions la possibilité qu'une association déclare pour nous à la préfecture la manifestation afin qu'elle soit dans la légalité. Finalement l'assoc a préféré se concentrer sur le 01 février et nous l'avons bien compris.
Lorsqu'on m'a donc demandé sur twitter si la manif était maintenue, j'ai dit qu'on abandonnait faute de déclaration en préfecture. Le STRASS m'a donc proposé de déclarer la manifestation.

Je sens poindre la question ; oui Dariamarx et moi ne sommes pas abolitionnistes. Sommes-nous membres du STRASS ? Non.

Est-ce que cela fait de nous de mauvaises féministes ou des non féministes, je ne crois pas que cela soit à vous d'en juger.

Tout ceci se passait jeudi. On avait donc 3 jours pour mobiliser. Morgane Merteuil a donc proposé de monter la page FB, et comme nous ne sommes pas amies sur FB (vous saurez vraiment tout vous voyez) elle est restée admin ainsi que Thierry Schaffauser . Pendant ce temps, Dariamarx et moi tentions de recruter au max sur twitter pour la manif.

Le slogan "Toutes les 21 mn, des réactionnaires ragent de ne pouvoir contrôler le corps de femmes" n'est pas à l'initiative du STRASS.

Nous avons précisé des dizaines de fois que le STRASS avait déclaré la manifestation et nous nous sommes chargés de répondre à chaque personne qui témoignait de sa réticence.

Vous parlez de "mon vagin, mon choix, ta gueule". j'espère que l'auteure se reconnaîtra et se manifestera. Elle parlait d'IVG pas de prostitution.

Vous parlez de l'interview au Monde ; je suis la personne interviewée par le monde. Morgane Merteuil n'a pas fait une interview pour la bonne et simple raison qu'elle ne vit pas en France. Le reste des interviews a été assurée par Dariamarx.

Des dizaines d'associations féministes me suivent sur twitter ; chacune aurait pu me proposer de déclarer la manifestation ; le STRASS l'a fait, je n'ai pas refusé et les en remercie.

Nous nous demandons s'il faut en arriver à faire témoigner toutes les militantes abolitionnistes qui étaient là hier pour qu'elles vous assurent que la prostitution n'a pas été défendue.

 

Merci de qualifier la manifestation que nous avons poussée à bout de bras Dariamarx et moi même, de "fausse manifestation".  Nous ne sommes pas de jeunes féministes donc sommes relativement habituées à ce genre de mesquinerie mais je vous prie d'imaginer ce que peuvent penser de jeunes militantes de ce genre d'agressions. Au passage la quasi totalité des militantes hier ne sont pas encartées en assoc... demandons nous pourquoi. Nous avons souhaité cette manifestation car il y en a assez de voir l'extrême-droite d'occuper le pavé depuis six mois ; cela n'a jamais été dans l'idée de supplanter la manif du 01 que nous relayons maintenant activement (mais en avons nous le droit ?).

Voici le tract de la manifestation. Chacun constatera qu'il ne parle pas de prostitution. Ce tract a été rédigé par Gaëlle-Marie Zimmermann, militante féministe engagée de longue date dans la lutte pour les droits des femmes et l'IVG.

ivg2 copie

Haïr nos positions sur la prostitution est une chose ; supposer que nous instrumentalisons l'IVG est parfaitement ignoble.

Je préfère me contenter de vous donner rendez-vous le 01 février afin de défendre une nouvelle fois les droits des femmes et l'IVG.

ValerieCG et Dariamarx

 

