sept 272011
 

Losque l'association Osez le féminisme a ouvert son site contre le viol, tu nous as expliqué que c'était débile, que tout le monde était contre le viol et qu'il y avait vraiment d'autres priorités.
Lorsque nous avons parlé des droits des femmes pendant les révolutions arabes, tu nous a ramené aux nécessaires "droits des humains" et à "l'humanisme"
Lorsque nous avons voulu parler des stéréotypes liées au genre via petit Bateau, on nous a expliqué qu'il n'y avait vraiment pas là matière à s'énerver et que d'autres combats étaient plus importants.
Lorsque nous avons tenté de parler du viol, de manière générale, avec l'affaire DSK, tu nous as dit que cela n'était pas le moment, qu'un "moment d'histoire socialiste et française" se jouait.
Lorsque Martine Aubry a parlé féminisme, il y a quelques jours, tu nous as expliqué qu'"avec la crise grecque" il y avait peut-être mieux à penser que du "sociétal".
Et aujourd'hui lorsque deux associations féministes ont proposé la suppression du mot mademoiselle sur les documents administratifs, la levée de bouclier a été immédiate arguant qu'il y avait tout de même des "combats plus importants".


Combats que je t'ai demandé de m'expliquer sur twitter où tu pérorais. J'attends évidemment toujours une réponse.
Il y aura toujours plus important. Comme le signalait de Haas, quand on parlera de viol, on sera victimaire et quand on parlera de mademoiselle, on sera futile. Les luttes féministes passeront toujours après les luttes de classe et antiracistes comme le disaient Delphy et Davis.
Le jour où je te parlerais de viol, tu me diras qu'il y a la famine en Ethiopie. Le jour où je te parlerais de manque de place en crèches, tu me parleras de féminisme maternisant. Le jour où je te parlerai de mademoiselle, tu me parleras viol et place en crèches. Ne prétendons pas le contraire, les excellents articles de Dom sur l'actualité africaine feront toujours moins qu'une bonne niaiserie sur la real TV.

La volée de bois vert que se prend cette idée ne provient pas de militants, qui, par exemple, les fous, militeraient pour la suppression du genre. Elle vient de gens qui jamais, nulle part, n'ont milité pour quoi que ce soit. Des gens dont les blogs, twitter et facebook sont emplis de posts débiles pour des robes moches, de photos ratées, des applis inutiles et des révélations sur leur vie personnelle. Et ne venez pas me parler de l'immense militantisme mené dans votre vie quotidienne qui comme par hasard ne serait jamais relayé sur les réseaux sociaux où vous passez 95% de votre temps.
Vous avez le droit mesdemoiselles, d'avoir du mal avec l'idée de vieillir. Votre activité favorite consistant à live twitter vos soirées n'est certes guère enchanteresse et je conçois que vous regrettiez vos 20 ans et Stéphane, 20 cm, du macumba club. Mais si vous en êtes à chercher votre jeunesse perdue dans un formulaire administratif, je vous en prie, consultez.
Certaines - non je n'invente rien - ont vu leur féminité attaquée à l'idée qu'un formulaire administratif ne les appelle plus mademoiselle. Imaginons la situation "je me sens tout d'un coup pousser une paie de couilles car le formulaire RXZ ne mentionne plus mon état matrimonial".
Quelqu'un disait " you're either part of the solution or you're part of the problem".
Tu as le droit de ne pas être féministe, de t'épanouir dans un machisme de bon aloi, en répandant l'idée que toutes les femmes, sauf toi, sont des connes. Tu as le droit de ne parler que de chaussures et autres conneries. Tu as le droit de ne pas voter, de ne pas t'intéresser à la politique et de faire collection des magazine Elle. En clair tu as le droit d'alimenter les stéréotypes sauf que ca a un impact direct sur MA vie. Quand tu te comportes comme une connasse décérébrée, que tu n'es pas solidaire, tu es une part du problème et ca m'en pose un justement. Si tu pouvais donc, te conformer au stéréotype célèbre d'être belle (ou de tenter) et de te taire, ca m'arrangerait.
Et de manière plus générale, pour ne pas taper que sur les "mesdemoiselles".
personne ne te fusillera si tu emploies le mot "mademoiselle" ; encore une fois on ne parle de son usage que dans les documents administratifs, usage que même le sénat conseille d'abandonner. Je te conseille, toi qui te vois si trendy de regarder un peu l'âge des sénateurs ; si eux ont réussi à se sortir les doigts du fion à ce sujet tu devrais y arriver aussi.
De multiples associations n'attendent que vous. La maison des femmes de Paris est dans une situation dégueulasse. Il y a des collectifs contre le viol, le planning familial, le GAMS. bref tu le vois tu ne perds pas d'occasions d'utiliser ton temps. Pendant ce temps, si tu le permets, puisque ce combat n'a aucune importance, tu nous accorderas cette petite suppression. De toutes manières tu ne les lis pas les docs administratifs si ?

Quelques textes multiples et variés sur le sujet. Tu vois, je suis même pas sectaire.

Les féministes en guerre contre le mot "mademoiselle" : une provoc'... utile

Madame, vous êtes un con !

Appelez moi Mademoiselle Blablabla !

"Mademoiselle, taisez-vous" : la réponse simpliste à la campagne d'Osez le féminisme

Madame ou Mademoiselle ? Live blogging sur l'ouverture de la campagne

Peut-on être Madmoizelle et féministe ?

