jan 162017
 

Voici le résumé de Pax neoliberalia, Perspectives féministes sur (la réorganisation de) la violence de Jules Falquet qui m'a été gentiment envoyé par les éditions iXe. Dans ce recueil de textes, écrits sur une vingtaine d'années, l'auteure travaille sur les enjeux matériels des différentes formes de violences contre les femmes et sur la réorganisation néolibérale de la coercition.

Il est difficile de prétendre en tout début d'année que ce livre sera un des livres les plus marquants de mon année 2017 mais j'ai pourtant bien ce sentiment. L'auteure arrive magistralement à montrer, par exemple, combien la violence patriarcale et celle née du néo-libéralisme touchent en tout premier lieu les femmes (et encore davantage si elles sont racisées).

Lire la suite »

TumblrPartager
sept 182015
 

La question du militantisme est une question finalement assez épineuse. Ainsi par exemple beaucoup de femmes féministes hésitent à se déclarer comme militantes ; d'autant plus lorsqu'elles entendent régulièrement "qu'elles ne militent que sur Internet". Beaucoup de femmes, dans les interviews que je suis en train de mener, me disent, alors même qu'elles ont énuméré tout ce qu'elles faisaient au quotidien, me disent "ne pas se voir comme des militantes". C'est une assertion qui ne serait pas à discuter si elle n'émanait pas parfois d'un dénigrement certain qui conduit beaucoup de femmes à toujours minorer ce qu'elles peuvent faire.

Lire la suite »

sept 222014
 

Aujourd'hui, nous allons étudier comment être cool sur twitter. Cela ne vous a peut-être jamais paru indispensable mais c'est là le but que tout le monde devrait chercher à atteindre.
Ces quelques conseils de pur bon sens devraient vous y aider.

Lire la suite »

  •  22 septembre 2014
  •  Publié par à 10 h 12 min
  •   Commentaires fermés
  •   Militantisme
août 072014
 

J'emploierai au cours de ce texte deux mots différents.

J'appellerai réactionnaires celles et ceux qui revendiquent une volonté politique et/ou idéologique (les deux ne vont pas forcément voire rarement de pair) à conserver les choses en état voire le retour à une situation antérieure, souvent fantasmée.  Ainsi nombre d'europhobes du Front National fantasment la situation de la France avant son entrée dans l'Europe.

Je parlerai d'extrêmes-droites lorsqu'il s'agira de qualifier des groupes  politiques identifiés et reconnus comme tels. Je sais que le mot ne recouvre plus rien de précis ; d'aucuns, avec raison, y placeront des politiques et des journalistes qui ne font pas pour autant partie de groupes politiques identifiés comme d'extrêmes droites.

Lire la suite »

juil 252014
 

J'inaugure ici une nouvelle rubrique. Nous discutions la dernière fois avec une amie belge qui se reconnaîtra ;) ,  qui me disait que les français avaient l'art de discuter mais étaient un peu moins au point en matière de solutions pragmatiques.
Je constate en effet que beaucoup semblent en demande de solutions clés en main ou de conseils face à des problèmes quotidiens.
J'ai donc relevé dans les commentaires du billet précédent un commentaire parlant d'une situation que je trouve relativement courante et je vous propose de chercher ensemble des solutions réalistes face à cette situation là.

Voici le commentaire : "Nous avions l’autre jour une discussion entre collègues sur les dilemmes qu’on nous soumet parfois en cours d’éthique pendant nos études, et cela a dérivé sur le problème de responsabilisation des victimes, puis du harcèlement de rue. J’ai essayé de parler du sexisme ordinaire et du fait que, non, une remarque dans la rue ce n’est pas un compliment et ça ne fait pas plaisir. Sur ce, les autres ont donc pris à partie la seule femme présente… qui a répondu que cela ne la gênait pas plus que cela et que ça peut partir d’une bonne intention, ce n’est pas bien grave. Spontanément, j’ai eu envie de lui dire que si, ça pouvait être grave, et de lui promettre de lui envoyer plein de liens vers des analyses et des témoignages (elle n’est pas du tout adepte d’internet) ; mais je n’ai rien dit, ça m’aurait gêné de lui expliquer pourquoi elle avait besoin du féminisme. Est-ce que ça aurait été autant du mansplaining que dans le cas où un homme explique à une personne féministe pourquoi elle milite mal ou pourquoi elle se trompe de combat ? Y a-t-il une bonne façon de réagir dans ces cas-là ?"