edit : pour expliquer la présence de la fédération anarchiste, je vais donc vous expliquer le déroulé total de la manifestation.
J'en profite pour vous signaler une chose ; je ne sais pas à quel point vous vous rendez compte de vos propos. On s'est vraiment démené à mort pour cette manif et il faut TOUT justifier. C'est lamentable.
Nous a donc été reproché que la fédération anarchiste soit présente avec 3 bannières très visibles.
Remontons à l'origine de la manif.  Nous avions dans l'idée de faire à la base Corvisart - Denfert et nous pensions que la pref - car elle nous avait laissé entendre que - nous autoriserait ce trajet. Nous aurions donc été face à l'extrême-droite. Il était donc indispensable d'avoir un service d'ordre. J'en parle donc à un copain qui me propose de rencontrer des gens de la fédération anarchiste. Nous les avons donc rencontré vendredi soir ; nous savions alors que la manif serait fixe  et à place d'Italie mais on ne pouvait avoir la certitude qu'il n'y aurait pas en fin de manif des skins en train de chasser ; mieux vaut donc être trop prudents que se retrouver comme des cons. Par ailleurs, on avait convenu, vu l'endroit où on était, de border la manif par des banderoles histoire que les gens ne s'éparpillent pas. Celles et ceux présents ne l'ont peut-être pas vu mais la police était là, en civil, à surveiller qu'il n'y ait pas de débordement. On a donc fait 3 banderoles avec Dariamarx le samedi, avec les 3 de la fédération anarchiste, on bordait la place, les gens s'agglutinent derrière, cela fait rassemblé et uni bref  c'est bien. Les gens de la fédé sont donc venus à une dizaine, en service d'ordre et ils avaient leurs banderoles.
Personne ne vous a empêché d'apporter vos propres banderoles. Personne n'a empêché aucune association féministe de venir avec ses banderoles. La fédération anarchiste était là pour assurer notre sécurité même si nous avons eu la chance qu'il n'y ait aucun problème et je trouve lamentable et déplacé de leur reprocher quoi que ce soit. J'en profite pour les  remercier à nouveau de leur disponibilité.

 

TumblrPartager

  54 réponses sur “Réponse au communiqué de l’AVFT suite à la manifestation d’hier”

  1. Bonsoir,

    Je suis celle ayant apporté la pancarte "Mon vagin, mon choix, ta gueule." (voir les photos sur mon profil Twitter) et... wow, je ne pensais pas que cela pourrait être interprété autrement que comme un message pro-IVG. C'était évidemment un gros coup de gueule contre tous ces fachos se permettant de remettre en cause un droit que je pensais acquis jusqu'à ce que je vois ce qui se passe en Espagne.

    Pour être honnête, j'ai tout juste 20 ans et je m'intéresse au féminisme depuis seulement un peu plus d'un an donc j'avoue ne pas vraiment être au fait en ce qui concerne les différentes associations et les querelles entre elles à propos de la prostitution, même si j'ai une vague idée du pourquoi du comment grâce à Twitter.

    Je savais que le STRASS avait déclaré la manifestation en son nom et je savais que ça en gênait certains mais bon, il avait été plusieurs fois précisé que c'était parce qu'il n'y avait pas vraiment le choix donc non, ma pancarte (qui a la classe, soit dit en passant) n'avait rien à voir avec ça, laissez-la tranquille. :(

    Ça va sûrement sembler un peu naïf mais c'est vraiment dommage que la belle manifestation à laquelle je suis fière d'avoir participé soit un peu gâchée par ce genre de choses, surtout qu'il n'y a vraiment pas matière à polémiquer : dimanche, on était là pour défendre l'IVG dans la joie et la bonne humeur, malgré le ras-le-bol, et c'est tout. A aucun moment le sujet de la prostitution n'a été abordé.

    • Juste pour confirmer que ta pancarte, elle a la classe :) Et que son sens m'a paru parfaitement clair vu le contexte.

    • J'ai adoré ta pancarte et je l'ai comprise anti-IVG pour ma part :)
      Moi je suis celle qui avait fait ses pancartes avec des boîtes de couches :p

    • Chouette manif, chouette pancarte, dommage pour la pollution, le buzz autour, mais de toute façon dans le féminisme il y aura toujours des caprices pour dire qu'on est trop comme ça et pas assez comme ça... Je n'aurais pas été gênée par le fait que le STRASS "légalise" la manif, et je trouve qu'ils ont eu le mérite, le courage, la vivacité de le faire.

  2. Bonsoir,

    Je n'étais pas sur Paris. D'autres engagements. Mais si je l'avais pu j'aurais défilé fièrement à vos côtés. Deux points, l'un de forme, pourriez-vous mettre une majuscule à dariamarx dans l'ensemble de l'article ? J'avoue avoir été gêné ou troublé.

    L'autre sur les 6 mois. Je ne fais pas le même constat. Cela fait bien un an qu'ils battent le pavé et que la gauche (les gauches) ont cédé la rue. Ou sont-ce seulement les médias qui ont choisi de plaire à l'électorat de droite ?