« Je ne suis pas féministe, mais … »

TumblrPartager

  210 réponses sur “A propos du mot « mademoiselle »”

  1. (ben non pas pertinente, juste : super :) )

  2. Ah ah ! Merci pour le coup de gueule, ça fait du bien :)

  3. "Le jour où je te parlerais de viol, tu me diras qu’il y a la famine en Ethiopie. Le jour où je te parlerais de manque de place en crèches, tu me parleras de féminisme maternisant. Le jour où je te parlerai de mademoiselle, tu me parleras viol et place en crèches."

    Merci. J'ai été consternée par les réactions à cette campagne toute la journée, et ça fait un bien fou de te voir dire les choses aussi simplement et efficacement.

  4. Pour le côté "Pendant ce temps, si tu le permets, puisque ce combat n’a aucune importance, tu nous accorderas cette petite suppression" je suis plutôt d'accord.
    Mais si je peux me permettre un question (vous me renverrez peut-être, je l'espère, à des articles très explicite pour répondre à ma question): j'entends beaucoup de problématique sur le "mademoiselle" depuis hier ou aujourd'hui. Toutes les réponses ou analyses sont développées avec un rien d'érudition qui m'empêche personnellement TOUJOURS de comprendre le fond du problème posé par ce mot "mademoiselle". Alors une bonne fois pour toute, j'aimerais sincèrement (et simplement pour ma culture personnelle) que quelqu'un m'éclaire. De bout en bout (parce qu'à prendre le problème en court de route, je n'ai pas réussi à comprendre) quel problème est posé au travers de "Mademoiselle" et ce "Madame". Pouvez-vous m'éclairer?

  5. Allez, si, j'ai lu, en vrai ;-)

    Juste pour étayer ma position :

    Je suis POUR le fait que ce "mademoiselle" disparaisse des documents, of course, je signe tout ce que vous voulez.

    Mais je suis CONTRE l'accumulation des "campagnes" féministes, ça me donne l'impression que le féminisme est une série de "coups d'un soir" et je commence à avoir du mal avec cela. Ceci dit, comme tu le dis, il y a des lieux de discussion, des actions à poser et ça, j'y suis, je le fais (prof d'alphabétisation pour des femmes, etc.)... Et d'hab, je relaye les "campagnes", je me dis que c'est mieux que rien.

    Mais ici, je sais pas, une fatigue, un ras-le-bol, la campagne de trop ? Je me pose la question.
    En fait, j'ai envie d'un débat, d'un truc plus "gros", d'une vraie mise à plat, plus d'un enchaînement de buzz.

    Donc oui, ok, je chicane. Et certaines diront que la fin justifie les moyens. Mais voilà, pour moi, y'a malaise. Et, comme toi, quand y'a malaise, je pousse un coup de gueule :p

    Mais qu'on supprime ce mademoiselle, je vote des deux mains, c'est une évidence (le sénat y pense ? A quoi sert la campagne, alors ? Enfoncer le clou ?).

  6. en simple ; il y a un mot pour définir les homme "monsieur" et deux mots pour définir les femmes. Je parle bien des documents administratifs.
    Il n'y a donc pas égalité. il y a sexisme.

    sinon tu peux lire Oceane et Dom que j'ai mises en lien.

  7. @Frank

    Qu'un des critères fondamentaux de mon identité de citoyenne soit le statut de ma disponibilité sexuelle, je trouve ça un peu répugnant.

  8. Merci.
    Mais donc, si on prenait le problème à l'envers, ça ne poserait aucun problème à la cause féministe s'il y avait un... par exemple: "Monsieur marié" et "Monsieur", ou "Garçon" et "Monsieur"?

  9. Aaaaaaah!!! Jaime je surkiffe, etc. les oies blanches qui disent "j aime le mademoiselle ça fait fraîche" me pause un pb!

  10. marie ; parce que le sénat "recommande" et qu'en gros ca vaut pet de lapin :) .
    Pour le reste. déjà les CDG sont dans leur rôle ; elles ont tjs bossé sur le langage. OLF je ne sais pas.
    "Mais je suis CONTRE l’accumulation des « campagnes » féministes, ça me donne l’impression que le féminisme est une série de « coups d’un soir » et je commence à avoir du mal avec cela."
    ouais mais tu as tort. et vu que je pense comme toi j'ai tort aussi. il faut faire de la com' ; il faut faire parler de soi à tout prix, en bien ou en mal. c'est comme ca que ca marche et que ca avance. les politiques le font ; et maintenant la nouvelle generation de féministes le fait. Et on ira de plus en plus dans ce sens là. c'est à déplorer ? oui mais on n'a jamais autant parlé du féminisme.

    et moi même.. on parlait de mes insultes... en insultant deux, trois blogueuses comme je le fais, je fais buzzer ce texte. et donc le sujet. minable ? peut être mais la fin justifie tout ca.

  11. ... et, @VAlerie, l'article dont tu parles, Océane et Dom, ce sont lesquels dans tes liens?

  12. Je ne sais pas qui est ce "tu" dont tu ne cesses de parler pendant les 2 premiers paragraphes mais il te serait probablement très bénéfique de changer de connaissances.

