août 292013
 

Dans les guides français, on parle très peu voire pas du tout de la forêt d'Ocala au nord de la Floride. C'est pourtant selon moi un passage quasi obligé tant l'endroit est magnifique avec une faune et une flore impressionnantes. La forêt s’étend sur 1 572,12 km2 selon wikipedia et attire de nombreux visiteurs grâce à ses nombreux biotopes. On peut y pratiquer différents sports, y camper et profiter des nombreux étangs et sources. c'est assez surprenant de voir partout des panneaux nous disant de faire attention aux ours avec les diverses consignes de sécurité à suivre.

Sur beaucoup de sources et plans d'eaux à Ocala, on voit des nappes bleues (regardez mes photos pour comprendre) qui donnent un aspect incroyable à l'eau. Si un-e passionné-e de biologie passe par là, peut-être pourra-t-il/elle nous expliquer ce phénomène. Nous étions hors vacances scolaires, les lieux étaient donc quasi déserts, j'imagine que ca doit être assez insupportable le reste du temps.

Nous sommes allés dans deux aires  lieux de la forêt ; Jupiter Springs est plutôt extrêmement aménagé et on y fait un parcours balisé pour voir différents biotopes. Cela reste magnifique grâce aux sources dont je vous ai parlé.

On et ensuite allée à Alexander Springs ; il faut que je vous explique que je ne monte normalement sur aucun * truc * (et cela recouvre beaucoup de choses du pédalo au ferry) qui va sur l'eau. J'ai ainsi fait une crise d'angoisse sur un vaporetto à Venise c'est vous dire mon level phobique.

Il m'est donc venue l'idée farfelue de faire de la barque (c'est vous dire mon level de bonheur ce jour là car en temps normal, même pas je ne regarde une barque à moins de 500 mètres).
Nous voilà donc sur la barque à nous engueuler car je ne sais pas ramer et fait tournoyer le bordel en tout sens (celles et ceux qui me connaissent IRL imaginent la scène et se marrent). Là imaginez un paysage magnifique avec des tortues qui se dorent au soleil sur des troncs d'arbre, une eau transparente, des échassiers inconnus. On a même vu une famille de loutres mais on n'a pas été rapide pour les photographier.

Et là (Valérie qui a pris des cours en suspense auprès de Poe), un truc genre tronc d'arbre, avec des écailles, à quelques dix mètres de nous. J'ai enfin pu tester corporellement ce qui signifiait l'expression "avoir des sueurs froides" puisqu'on était nez à nez - oui bon j'exagère un peu - avec un crocodile.

Bref après avoir fait tomber mon chapeau à l'eau, hurlé que j'étais une experte en rame et bateaux de toute sorte, trempé mes chaussures, affronté des animaux remontant au Crétacé, le fait était là ; j'avais fait de la barque. (vous pouvez soupirer).

Et enfin ; les photos.

ocala1

 

ocala2

 

ocala3

 

ocala4

 

ocala5

 

ocala6

 

ocala7

 

ocala8

 

ocala9

(IL EST LAAAAAAAAAAA)

ocala11

 

ocala10

 

TumblrPartager

  8 réponses sur “Floride : la forêt d’Ocala”

  1. Waaaa superbes photos ! Bravo ! Autant pour la barque que pour les images... J'imagine que dans la valeur de la journée il y a aussi le "dépassement de phobie", ce qui n'est pas rien :D
    Les alligators j'en ai vu de près en Amérique du sud, mais jamais d'aussi près... c'est vrai que ces zones humides sont des paradis en terme de faune et de flore. Pour le bleu de l'eau, dans des zones de montagne ça peut être du à la présence forte de cuivre, mais à cet endroit en Floride, je ne saurais dire...

  2. le bleu : peut être tout simplement un fond sableux ?

  3. attends donc mes photos des everglades, tu vas voir en termes de proximité ! je n'en dis pas plus :)

  4. Les fameuses tortues de Floride... Elles sont énormes.
    L’alligator est pas mal non plus !

  5. Je vais essayer d'expliquer simplement. Le bleu turquoise de l'eau, ce sont des fonds sableux très clairs et propres, dépourvus de matière organique (feuilles, branches en décomposition), avec une eau très limpide, sans algues ni matières en suspension, et une plus grande profondeur ce qui fait que seuls les rayons lumineux dans les spectres du bleu remontent à la surface et jusqu'à ton œil après avoir traversé toute cette eau (qui absorbe les rayons rouges et jaunes).
    On ne se rend jamais bien compte de la profondeur d'un plan d'eau avant d'y avoir plongé... J'ai connu un endroit en Charente Maritime, un bras de canal tout ridicule, et à un endroit dans un cul de sac s'était formée une mare d'un bleu turquoise digne des mers du sud. En regardant, on se dit qu'il y a peut-être 2 mètres de profondeur, en fait, c'est un puit de 15m... Et on en voit quand même le fond, l'eau faisant loupe...

    Deux liens qui expliquent bien le phénomène :
    http://www.je-comprends-enfin.fr/index.php?/Eau-ondes-et-lumieres/pourquoi-leau-est-elle-bleue-ou-transparente-ou-verte/id-menu-12.html
    http://www.linternaute.com/science/environnement/pourquoi/05/mer-bleue/pourquoi-mer-bleue.shtml

  6. Et sinon (parce que bon, juste étaler son peu de sciences, c'est bien beau, mais on s'en fout un peu au final de pourquoi l'eau est bleue, ça empêche personne de dormir, enfin j'espère), très sympa les photos, ça donne envie. :)

  7. nef ; merci de tes explications et d'avoir pris la peine de mettre des liens :)

  8. Ok, maintenant j'ai envie d'y aller :/. Ca paraît quand même sacrément marécageux.

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.