    Enfin, comme vous je suis un peu vieux pour accorder plus d'importance qu'elles n'en méritent aux procès en faux féminisme que vous intentent certaines associations ou personnes. Ayant connu les débuts de la fondation Copernic où étaient régulièrement invitées des féministes vétérans, j'ai pu constater combien étaient grandes certaines susceptibilités (une question d'hubris sans doute).

    Ne doutons pas que celles et ceux qui nous disent détenir la vérité sont bien plus intéressés par leurs paroles que par le sort des femmes de toutes les femmes.

    A bientôt sur le pavé.

  3. Hu ça me sidère les gens qui se sentent le droit de commenter un évenement auquel ils ne se sont même pas donné la peine d'assister parcequ'ils ont préféré "rester assis derrière leur ordi" oh bravo quel courage! Perso je fais partie d'aucun groupe feministe ni rien mais je suis quand même allé me geler le cul pendant 2 heures place d'italie parceque ça m'enerve de voir tous ses biens pensants se ballader dans la rue en me disant ce que j'ai le droit de faire ou pas -_- Et je crois donc qu'on est quelques centaines de personnes bien placéee pour savoir que il n'y a eu aucun autre thème que la lutte pour l'ivg et le soutien aux femmes espagnoles. En plus on était effectivement bien informé de qui avait déposé la manif et pourquoi, et les raisons étaient tout à fait valables. Cette personne se dit féministe mais elle préfère cracher sur les tentatives de contre manifs et de mouvements qui essaient de réagir face aux activités des soi-disant pro vie plutôt que de faire quelque chose elle-même, je pense donc qu'elle ne vaut pas mieux qu'eux :\

  4. C'est sidérant comment à chaque fois dans un mouvement ou un autre on trouve nombre de gens plus prompte à critiquer des supposés traîtres ou déviant à la cause qu'a se battre pour leurs idées…
    Et après on s'étonne que les extrémismes en tout genre progresse…

  5. Hier beaucoup, se disaient que les gens en France n'étaient pas tous pro IVG, qu'il y avait des gens contre, des gens qui manifestaient.
    Aujourd'hui, suite au communiqué d' AVFT, certains se demanderont si les manifestants n'étaient pas majoritairement composés de méchants Strasseux vicieux indifférents à l'IVG, avec finalement peu de militants défendant le droit à l'IVG. C'est dommage.

    L'article d'AVFT à détourné le débat de l'IVG et donne beaucoup de visibilité au STRASS était ce vraiment son but :/

  6. Je ne vois sincèrement pas comment on peut se poser une autre question que "Les participant•e•s étaient-illes là pour défendre le droit à l'IVG ?".
    En quoi le fait d'appartenir ou pas au Strass/à la fédération anarchiste est-il pertinent dans l'histoire ?

  7. Je trouve tout de même assez fabuleux qu'une personne n'ayant pas daigné bouger de devant son ordi pour aller voir de quoi il en retournait vraiment se fende d'un communiqué tel que celui à l'origine de la présente réponse ici même. Le slacktivisme et le militantisme sur canapé ont manifestement encore de beaux jours devant eux.

    Pour le reste, je me suis aussi un peu demandé ce que les anars pouvaient bien faire là, j'ai cru à un morpionnage mais ce n'est pas trop leur genre. J'ai donc ma réponse via ce post et tant mieux s'ils ont répondu présent pour tenir le rôle auquel ils se sont dévolu.

    Il faisait un peu froid, il y avait plein de gens pas contents, on l'était pas non plus mais on avait le sourire de voir des gens aussi pas contents que nous. J'ai été agréablement surpris de la couverture médiatique sur place et de ce qui a été diffusé ensuite.

    Bref, et pour finir, même si je suis loin de partager nombre des idées véhiculées ici, il fallait quoiqu'il en soit montrer ne serait-ce qu'une opposition à ce qu'il était en train de se passer non loin de là où nous étions. Et c'était bien là l'essentiel. Certains l'ont fait, d'autres non.

    Le reste : querelles de clochers et luttes d'égos.