  13. Pour le reste, je comprends que ça soit relou ces petites explosions médiatiques qui prennent souvent le pas sur les vrais sujet importants de fonds, mais il n'est plus à prouver qu'aujourd'hui comme depuis tout temps, les grandes causes malheureusement n'avanceront que très lentement. Aussi lentement qu'elles sont profondes et importantes. Et elles n'avanceront qu'au prix de petites, toutes petites victoires.
    Et ces victoires ne se font qu'au travers la médiatisation de "petits" problèmes comme celui-ci.
    Il me semble en tout cas.

  14. Franck ; euh... tu ouvres les liens et il y a marqué le nom des auteures.

    Snae ; je gère des communautés Internet donc ce "tu" représente quelques milliers de personnes.

  15. Merci pour les éclaircissements.

  16. Ok, ça explique l'utilité de la pression, je comprends mieux.

    Je sais que dans le monde actuel, faut faire parler de soi, faut même hurler, ne rien ménager, y aller aux forceps, tu as raison.
    N'empêche, je constate les dégâts collatéraux (des hommes qui se sentent agressés alors que c'est pas le cas mais qu'on prend pas le temps de la discussion, des nanas que le style "rouleau compresseur" fait fuir alors que le sujet les intéresse sincèrement, des gens qui saturent et traitent les féministes d'hystériques) et ça me fiche la trouille.

    En même temps, je me dis que la génération de féministes avant nous, elles ont quand même pas non plus fait dans la dentelle, hein. Et qu'on leur doit beaucoup (c'est un euphémisme).

    Mais je ne peux m'empêcher de rêver d'un forum, d'un lieu de discussion sans "campagne" et avec des discussions de fond, où les deux sexes sont les bienvenus, car sans la coopération des deux, on n'y arrivera jamais. Ces lieux existent, mais certaines personnes les désertent à cause de l'image des campagnes, justement. Pourtant, ils sont vivifiants ! Donc ça m'énerve un chouïa.

    'fin soit, chuis bisounours, j'assume. Et tu as eu raison du coup de gueule pour finir, les plus virulentes attaques venaient de nanas qui ne comprennent pas les enjeux (comme je le dis souvent "la femme est un homme comme les autres" et les pires machistes sont parmi nos semblables), ça aussi, ça pose problème. Faudrait que pas mal de femmes balaient devant leur porte avant de hurler que les hommes les oppressent, tiens... (mais ça, c'est un autre débat)

  17. Très honnêtement, on n'a pas attendu ces campagnes pour être traitées d'hystériques ou de misandres. cela c'est depuis que le féminisme existe (et tant du coté des femmes que des hommes).

    là ou cela diffère des 70s c'est qu'elles étaient moins dans la com ; parce que l'époque s'y prêtait moins.

  18. [...] « et pendant ce temps dans la corne de l’Afrique… », etc. Certaines se sentent même attaquées dans leur droit de se faire appeler [...]

  19. Un billet pareil, c'est comme un coup de pied au cul, parfois éminemment salutaire.
    Si tu permets, je vais donc partager dans tous les sens, à qui mieux-mieux et ce jusqu'à plus soif.
    Merci donc et bravo.

  20. Moi j'aimerais juste savoir, parce que je ne crois pas que c'était le cas : on vous a entendu quand dans certaine ville de france on a supprimer le droit à la cantine pour les enfants de chômeurs? Parce que si ça ça ne pénalise pas le retour de la femme au travail je sais pas.

    On vous a entendu quand Chatel, à l'instar de David Cameron, déclarait qu'il fallait plus d'hommes dans l'éducation nationale pour qu'y revienne l'autorité?

    On vous entend pour dénoncer l'injustice dont sont victimes les mères allaitantes? Quand elles se font traiter de vaches à lait ect... Quand elle se font virer des resto parce que la vu d'un nibard qui sert à autre chose qu'à aguicher c'est choquant?

    Et plein d'autre chose...

  21. Ça fait des mois que je te lis et que je le pense : merci, tu es formidable.

  22. 5 ans que je vis et travaille hors de France, 5 ans que je suis Ms. Aelle pour tout le monde. Si un jour je rentre, qu'un homme se permette sans mon accord un Mademoiselle condescendant (et dans un contexte professionel ou administratif, ca l'est) me resterait vraiment en travers de la gorge. Je pensais que c'etait une evidence pour tout le monde.

  23. Lorsque j'ai lu dans la presse que "les féministes demandent la suppression du mot mademoiselle" je me suis dit "et aller : encore du brassage d'air". En effet à mon sens, le terme de mademoiselle trouve son équivalent masculin dans le "jeune homme" auquel j'ai eut droit des années avant d'afficher cette barbe ostentatoire sur mon beau visage de prince pirate. Il n'y avait donc de quoi crier a la discrimination.

    Et puis j'ai commencé à lire l'article. Stupeur : il s'agit de faire supprimer ce terme des documents administratifs. Ayant eut il y'a peu à remplir un document de ce type, j'eut la fulgurante révélation que effectivement, aucune question ne me demandait mon statu marital ou mon degrée de coquetterie (je blague).

    Est il donc futile de se battre pour ça ? mon avis fut changeant sur la question, car pour autant que je penses que la façon de s'exprimer doit "muter" naturellement, les documents administratif doivent représenter l’équité qui devrait régir notre quotidien. Si le statu marital est nécessaire, il suffit de rajouter une case "êtes vous marié ?" et hop, problème réglé et en plus de façon 100% égalitaire.

