oct 042013
 

Quelques petites réflexions en vrac sur divers sujets qui m'ont occupée ces derniers jours.

Je suis fanatique absolue, totale du dernier clip de Rihanna "Pour it up".

Au delà de la réponse sèche - et méritée - à Miley Cyrus, je ne peux m'empêcher d'y voir le retour de la pop sexuellement agressive et donc pour moi féministe des années 90. Je suis d'ailleurs assez surprise des retours plutôt négatifs sur les réseaux sociaux où beaucoup la traitent de tous les noms à cause de sa nudité et des poses suggestives. En clair, il semble que lorsque les femmes sont à moitié nues dans des clips tournés pour des hommes - et donc symboliquement à leur entière disposition - tout soit parfaitement normal et accepté. Quand c'est une femme qui décide de se montrer nue, d'être explicitement et sexuellement agressive, elle est traitée de tous les noms. Comme toujours, on en revient à l'idée qu'une femme ne doit pas être demanderesse et surtout ne pas exprimer ouvertement ses désirs sexuels. Un bon exemple ici : "La classe s'en est allée. Je ne comprends pas pourquoi on appelle femmes des personnes qui se soumettent elles-mêmes à ce que les hommes nous traitent comme des objets alors qu'elles n'ont aucune classe et qu'elles donnent simplement à voir tout ce que les hommes désirent. Où est l'ancienne Riri ? Pon De Replay était un bon son. Tu n'avais même pas à enlever tes vêtements pour nous inciter à l'écouter"."

Je voudrais rappeler la phrase de Madonna en 1990 face aux avalanches de réaction négatives face à son clip Express yourself : "But I chained myself! I'm in charge." (je vous conseille au passage de voir ou revoir certains clips de Madonna de cette éoque).
Ce n'est pas un producteur qui met Madonna ou Rihanna nues ; ce sont elles mêmes et ce sont elles qui tiennent les rênes. On peut juger cela vulgaire ou peu classe mais je ne vois pas en quoi elles sont soumises aux désirs des hommes.
D'ailleurs si Rihanna était tant soumise que cela à ce qu'attendent les hommes, les réactions masculines sur les réseaux sociaux seraient beaucoup plus positives. Or elle est traitée de pute et de salope commes toutes les femmes dont on considère qu'elles prennent un peu trop de libertés. Vous pouvez bien être certain qu'une femme sera traitée de pute (the whore stigma comme l'appelle Pheterson) dés lors qu'on estime qu'elle ne tiens plus sa place. Je me méfie d'ailleurs de ces accusations de "vulgarité" ou de "manque de classe"  qui ne touchent par hasard que les femmes (et peut-être plus spécifiquement les femmes noires qui seraient toujours plus suspectées de l'être ?) ; mieux même constatez dans le témoignage du dessus qu'on lui dénie le droit de se dire femme...

Même si j'ai d'immenses réserves sur les conneries que peut parfois sortir Camille Paglia, voici ce qu'elle disait de Madonna dans les 90's : "Madonna has taught young women to be fully female and sexual while still exercising total control over their lives. She shows girls how to be attractive, sensual, energetic, ambitious, aggressive and funny -- all at the same time."

Alors je ne sais pas si Madonna est féministe, pas plus que Rihanna, je dis juste que l'image des femmes qu'elles renvoient dans leur clip n'a RIEN de patriarcal, au contraire. Ce n'est pas le fait d'être nue qui pose un problème, c'est de le faire pour des hommes, en tant qu'objet sans rien maîtriser ce qui n'est d'évidence pas le cas de ces deux chanteuses. Lorsque des femmes se montrent nues, en tant que sujet, elles sont toujours et éternellement ramenées à leur place comme c'est le cas de Rihanna ici. Dans ce clip, Rihanna montre l'image d'une femme qui sait ce qu'elle veut qui aime le sexe et le montre. Une image donc totalement féministe. Encore une fois, dans un système patriarcal, les femmes n'ont pas à être nues, elles ont à l'être sur demande masculine. Bien au contraire, toutes les femmes qui s'aviseraient de se mettre nues alors qu'on ne leur a rien demande, seraient vivement remises à leur place de la manière la plus violente possible.

(je rappelle que Chris Brown n'est pas le sujet ici - au cas où - )

Je rajoute le clip de Madonna Justify my love qui causa un véritable scandale dans les années 90.

juin 282011
 

Comment parler de l'énorme Muddy Waters ? Si vous ne connaissez rien au blues et voulez commencer à découvrir, écoutez-le.

Il a influencé tout le rock des années 60 ; les Rolling stones trouvent leur nom d'après un de ses titres et  Led Zep s'inspire de "You Need Love" pour "Whole lotta love"

Lire la suite »

fév 092009
 

Ca c'est vraiment le truc que vous allez haïr. Donc ma mère était folle de cette chanson et il se trouve qu'elle était en Italie quand elle est sortie? Italiens, romantisme, tout ca.

C'est donc un hymne familial. Ca se respecte.

Gigliola Cinquetti - Non ho l'età (puis alors si on traduit - c'est fait à la fin du clip -c'est encore mieux).