  8. Ce truc là, c'est juste relou.

    Ça sert juste à diviser et rendre encore plus illisible une quelconque unité dans les mouvements féministes, qui globalement n'existe pas (en tout cas là, c'est mon ressenti).
    On est plein des nanas comme moi qui ne se reconnaissent pas forcément dans les mouvements féministes existants aujourd'hui et qui sont venues hier.
    Si ça veut dire que je suis une féministe fourre tout, ok, je veux bien l'être, si ça fait plaisir à Sophie Péchaud, be my guest.
    Par contre, qu'on vienne râler parce qu'on ose se réunir pour manifester contre des vieux (et des jeunes) intégristes, c'est quand même bien du foutage de gueule...
    Je reviendrais le 1er février, mais certainement pas grâce à l'AVFT...

  9. Juste une reflexion après coup : le communiqué précise "dimanche 19 janvier 2013" (enfin, j'imagine que les manifestants ne se sont pas trompés d'année).

  10. C'est une règle de base du militant ou de la militante que de bien faire gaffe à coté de qui et surtout derrière les bannières de qui on manifeste, parce que les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcements nos amis. Du coup, vu de l'extérieur sur Internet, la manif semblait vraiment organisée par le STRASS (évènement Facebook, déposée à la préfecture, sur demosphere, etc.).

    Il fallait vraiment faire l'effort de se renseigner pour ne pas croire à une manif du STRASS. Donc après prise d'infos via Twitter (sur l'origine de la manif), je suis venu, méfiant. J'ai effectivement constaté qu'il n'y avait aucun signe manifeste de récupération (on ne peut pas soupçonner la fédé anarchiste de ça), j'ai donc manifesté.

    • "C'est une règle de base du militant ou de la militante que de bien faire gaffe à coté de qui et surtout derrière les bannières de qui on manifeste, parce que les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcements nos amis."

      C'est d'une tristesse de lire ça... Et résume bien l'état du militantisme. On ne m'ôtera pas de l'idée que si tout le monde avançait vraiment vers une idée et un idéal communs (ici le féminisme ?), tout un chacun serait capable de mettre au placard (même temporairement) ses petits désaccords. Encore plus lorsqu'il faut se mobiliser, comme dimanche. Au lieu de ça, ça peste, ça critique, ça ostracise, ça pense soulever des lièvres chez le voisin.

      Ca ne fait que démontrer qu'il ne s'agit pas d'idées, mais bien de luttes d'égos, à qui imposera sa meilleure version de la cause pour laquelle on lutte. La "cause" devient presque secondaire, loin derrière la réflexion sur les manières de l'imposer. Dommage...

  11. Non mais Leulier SRSLY? Donc pour un truc aussi important que l'IVG on va faire chacun son truc dans son coin? Histoire d'être 15 à gauche 15 à droite et que personne n'en parle? On en est à oublier qu'on défend l'humain et ici toute personne doté d'un utérus pour des querelles de cours de récré. Qu'on defende pas toutEs les même idées okay mais merde on en a quand même plein en commun : l'egalité homme femme / le droit à l'IVG etc Si OLF défile avec le Strass chacun va être tâchée par l'autre?
    J'en ai marre des assos excluantes, non t'es une pute tu viens pas, non t'es pas blanche on écoute pas et on prend pas en compte que tu vis deux stignatisations, non t'es pauvre pareil.
    (Ce commentaire n'est pas dirigé contre toi Leleu c'est juste que ton commentaire me troue le cul de par la justificati)on et la méfiance qui en ressort

    • Comme je disais dans mon commentaire, il y a une différence entre manifester à coté et sous la bannière de quelqu'un d'autre.

      Si la divergence idéologique est raisonnable, on peut manifester à coté. Par exemple pour le mariage pour tou·te·s, j'ai manifesté avec plein de gens avec qui j'ai des divergences notables (dont un certain parti au pouvoir qui vient d'enterrer la PMA, par exemple). Mais si vraiment je considère des organisations comme des adversaires idéologiques, je n'irais même pas manifester avec elles. Par exemple si l'extrême droite organise une manifestation pour la sortie de l'euro, je n'irai pas manifester à ses cotés, alors que je suis pour. Les manifs contre la guerre en Syrie étaient d'ailleurs bien tendues, regroupant des pacifistes/anti-impérialistes et des pro-Assad...

      Par contre, pour manifester sous les bannières d'une autre organisation, il faut vraiment que je partage d'assez près ses convictions.

  12. C'est décidément toujours aussi ingrat d'organiser des évènements :(
    Je suis venue à la manif et je savais que le STRASS vous avait aidées, vous aviez bien expliqué pourquoi auparavant donc je ne vois pas le problème.
    La manif était super réussie, je pense que ça nous a soudé.e.s et remonté le moral. Super organisation. On est prêt.e.s à refaire ça aussi souvent que nécessaire.