    Le terme mademoiselle n'a pas a disparaitre de notre vocabulaire (je lui trouve toute sa légitimité lorsqu'on s'adresse à des jeunes personnes) mais pour une fois je dois reconnaitre (même si ça me fait mal) toute la légitimité de la lutte engagé par les CDG.

  24. Parfaitement dit. Je partage!

  25. Comme Aelle, je coche Ms sur tous les dossiers administratifs que j'ai a remplir ici, en Australie. Et c'est, je trouve, une excellente alternative. Alors, certes, il n'y a un choix a faire que pour les femmes puisque l'homme sera uniquement Mr mais j'aime cette idee de ne pas avoir a devoiler mon statut marital si je ne le souhaite pas.

  26. Mimine : donc en clair parce que tu n'as pas entendu, cela n'a pas existé.

    et puis une chose, tu es grande, majeure tout ca tu es donc apparemment capable de te faire entendre si des combats te tiennent à coeur, non ?

  27. Merci pour cet article, je partage aussi !

  28. Je me suis permise une réponse. Tu pourras constater mon désaccord absolu avec ton billet. J'emploie le TU dans mon billet mais je m'adresse "généralement". Bonne lecture http://auberginedivine.blogspot.com/2011/09/ta-mere-en-string-sur-la-commode.html

  29. Rhââââââ (râle absolu de jouissance, pardon!), merci, merci, merci! Mon dieu, c'est y pas possible de nous faire ch... pareillement sur Twitter pour un truc qui est soi-disant futile. Alors, bouclez-là bon dieu!
    Sachez cependant qu'en Suisse (et oui, ce pays d'arriérés paysans bouseux enchocolatés et avec au bras 10 montres chics qui n'ont fait voter les femmes que dans les années 70), il n'existe que deux mentions sur les documents administratifs: Madame et Monsieur. Comme quoi! C'est pas si compliqué.

  30. Merciiii mille fois pour cet article. J'ai passé beaucoup trop de temps hier à répondre aux commentaires haineux sur un blog du site du Monde (Big Browser) où tout le monde s'énervait pour dire que les féministes étaient des connes qui feraient mieux de s'occuper de "vrais combats". En citant des trucs (violences conjugales, etc.) qui sont déjà menés par les féministes depuis bien longtemps. Mais comme ils sont pas au courant, bah alors ça doit pas exister hein.

  31. Petite remarque sans importance

    J’ai parfois l’impression que l’adversaire le plus véhément du féminisme est la femme elle-même. Plus encore que le macho de base qui brandit son sexisme au travers des siècles comme le drapeau d’une virilité vitale à ses yeux, l’agressivité de certaines femmes à l’endroit des féministes m’a toujours troublé.
    Au-delà de cette réaction presque instinctive de l’esclave qui défend son maître, par peur, par éducation surtout et probablement aussi par confort, il est difficile de comprendre pourquoi des jeunes filles occidentales, sans contrainte religieuse particulière, qui se veulent libres et indépendantes, émancipées et responsables, s’élèvent avec parfois autant de hargne contre des positions féministes affirmées et revendiquées. Pourquoi refusent-elles le terme, le mot « féministe », jusqu’à se revendiquer « anti » ?
    Ce comportement ne se retrouve quasiment jamais dans le domaine tout à fait comparable de la lutte contre le racisme. Dans un pays à majorité blanche comme la France, je n’ai jamais croisé de noir ou d’arabe s’élevant avec véhémence contre des actions destinées à dénoncer des comportements racistes ou xénophobes. Ils sont tout de même assez peu nombreux, les blacks qui pensent que les actions d’associations comme SOS Racismes seraient inutiles et déplacées.
    Alors quoi ? Quel est le problème de ces filles ?
    Je n’ai trouvé qu’une différence fondamentale entre racisme et sexisme. Il n’y a jamais de problème de racisme à l’intérieur même d’une famille- ou alors de façon tout à fait exceptionnelle – parce qu’en général dans une famille, tout le monde a les mêmes origines et si ce n’est pas le cas c’est le résultat d’un choix, alors que les problèmes de sexisme souvent prennent leur racines dans la famille. C’est là que les filles ont à mener leur premiers combats et pas contre n’importe qui, contre leur père, leurs frères, leur mari, et parfois même contre leur mère. Alors être féministes, pour certaines, ça veut dire s’opposer à ceux qu’elles aiment, ça veut dire faire entrer le conflit dans leur maison, ça veut dire lever les armes contre celui qui partage leur lit et leur vie et surtout risquer le conflit avec celui qu’elles aimeraient bien faire entrer dans leur vie. C’est la confusion du privé et du général.
    Non !!!
    Lutter contre la ségrégation sexuelle ne veut pas dire se battre contre les hommes. Etre féministe ne veut pas dire être anti-homme, comme être antiraciste, en France, ne signifie pas être anti-blanc.
    Tant que les filles elles-mêmes entendront le féminisme comme un rejet des hommes, le féminisme ne décollera pas.
    Alors il me semble que chaque lutte compte, même celles qui peuvent sembler futiles – Et celle-ci ne l’est absolument pas - Evidemment qu’il y a toujours un problème plus grave, mais ce n’est pas une raison.
    Et puis essayons d’inverser le problème, juste pour rire.
    Etant donné que ces histoires de « Mademoiselle », de « nom de jeune fille », de nom de famille et d’épouse qui est celui du mari, etc. sont des bêtises sans importance, je suppose que si, à partir d’aujourd’hui il était décidé :
    Compte tenu du fait que lors d’une naissance on est sûr à 100% de l’identité de la mère alors que pour le père, c’est tout de même un peu une question de confiance.
    Et par pur esprit de logique, que :
    - Le nom de famille, dans le mariage, est le nom de la mère, suivi éventuellement et de façon tout à fait facultative, du nom du père.
    - Les enfants peuvent porter les deux noms mais seul le nom de la mère sera transmis à leur propres enfants (question pratique, parce qu’au bout de plusieurs générations c’est un peu lourd sinon)
    - Sur les formulaires officiels les informations demandées seront le nom (de naissance), le prénom et le nom d’usage (ou nom marital, facultatif).