Lire la suite »

fév 142014
 

Je suis en général très réservée face aux féministes qui appellent au durcissement des peines de prison, en particulier pour le viol, et pour dire vrai, je suis réticente tout court au durcissement des peines de prison, voire à la prison tout court.

Essayons de poser les choses. Les institutions policières et judiciaires sont à l'image de notre société et traversées, entre autres, de sexisme et de racisme. On sait par exemple que beaucoup de viols sont correctionnalisés (de crime, ils deviennent des délits qu'on ne juge plus aux Assises) pour plusieurs raisons dont l'une est que face à un juré populaire un violeur s'en sort mieux qu'une agresseur sexuel face à un tribunal correctionnel. Arriver à correctionnaliser un viol car on sait que sinon le violeur s'en sortira mieux , il fallait oser, on l'a fait.  Les crimes contre les femmes sont en général appelés de mille euphémismes "crime passionnel", "vie de couple tumultueuse" (pour un mari qui a torturé sa femme 30 ans). Si autant de victimes refusent de porter plainte c'est qu'elles savent très bien qu'elles risquent d'être mal accueillies au poste de police, mal accueillies au tribunal. Si certaines disent que ce qui a suivi la plainte a été pour elles comme un deuxième viol judiciaire, cela n'est pas sans raison.

Lire la suite »

fév 042014
 

Lors d'un podcast, il était demandé à des féministes pourquoi elles se sentaient obligées de répondre à des "cons" alors qu'il suffirait de les bloquer ou de les ignorer.

Ce point revient souvent dans les discussions et je pense important d'en parler. Déjà je récuse le mot "con" qui veut tout et rien dire. Les protagonistes voulaient ici parler d'une personne qui professe des opinions sexistes que ce soit par troll ou parce qu'il le pense ; le sexisme n'est pas de la connerie ; penser cela c'est dépolitiser un système oppressif en en faisant un défaut individuel sorti de nulle part sinon du cerveau de celui qui parle.

Lire la suite »

jan 282014
 

Cela faisait longtemps que j'attendais ces manifestations des extrêmes-droites ; je me dis depuis bientôt 5 ans qu'il n'est pas possible que ce que je lis, ce que je vois, n'ait aucune conséquence sinon dans les urnes du moins dans la rue.

J'en vois certains, étonnés qu'on hurle "Juif la France n'est pas à toi" comme je les ai vus étonnés des bananes jetées à Taubira (malaise national ; serions nous racistes ? ah non pas nous c'est eux les tondus là bas dans le coin"). Je note en revanche que nous ne sommes pas plus émus que cela quand une musulmane a perdu son fœtus suite à une agression islamophobe. Lire la suite »

jan 202014
 

Suite à ce communiqué de l'AVFT, je tenais à apporter plusieurs éléments de réponse.

Dariamarx et moi même avons lancé il y a 15 jours l'idée de faire une contre manifestation face à l'extrême-droite qui manifestait contre l'IVG. Nous avions la possibilité qu'une association déclare pour nous à la préfecture la manifestation afin qu'elle soit dans la légalité. Finalement l'assoc a préféré se concentrer sur le 01 février et nous l'avons bien compris.
Lorsqu'on m'a donc demandé sur twitter si la manif était maintenue, j'ai dit qu'on abandonnait faute de déclaration en préfecture. Le STRASS m'a donc proposé de déclarer la manifestation.

Je sens poindre la question ; oui Dariamarx et moi ne sommes pas abolitionnistes. Sommes-nous membres du STRASS ? Non.

Est-ce que cela fait de nous de mauvaises féministes ou des non féministes, je ne crois pas que cela soit à vous d'en juger.

Tout ceci se passait jeudi. On avait donc 3 jours pour mobiliser. Morgane Merteuil a donc proposé de monter la page FB, et comme nous ne sommes pas amies sur FB (vous saurez vraiment tout vous voyez) elle est restée admin ainsi que Thierry Schaffauser . Pendant ce temps, Dariamarx et moi tentions de recruter au max sur twitter pour la manif.

Le slogan "Toutes les 21 mn, des réactionnaires ragent de ne pouvoir contrôler le corps de femmes" n'est pas à l'initiative du STRASS.

Nous avons précisé des dizaines de fois que le STRASS avait déclaré la manifestation et nous nous sommes chargés de répondre à chaque personne qui témoignait de sa réticence.

Vous parlez de "mon vagin, mon choix, ta gueule". j'espère que l'auteure se reconnaîtra et se manifestera. Elle parlait d'IVG pas de prostitution.