    Je me suis juste fait une réflexion, c'est qu'il y avait peu de personnes de couleur dans l'assemblée et parmi les organisatrices. Notre combat / message était-il excluant d'une façon ou d'une autre?
    Et aussi bien que n'étant pas du tout sympathisante des mouvements religieux, peut-être éviter de faire l'amalgame entre catholiques et anti choix (cf l'affiche de l'évènement) même si bon le Pape on est d'accord que bon... Il y avait des personnes catholiques à la manif :)
    Ce sont juste des réflexions que je me suis faites sur le moment, ça ne remet pas du tout en cause la qualité de votre organisation.

    Bravo pour votre énergie et pour ma part je répondrai toujours présente (et mon papa et ma belle maman et ma soeur aussi :p)

  13. Plutôt que d'en rajouter une couche sur cette polémique (ce billet dit tout ce qu'il y a à dire), je vais me contenter de remercier toutes celles et tous ceux qui se sont donnés de la peine pour organiser ce rassemblement !

    P.S.: et les pancartes déchiraient ! :)

  14. Une «fausse manifestation»... j'avoue que le concept me laisse pantoise : c'était bien des vraies personnes qui gueuler contre une nouvelle tentative d'OPA sur nos utérus, non ?

    Après, ouais, on ne peut pas être d'accord sur tout. Comment imaginer qu'on puisse trouver des gens qui seraient 100 % d'accord avec tout ce que l'on pense en dehors de notre miroir, le matin, en se brossant les dents ? Si on attend d'être absolument et uniquement d'accord sur tout pour bouger un orteil, alors, on est juste mort⋅e⋅s.

  15. Pitoyable... c'est dingue de prendre 1h pour écrire de la science fiction, de publier le texte sur leur site, sur leur page FB. Quelle énergie dépensée à dire n'importe quoi ! Ca ne les gêne pas de pratiquer ce que fais le patriarcat, la 'réécriture de la réalité'. Ca va être sympa le 1er février, les invectives entre manifestant-e-s...

  16. Hallucinant tout de même cette mauvaise foi de Sophie Péchaud, cette violence dans les mots qu'elle vient pourtant reprocher au STRASS et aux sympathisantEs du STRASS.

    Pour ma part, je savais très bien que le STRASS n'était que prête-nom dans l'histoire - mais dans tous les cas ça ne m'aurait pas dérangé de participer à une manifestation organisée par le STRASS, loin de là - et je ne vois pas en quoi cela serait de l'entrisme. Idem pour la FA. Il me semble, moi, que la question de l'IVG rejoint plus largement celle du droit de disposer de son corps, et à ce titre le STRASS et la FA sont tout à fait légitimes à intervenir et être présents dans ce débat qui les concernent tout autant que d'autres groupes féministes.
    Il semblerait que pour certainEs féministes les mots intersectionnalité et convergence des luttes soient des gros mots.

    'fin bref, tout cela me confirme dans mon intention de me rendre à la manifestation du 1er, mais en étant d'autant plus vigilant quant aux personnes qui y seront. Je ne voudrais pas me retrouver à côté de l'AVFT...

  17. Et pendant ce temps AVTF ne change pas une virgule à son communiqué, toujours sur sa page FB....
    Est-ce qu'il ne faudrait pas mettre tout ces comm sur leur page, c'est peut être utile pour leurs adhérentEs/sympathisantEs d'être au courant!

  18. Bonjour,

    J'ai participé a la manif avec la banderole 'L'IVG est un droit".
    Je suis dans une asso féministe très connue, depuis peu.
    Je me rend compte maintenant que je me reconnais plus dans le mouvement féministe d'internet que dans ces assos.
    Le militantisme associatif est trop loin de mes préoccupations (je me sens très éloignée des questions sur l'excision ou la prostitution par exemple).
    Je suis vraiment désolé de voir que les assos féministes sont incapables de travailler ensembles (les abolitionnistes ne travaillent pas avec les pro-prostitution). Ça ne m'étonne pas qu'elles ne soutiennent pas un mouvement venu d'internet et même essaient de le décrédibiliser.

    J'essaierais de leur en parler...