    Je suppose disais-je, que personne n’y trouverait à redire et qu’aucun homme ne s’élèverait contre cette petite évolution des pratiques administratives, sans importance, qui ne serait motivée que par la logique… non ?

  32. Je pense que c'est une case importante à enlever, je suis la première a râler quand on me rend la tâche impossible de garder mon nom de jeune femme dans l'administration française ("bon bah je vais vous inscrire en tant que célibataire là hein, l'ordinateur ne veut pas que vous gardiez votre nom de jeune fille") mais je ne pense pas que le tapage médiatique soit des plus judicieux.

    Vu l'état du machisme en France, je pense (et je vois autour de moi) que ceci ne va en effet qu'accentuer le "les féministes sont trop extrêmes et ont des demandes ridicules". J'aurais préféré voir d'autres campagnes. J'aurais adoré voir l'humour de Osez le féminisme s'acharner sur les magasins de jouets par exemple, ou l'organisation de la marche des salopes,... Et oui, je n'ai qu'à me sortir les doigts du fion probablement et lancer le truc mais j'ajoute déjà ma petite pierre à la cause d'une autre façon.

    Le machisme français et tellement coriace et énorme, je suis persuadée que, lorsqu'on lance des campagnes trop poussées, la réaction du "grand public" ne sera que l'opposée de ce qu'on espère. Je sais qu'on carresse ce machisme français déjà bien trop dans le sens du poil et que ce n'est pas du tout ce que moi-même, en tant que féministe, ais envie d'entendre mais en donnant plusieurs moyens coups de pieds aux culs on pourait envisager que le résultat en serait peut-être plus efficace qu'un méga coup de pied au cul.

    Je pense que cette campagne ne convaincra que ceux et celles qui sont déjà convaincues. Qui de plus est, si le sénat est déjà en train de pousser le sujet, on est déjà parti sur la bonne voie, non?

    A tous ceux qui continuent à dire qu'il y a des causes plus urgentes que celle du féminisme, il faut leur rappeler que dans le racisme, les guerres, les famines, les femmes trinquent deux fois plus que les hommes. Les femmes ont droit à moins d'aide hospitalière, à moins d'aide humanitaire, à moins d'existence en général.
    Je trouve ça frustrant de voir que tout le monde n'a pas ouvert ses yeux à ce phénomène...

  33. Pas aimé le passage sur le droit de vote. Je ne vote pas. C'est politique. Et peut être même plus que de faire part de mes états d’âmes sur un blog. C'est violent. Mais toute lutte engendre un rapport de force.... La fin justifie t elle les moyens?
    Je suis particulièrement opposé au terme "mademoiselle" et même d'ailleurs à la distinction sexuelle en général (çà c'est un autre problème) mais je n'ai pas envie de faire la guerre aux autres (surtout pas aux femmes dites "connes").
    Beaucoup aimé tout la première partie de ce texte, cohérente et agréable à lire. Merci

  34. Ah j'adore ! Franchement j'avais bien envie de me lâcher sur les petits moralisateur du fond de leurs fauteuils, qui probablement ne font rien (vu le temps qu'ils passent à parler d'eux ça se saurait) et qui trouvent à redire su tout. Il y a toujours plus grave que le pire du grave, partant de là, tu ne fait rien...
    Merci !

  35. +1000 :-)

    Et si les cases Madame et Monsieur disparaissaient également des documents administratifs? Elles sont parfaitement inutiles et qu'on se fasse appeler Madame, Monsieur, Mademoiselle, jeune homme, Docteur, Monseigneur ou camarade, cela relève de la vie privée et d'un choix personnel.

  36. Merci Valérie.

  37. Clap clap clap !

    Entre parenthèse : même en supprimant "mademoiselle", je ne vois pas l'utilité de nous demander notre sexe à tout bout de champ sur les formulaires administratifs, ou pour commander un billet de train !
    D'ailleurs pour échapper à ce dilemme du "Madame/mademoiselle", j'ai fini, exaspérée, par cocher "Monsieur".