Vous parlez de l'interview au Monde ; je suis la personne interviewée par le monde. Morgane Merteuil n'a pas fait une interview pour la bonne et simple raison qu'elle ne vit pas en France. Le reste des interviews a été assurée par Dariamarx.

Des dizaines d'associations féministes me suivent sur twitter ; chacune aurait pu me proposer de déclarer la manifestation ; le STRASS l'a fait, je n'ai pas refusé et les en remercie.

Nous nous demandons s'il faut en arriver à faire témoigner toutes les militantes abolitionnistes qui étaient là hier pour qu'elles vous assurent que la prostitution n'a pas été défendue.

 

Merci de qualifier la manifestation que nous avons poussée à bout de bras Dariamarx et moi même, de "fausse manifestation".  Nous ne sommes pas de jeunes féministes donc sommes relativement habituées à ce genre de mesquinerie mais je vous prie d'imaginer ce que peuvent penser de jeunes militantes de ce genre d'agressions. Au passage la quasi totalité des militantes hier ne sont pas encartées en assoc... demandons nous pourquoi. Nous avons souhaité cette manifestation car il y en a assez de voir l'extrême-droite d'occuper le pavé depuis six mois ; cela n'a jamais été dans l'idée de supplanter la manif du 01 que nous relayons maintenant activement (mais en avons nous le droit ?).

Voici le tract de la manifestation. Chacun constatera qu'il ne parle pas de prostitution. Ce tract a été rédigé par Gaëlle-Marie Zimmermann, militante féministe engagée de longue date dans la lutte pour les droits des femmes et l'IVG.

ivg2 copie

Haïr nos positions sur la prostitution est une chose ; supposer que nous instrumentalisons l'IVG est parfaitement ignoble.

Je préfère me contenter de vous donner rendez-vous le 01 février afin de défendre une nouvelle fois les droits des femmes et l'IVG.

ValerieCG et Dariamarx

 

edit : pour expliquer la présence de la fédération anarchiste, je vais donc vous expliquer le déroulé total de la manifestation.
J'en profite pour vous signaler une chose ; je ne sais pas à quel point vous vous rendez compte de vos propos. On s'est vraiment démené à mort pour cette manif et il faut TOUT justifier. C'est lamentable.
Nous a donc été reproché que la fédération anarchiste soit présente avec 3 bannières très visibles.
Remontons à l'origine de la manif.  Nous avions dans l'idée de faire à la base Corvisart - Denfert et nous pensions que la pref - car elle nous avait laissé entendre que - nous autoriserait ce trajet. Nous aurions donc été face à l'extrême-droite. Il était donc indispensable d'avoir un service d'ordre. J'en parle donc à un copain qui me propose de rencontrer des gens de la fédération anarchiste. Nous les avons donc rencontré vendredi soir ; nous savions alors que la manif serait fixe  et à place d'Italie mais on ne pouvait avoir la certitude qu'il n'y aurait pas en fin de manif des skins en train de chasser ; mieux vaut donc être trop prudents que se retrouver comme des cons. Par ailleurs, on avait convenu, vu l'endroit où on était, de border la manif par des banderoles histoire que les gens ne s'éparpillent pas. Celles et ceux présents ne l'ont peut-être pas vu mais la police était là, en civil, à surveiller qu'il n'y ait pas de débordement. On a donc fait 3 banderoles avec Dariamarx le samedi, avec les 3 de la fédération anarchiste, on bordait la place, les gens s'agglutinent derrière, cela fait rassemblé et uni bref  c'est bien. Les gens de la fédé sont donc venus à une dizaine, en service d'ordre et ils avaient leurs banderoles.
Personne ne vous a empêché d'apporter vos propres banderoles. Personne n'a empêché aucune association féministe de venir avec ses banderoles. La fédération anarchiste était là pour assurer notre sécurité même si nous avons eu la chance qu'il n'y ait aucun problème et je trouve lamentable et déplacé de leur reprocher quoi que ce soit. J'en profite pour les  remercier à nouveau de leur disponibilité.

 

jan 162014
 

Aujourd'hui, nous allons aider celles et ceux qui chercheraient un combat féministe, mais ne sauraient pas trop à quoi s'attaquer, à bien décider le domaine dans lequel ils/elles souhaitent militer. Il ne s'agirait en effet de ne pas se décrédibiliser, voire de décrédibiliser la cause des femmes toutes entière, voire de décrédibiliser l'ensemble des femmes (3.5 milliards tout de même) par un comportement inadapté, un combat mal choisi, voire peu important. Car gardez-le bien en tête, IL Y A DES COMBATS PLUS IMPORTANTS TOUT DE MEME.

Lire la suite »