  19. Je n'étais pas à cette manifestation, n'étant pas parisienne, mais je trouve hallucinant que des associations féministes trouvent quelque chose à y redire, du moins pour ces raisons très...antiféministes.
    Malgré nos divergences, j'y serais allée de très bon coeur, et ne comprends pas comment on peut faire preuve d'aussi peu de solidarité féministe.

    Comme tu le suggères, pas étonnant que certaines (moi-même compris) ne s'encartent pas...

  20. Déprimant, déprimant qu'on ne puisse pas se rejoindre sur les grands sujets ! C'est vrai qu'on est tellement nombreuses qu'il faut s'échiner à n'agir qu'avec ceux dont la posture est 100 % la même.

    C'est, entre autres, ce qui m'a fait quitter le militantisme : ne plus trouver d'espace où je me sente en phase, ras la casquette de se faire descendre parce qu'on a pas le bon positionnement sur un seul sujet, parce que bourgeoise dominante socialement, parce que pas pas 100 % abolitionniste ou 100 % règlementariste, parce que opposée à la loi sur le voile, parce que vêtue d'une mini-jupe lors d'une manif...

    Fait chier, comment voulez-vous qu'on pèse. On devrait savoir que 2 sujets notamment sont clivants: le voile et la prostitution, mais qu'est-ce qui empêche de manifester ensemble sur des sujets qui ne concernent pas ces eux sujets et sur lesquels nous sommes d'accord ?

    • bah c'est exactement ce que je pense. comme le disait quelqu'un hier sur twitter "si je ne sortais que dans les manifs où je suis 100% d'accord, je n'irai jamais".
      le plus frustrant est qu'à la manif d'extrême-droite il y avait des gens qui en temps normal s'étripent complètement. et eux, non seulement defilent ensemble mais en plus rangent leurs pancartes.
      a "gauche", on est incapable de ca. là je te jure que j'en suis à me demander si je suis bienvenue à la manif du 01 février ; en tant que féministe depuis 15 ans, ca fait mal au coeur.

      • Et bien pas si sure qu'en tant que règlementariste, voire pro-voile (genre islamogauchiste - qualificatif qui me fut adressé d'ailleurs) tu le sois.

        C'est triste effectivement.

        • je ne suis pas règlementariste ;) .
          ouah c'est super hardcore que tu me le confirmes de manière aussi claire... elles se rendent compte qu'elles scient la branche sur laquelle elles sont assises ?

          • Après, il faut je pense faire la différence entre certaines "responsables" et les militantes. Et je pense aussi que comme dans tout groupe, ce sont les + grandes gueules et "radicales" qui parlent, que tout le monde ne partage pas cette radicalité mais n'ose pas forcément le manifester.

            Quant à scier la branche, le problème c'est d'accepter la critique "publique" et c'est très dur, car déjà en tant que féministe visible et militantes on est tellement attaquées, critiquées de façon illégitime, violente que ça crée une crispation et une forme d'incapacité à entendre les critiques fondées qui sont perçues comme une énième attaque et/ou "déligitimation" de plus.
            En tout cas c'est ce dont je me rend compte avec le recul, j'ai été, à mon époque militante, incapable d'entendre des choses tout à fait légitimes, et maintenant que l'éloignement procure une certaine sérénité, je les entend. Notamment sur la prostitution.

            Il faut dire aussi que le STRASS a parfois été de mavaise foi et agressif sur les accusations de putophobie.

            Et je ne parle même pas des volées d'insultes lesbophobes et autres que j'ai subies de la part de Camille Cabral représentante officielle du mouvement trans lors d'un débat organisé par la Mairie de Paris il y a quelques années. Un truc de fou, vraiment.

  21. j'ai finalement effacé les commentaires transphobes ; j'ai donc du effacer vos réponses au passage car sinon il n'y avait plus de cohérence de lecture.

  22. A force, je ne suis même plus surprise par l'attitude de certaines féministes. Enfin, tant qu'elles ne vont pas manifester avec les anti-IVG parce qu'ils sont abolitionnistes au nom du respect de la sacro-sainte famille et de la diabolisation du sexe, c'est déjà ça.