    NB : je ne vois pas en quoi "le charme, la féminité, la séduction courtoise" et que sais-je ont leur place ds un formulaire administratif.
    NB 2 : je ne vois pas non plus en quoi c'est une marque de courtoisie de demander à une femme si elle est mariée hors de tout propos, pour moi c'est plutôt une marque de goujâterie non ?
    Au Québec, le "Madame" pour tout le monde est très bien intégré, "mademoiselle" est vu comme insultant, mais chacun sait que les Québécois sont aliénés par le féminisme :o )

  38. chais pas faudrait peut-être leur ré expliquer par le menu pourquoi mademoiselle est une appellation paternaliste et condescendante qui sert d'alibi aux pires comportements?
    que c'est pas "juste" un problème de vocabulaire, quoi.
    m'enfin pas sûre que ça pige en face même comme ça...

    ceci dit le système madame/mademoiselle est totalement débile même pour ce qui est de sa prétendue utilité de départ, à savoir distinguer la pucelle de la bonne femme dûment apparentée à un homme, parce que de toute manière y'a belle lurette que ça ne suit plus et qu'on ne sait plus quelle foutue case cocher.
    en vertu de quoi ce système emmerde tout le monde et devrait être supprimé rien que pour faciliter la vie administrative, même sans notion de féminisme c'est facile à piger.

    Illustration/ démonstration

    de melle B je suis devenue madame D en me mariant.
    je suis pas redevenue mademoiselle B en divorçant.
    j'ai gardé l'autre nom, c'est sur le jugement, on a continué à m'appeler madame.
    après je me suis remise en couple, mais sans me marier. mais j'ai eu un enfant. qui s'appelle A. mais moi je m'appelle toujours pas A.
    et puis je me suis re-séparée (bah c'est comme ça je suis gouine refoulée je suppose hein). là y'en a qu'ont décidé de m'appeler mademoiselle again. tous seuls, sans moi, vi. on décide même pas soi-même de sa case, si c'est pas malheureux.

    bilan du bordel au bout de quinze ans:

    en fonction de l'administration concernée, de l'humeur et de la compétence de la personne chargée de mon dossier, je suis au choix

    mme D, melle B, melle BD, mme AD, mme B, melle D.
    (il me manque le melle AD, mais je m'y attends un de ces quatre)
    (tant qu'à faire autant les collectionner)

    Je suis donc régulièrement obligée de réexpliquer ma love life, ce qui en effet est un tantinet chiant et hors de propos quand on demande un formulaire.

    mais pas seulement.

    je suis régulièrement obligée aussi de faire preuve de mon identité. juste parce que quelqu'un quelque part a décidé de cocher ça ou autre chose et de me coller tel nom ou un autre, souvent en corrigeant mes propres réponses, en prime.

    (donc ressortir carte d'identité, jugement de divorce, livrets de famille des mioches...parce que tu vois si un con a décidé de mettre melle B sur un recommandé, la poste elle tique, par exemple. quand un greffier de tribunal me met melle B sur un jugement de séparation la caf m'emmerde avec mes allocs derrière parce que chez eux y'a pas trace de ce nom là. et alors quand c'est des gens qui m'ont collé le nom A comme ça à l'arrache juste parce que j'ai vécu avec ce mec là c'est pire. va prouver une identité que t'as pas, tiens)

    non seulement c'est con comme truc mais en prime chacun y va à sa sauce et c'est un énorme bordel administratif au final.

    quant à savoir si je suis célibataire ou pas, mon cas démontre clairement que l'appellation n'est pas un indicateur fiable.
    (je suis célibataire. voilà t'es content? invite moi à dîner, tiens, j'ai rien ce soir.)

    pitié libérez-moi.

    C'est pas que j'en ai fondamentalement quelque chose à foutre qu'on s'intéresse à ma vie privée ou pas, au pire je m'en tape, je suis pas madonna. Mais j'ai un peu autre chose à faire de mon temps que de sans arrêt ressortir les archives de mon premier divorce pour justifier de la connerie d'un système qui n'a même pas pris la peine de former ses employés aux "nouvelles situations amoureuses", va-t-on dire, au point que c'est le bronx partout.

    prenons la même chose si je suis un mec.
    mr B.
    marié? mr B. divorcé? mr B. recasé? toujours mr B.
    partout. colis, mr B, factures, mr B, banque, mr B.
    ah bin c'est easy une vie de mec, hein.

    et bin voilà.
    je veux juste qu'on rendez ma vie administrative aussi facile que celle d'un mec.
    merci d'avance.

    (mais en effet ça n'empêche pas que je veux aussi être payée comme un mec, traitée comme un mec, etc etc)
    (c'est en plus, c'est pas à la place)

    (et comme je disais sur twitter, tu sais moi je m'en fous, si ça te branche tu m'appelles monsieur, ou humain non identifié, ça simplifie encore plus, j'ai même pas besoin que tu saches que j'ai un utérus. j'ai besoin de pouvoir retirer un recommandé en moins de 45 minutes, c'est tout. ^^)

    enfin pour les non-féministes non concernées:

    si tu crois que toi t'es bien au dessus de mon cas et que jamais tu divorceras te remarieras tout ça et donc tu t'en fous, dis-toi bien que ta pureté d'âme ne te met pas à l'abri du veuvage.
    (et oué je suis pas sympa)
    là aussi tu rempiles pour le mademoiselle le nom de jeune fille le nom du mari numéro deux (tu peux choisir de demeurer dans la mémoire du premier pour te simplifier l'administration, bien entendu) et crois-moi bien que c'est über fun de devoir ressortir le certificat de décès de ton grand amour tous les quarts d'heure pour justifier ton identité, hein, et après rappeler à tes mioches que le petit frère il a pas le même nom parce que pas le même papa parce que le papa du grand lui il est mort c'est trop cool aussi, va.