    Sinon, si vous ne pouvez pas aller à la manif du 1er février à Paris, il y a une manif le 29 janvier à 17h à Bruxelles pour défendre le droit à l'IVG au niveau européen. Toutes les infos ici: https://www.facebook.com/events/693050114059222/694868073877426/?comment_id=695022407195326&notif_t=event_mall_comment

    • Là dire que les féministes diaboliseraient le sexe et seraient pro-famille de façon conservatrice, désolée, mais c'est de mauvaise foi. C'est notamment avec ce genre d'attaques gratuites et malvenues que les féministes ont parfois du mal à écouter ce qui est légitime. Parce qu'il ne faut pas oublier que militer dans une assoc féministe c'est voir sans cesse la légitimité de son action attaquée et remise en cause, c'est se faire insulter, ostraciser aussi, et pour ma part quasiment griller professionnellement.

      Alors franchement l'accusation de féministes anti-sexe... comment dire.

      • Je parlais des militants anti-IVG qui étaient abolitionnistes parce qu'anti-sexe.
        C'est plutôt révélateur que tu l'aies pris personnellement...

        • Révélateur de quoi ?

          Désolée, mais la formulation n'état pas très claire.

          • Je parle plus simplement alors: même si les féministes abolitionnistes ne se sont pas jointe à la manif pour défendre l'IVG, je suis quand même contente que les féministes abolitionnistes ne se soient pas jointes à la manif anti-IVG. Pourquoi ? Parce que la plupart des anti-IVG sont aussi abolitionnistes. Pourquoi ? Parce qu'ils défendent la sacro-sainte famille et sont anti-sexe (du genre à prôner l'abstinence plutôt que la contraception et l'avortement).
            C'est plus clair comme ça ?

          • dites. si vous mêmes toutes les deux vous vous empoignez, ca confirme plein de trucs hein.
            donc on se calme, merci :) )

          • Même dit ainsi ça me pose problème, imaginer que les féministes abolitionniste puissent défiler avec les anti-IVG, j'imagine que c'est un trait d'humour de ta part, mais bon, c'est lassant, pour les raisons que j'expose plus haut en réponse à crêpe georgette. De plus les anti-IVG sont plutôt prohibitionnistes qu'abolitionnistes.

            Et sinon, je me demande toujours de quoi ma réaction est révélatrice.

  23. Bonjour,
    J’étais à la manifestation dimanche car c’était une manifestation de la CGT puisque je suis délégué syndical CGT (dans un groupe de presse féminine, si vous voyez ce que je veux dire).
    Non, en fait, j’étais à la manifestation dimanche car c’était une manifestation des parents d’élèves de la FCPE puisque je suis représentant FCPE “en carte” des parents au Conseil d’administration du lycée de mon fils (grossesse volontaire non interrompue, Nobody’s perfect).
    Non, sérieusement, j’étais à la manifestation dimanche car c’était une manifestation place Henri Langlois, mais si, vous savez, le fondateur de la Cinémathèque française et que je suis l’auteur du Dictionnaire des personnages du cinéma. Je dois beaucoup à la Cinémathèque française.
    Bon, allez, j’avoue : je ne suis venu à la manifestation que pour remettre un exemplaire de Stylist, le numéro 32, si vous voulez tout savoir, à notre hôtesse numérique.
    D’ailleurs moi aussi, on m’a interviouvé que le grand journaliste i’ m’a posé la réponse de savoir à cause de quoi que j’étais à la manif’ pisque j’étais, zapparemment du moins, un mâle de l’espèce et que normalement, enfin d’après la science télévisuelle que lui-même personnellement il incarnait de toute l’autorité de sa grosse caméra (plus grosse que la mienne), i’ aurait du avoir que des femmes (normalement). Comme ce monsieur n’a probablement pas gardé les images si j’en juge à sa consternation en m’écoutant développer, personne ne connaîtra donc jamais les raisons de ma présence à la manifestation dimanche, sauf Rokhaya, qui ne vous le dira pas non plus car nous échangeons par courriel. Enfin, la NSA, si, sûrement.

    « Lecteurs vulgaires, pardonnez-moi mes paradoxes : il en faut faire quand on réfléchit ; et, quoi que vous puissiez dire, j’aime mieux être homme à paradoxes qu’homme à préjugés ».

    Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’Éducation, Livre II.