    Voilà.

    C'est qu'est ce que je te dis, ça fait chier tout le monde, tôt ou tard, ce truc. Qu'on arrête, ça fera gagner de l'encre et du papier, c'est écolo, même.

  39. pupuce t'aurais pas le courage de me réécrire ca façon article et je le publie demain ? (enfin si tu veux hein). ta situation illustre bien la problematique du nom d'epouse, du melle etc.

  40. Pupuce : Moi j'aimerais assez avoir ton twitter, je sens qu'on va se plaire.

  41. lol.

    et bin. des potes. yavait longtemps que ça m'était pas arrivé ça.
    ^^
    @erhbd

    (j'ai poussé la facétie à coller toutes mes fuckings initiales pour faire un nickname sur twitter. je suis vraiment tordue comme meuf.)
    (j'envisage des remariages en pagailles, je manque de voyelles)
    (si ton nom de famille est en a e i o u, tu m'intéresses, kévin, sache le)
    (,P)

    @valérie pour ce qui est de récrire ça façon article chope mon hotmail dans ton machin de commentaires et donne-moi tes directives, ce sera avec plaisir. J'essaierai même de te faire ça sans être vulgaire. ^^

  42. Je trouve que c'est une excellente initiative d'enlever le "mademoiselle" sur les papiers d'administration. J'habite en Allemagne et jamais on ne verra le mot "Fraulein" sur n'importe quelle lettres ou papier administratif, parceque les allemandes se sont aussi battue pour la fin de l'utilisation de se mot et on prouvé que c'était important de le faire.

  43. Ca: "et bin voilà.
    je veux juste qu’on rendez ma vie administrative aussi facile que celle d’un mec.
    merci d’avance." c'est l'argument qui tue!

  44. "Le jour o

  45. "Le jour où je te parlerais de manque de place en crèches, tu me parleras de féminisme maternisant"
    Valérie, désolé mais sur le coup, c'est très sexiste ce que tu dis : L'éducation des enfants, trouver une chèche, une nounou, les emmener, c'est désormais, au XXIème siècle, une tâche partagée enre l'homme et la femme.

    Sur le Madame, Mademoiselle, étant un homme je 'nai pas d'avis sur la question mais juste une remarque : Cette distinction vient du fait que dans notre société judéo-chrétienne, l'épouse prenne le nom de son mari comme nom d'usage et que l'administration a besoin de la double information poyur faire le lien entre un nom de femme mariée et un nom d'acte de naissance ou autre document.
    Donc

  46. nakito ; cette phrase n'est pas ce que je pense en fait...

  47. Je rajoute un vraie question candide par rapport au post de Pupuce :
    Clairement, les problèmes viennent du fait que les femmes changent de nom en devenant épouses.
    Clairement aussi, c'est coutumes est historiquement une décision d'homme qui veut marquer son troupeau.

    Mais : De nos jours, cette obligation est révolu, une femme peut choisir d'accoler ses deux noms ou de garder son nom de naissance. Cependant, tout du moins autour de moi, les femmes qui se marient n'envisagent quasiment jamais de garder leur nom. On se marie, on s'aime, on va avoir des enfanst, tout le monde doit avoir le même nom.
    Donc question sincère : savez-vous, du côté des féministes, combien objectivement de femmes accepteraient de ne pas changer de nom suite à un mariage ?

  48. @Valérie : j'en suis sur.
    j'étais volontairement narquois mais vu le nombre de féministes (ou subodorées comme telles) qui pronent l'égalité des sexes à tout bout de champ mais finissent par clamer haut et fort que concernant les enfants, il y a un lien indefectible entre la femme et la progéniture et qu'elles doivent garder les prérogatives en ce qui concerne ce sujet, c'est un point qui me hérisse rapidement.

  49. tu as effectivement un certain féminisme qui pense ce que tu dis.

    je rajouterai également qu'en vérité, les places en crèche ca intéressera avant toute chose les femmes (malheureusement) parce que c'est avant tout elles qui s'occupent des gamins.
    les femmes doivent apprendre à lacher les gamins et les hommes doivent apprendre à s'en occuper.

    pour le nom de famille. perso si je me marirais je ne pourrais accoler les deux noms car j'ai déjà un nom composé donc ca serait trop long. je garderai mon nom actuel donc.

  50. "L’éducation des enfants, trouver une chèche, une nounou, les emmener, c’est désormais, au XXIème siècle, une tâche partagée enre l’homme et la femme." Ah bon?! Et bien on ne vit pas dans le même siècle je crains. A chaque fois que je dis que mon homme a tenu un balai on s'espiaffe "que j'ai de la chance, quel homme", on glorifie l'image du papa "comme c'est mignon un homme avec un enfant" (tellement c'est rare). Je ne suis pas du tout d'accord.

    Et moi qui ai gardé mon nom de "jeune fille", je peux t'affirmer qu'il ne s'agit pas d'un choix aussi simpliste que tu ne le poses. A chaque démarche administrative on me demande de me justifier. Mon prêt bancaire est au nom de Monsieur et Madame xxx, le système informatique rendant impossible le choix des deux noms. A la mairie ils se sont vus forcés de m'inscrire en tant que célibataire pour que je puisse garder mon nom en titre etc etc etc...