  24. valerie : Ça me semble évident que tu ne seras pas la bienvenue, en tout cas pas par l'AVFT, à la manif du 1er février, et c'est précisément une raison d'y être, d'autant plus très visiblement/audiblement (et bien sûr pas seule, j'entends : idéalement, touTEs les manifestantEs du 19 janvier devraient y aller, et en bloc, faut surtout pas laisser le terrain à l'AVFT et consorts).

  25. j'ai donc refait du nettoyage. pour la deuxième fois. les attaques diffamatoires et insultantes (oui traiter quelqu'un de proxénète est une insulte étonnamment) ne sont pas tolérées ici.
    certaines prétendent que le strass fait de l'entrisme via cette manif mais au lieu de recentrer le debat sur l'ivg ne font que parler du strass. c'est curieux.
    inutile de continuer à poster, je n'ai pas la patience là.

  26. Pour recentrer le débat, justement : existe-t-il une mailing list spécifiquement consacrée aux mobilisations actuelles pour le droit à l'avortement ? Un pote m'a demandé ce qui se faisait à ce sujet, qui voudrait se mobiliser itou, et ça serait plus pratique que le relais manuel des infos ou les mailings lists féministes que je connais, qui brassent beaucoup de mails sur des sujets tout aussi nombreux.
    Bref, si quelqu'un-e peut me renseigner, ça serait top!

    • malheureusement je ne sais pas. j'ai demandé la creation d'un hashtag commun sur twitter ==> pas de réponse.
      il y a un facebook ; tu peux peut etre demander dessus ? https://www.facebook.com/events/463766723728171/?notif_t=plan_edited

      • Il tait très bien ce rassemblement. Et désolée de pas avoir vu sur Twitter que vous étiez en recherche d'une assoc pour déposer,on aurait certainement pu vous aider à Oui oui oui, La Barbe ou aux Dégommeuses. Parfait et merci au Strass de l'avoir fait. Bref, en tout cas, je sais bien à quel point c'est épuisant à organiser ce genre d'événements, donc bravo et à bientôt
        !

      • Merci pour la réponse. J'avoue cependant honteusement que j'ai encore plus la flemme de créer un compte facebook que de relayer les infos au fur et à mesure...

  27. Il était très bien ce rassemblement. Et désolée de pas avoir vu sur Twitter que vous étiez en recherche d'une assoc pour déposer,on aurait certainement pu vous aider à Oui oui oui, La Barbe ou aux Dégommeuses. Parfait et merci au Strass de l'avoir fait. Bref, en tout cas, je sais bien à quel point c'est épuisant à organiser ce genre d'événements, donc bravo et à bientôt
    !

  28. Je pensais avoir une réponse modéré de la part d'OLF. Ce n'est pas le cas. C'est le genre de commentaires que j'ai vu sur Facebook malgré les explications :

    "Crêpe Georgette, Gaelle-Marie Zimmerman et Daria Marx sont des copines du STRASS... Alors qu'elles en fasse partie ou pas, se sont quand même de très proches sympathisantes. De plus il me semble que la date du 1er février est prévue depuis un moment, donc y'avait il besoin d'une manif de libéro-libertaro-nihilistes pro proxènetes? Je m'interroge..."

  29. Je me dis que si la gauche, au temps du vote de la loi légalisant l'IVG, avait autant chipoté que les abolitionnistes pour cette manif, les femmes de l'époque auraient attendu encore 7 ans la légalisation de l'avortement. Donc à un moment ,il faut arrêter les enfantillages car ça profite à qui? Aux anti IVG.

  30. En tout cas OLF, l'AVTF et consorts peuvent s'asseoir sur un paquet d'adhésion, ces réactions sont écoeurantes...

  31. C'est tout de même fou qu'il faille sans cesse se justifier.
    Voilà qu'on est là, à défendre ses acquis, et pour des histoires de niveau bac à sable, certain/es ne veulent pas que leur nom soit associé à tel ou tel mouvement.
    C'est triste à dire, mais "La Manif pour tous", "Jour de colère" et autres collectifs réactionnaires n'ont pas fait autant de chichis pour défendre ce qui leur semblait juste (quand bien même je n'approuve pas du tout leurs arguments - ou leur absence d'arguments, hum).

    Je trouve absolument scandaleux que, sous prétexte que le STRASS a soutenu votre initiative, certains mouvements soient gentiment restés chez eux. Peut-être faudrait-il leur rappeler que l'union fait la force...

    En tous cas, bravo pour cette manif !

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.