    Tout au long d'aujourd'hui j'ai suivi un peu les réactions à la campagne et je dois dire que j'avais mal compris l'intention de celle-ci. Je pense ne pas être la seule. Peut être qu'elle aurait dû avoir un autre nom. L'accent étant sur la "case à cocher" a donné de l'amunition aux réfractaires, je pense.

  51. Bonjour,
    je n'ai pas lu tous les comm mais bien quelques uns et je n'ai lu que des "gens pour" .. je vais donc un peu faire mon "gens contre" ... ('fin si j'ai le droit et que ce commentaire soit publié)

    .. alors tout d'abord : Merci pour la grande ouverture d'esprit ...
    "si on est pas une feministe acharnée, on est une pauvre pouf décérébrée qui se complet dans le machisme" .. Classe et très ouvert !!! Merci
    Ca n'est pas le sujet mais je voudrais juste dire qu'on peut ne pas "etre feministe" (c'est à dire, etre une fille avec un idée rétro de la relation de couple... rêvee par exemple d'etre un jour "la plus _belle_ maman du monde" avec "le plus _fort_ papa du monde")) et pour autant vouloir l'egalité en droits et devoirs (mais pas "l'egalité tout court" car cela n'existe pas ... : on est différents ! on peut pas etre égaux !)
    bref, ca n'est pas le sujet

    .. le sujet du Mademoiselle ...
    mon seul et unique arguement contre la polémique :.. la LIBERTE de chacune !!
    PERSONNE (dans les années qui concernent nos générations) ne vous a __JAMAIS__ empeché de remplir TOUS vos documents sous votre nom de jeune fille !!
    le nom du mari est un nom d'USAGE !

    pour l'administration de haut niveau, soyez-en bien persuadée, vous serez toujours designee sous votre nom de naissance et vous avez le droit de l'utiliser en toute circonstance.
    le choix de votre "civilité" ne tient qu'à vous.

    http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=19860703&pageDebut=08245&pageFin=&pageCourante=08245

    votre vie administrative peut etre aussi simple que cela vous chante !!! C'EST DE VOTRE RESPONSABILITE, c'est VOTRE choix !

    vous faites une polémique pour rien ! Si vous souhaitez qu'on vous appelle "madame nom-de-jeune-fille" faites-le, vous en avez _toujours_ eu le droit et c'est vous qui creez le probleme en voulant supprimer quelque chose qui a un sens pour d'autres que vous !

    pour moi, "Madame R." c'est ma mère, ca n'est pas moi... ce n'est pas une identité que je me reconnais. je suis une "demoiselle R." (comme dirait ma grand-mere) mais pas "Madame R."
    ai-je le droit de me réclamer "mademoiselle R.".. parce que c'est, à l'heure actuelle, l'identité ou je me reconnais ??!
    où est ce que cela empiète sur votre liberté à vous (et dans ce cas, il faudra m'expliquer en quoi.. etant donne que vous pouvez etre "Mme X" si cela vous chante!!) ??

    ce n'est pas une question d'age, de virginité, d'oie blanche... (je me fais vieille je le sais .. le "madame" dans la rue ne me gène nullement). mais "madame R." là, je n'en veux pas !
    en ai-je le droit ??!!!

    Bref, ce débat m'intrigue au plus au point. et je trouve que les féministes manquent sur ce sujet de jugement sur ce qui est "la liberté d'autrui" !

  52. 1. tu peux m'expliquer en quoi tu es différente d'un mec ? merci.
    2. si tu es pour l'égalité en droits et devoirs, tu es féministe. désolée.
    3. on dit et répète que ce choix là n'existe pas pour les hommes. à partir du moment ou il a différence de traitement il y a sexisme. à partir du moment, ou comme le montre pupuce, tu es un coup Melle, un coup Mme, ca devient aberrant.
    4. si la "liberté d'autrui" commence à avancer des arguments aussi puissants que "je suis pas ma mère" "ca me rajeunit", je crois qu'on va passer de suite à la dictature.

  53. Comme j'ai décrit plus haut, si seulement c'était vrai ça serait top! Je n'ai pas changé mon nom de jeune fille mais je passe mon temps à m'en justifier. Après de l'école de ma fille, qui ne sait pas que le cheque de Mme moi est celui de la mère de la-fille-qui-ne-porte-pas-son-nom, auprès de la mairie qui doit m'inscrire en tant que célibataire si je tiens "vraiment" à insister à garder mon nom "s'il le faut", ou auprès de la banque, qui ne peut pas introduire mon nom du tout et que du coup, le courrier qu'on reçoit est au nom de Monsieur et Madame machin, sans que je sache s'il s'agit d'un courrier commun ou pas...

    Donc comme pour l'IVG et autres causes féministes: sur le papier, ça va plus ou moins. Dans la pratique, ça pue.

  54. Je suis d'accord avec l'idée et la direction du débat, et les commentaires étayent plutôt bien cette thèse, je n'ai pas grand chose à ajouter.

    En revanche, je trouve la forme plutôt désastreuse : pourquoi toujours user de cette rhétorique "toi qui te vois si trendy" "tu passes 95% de temps sur twitter". Pourquoi s'auto-traiter d'hystérique, sous couvert d'ironie alors qu'on se bat pour faire disparaître cette image ?

    Et si on s'exprimait réellement comme des adultes et sans condescendance pour faire réagir tous ceux (et celles !) qui encouragent ces inégalités en argumentant avec une expression solide ? Peut-être que ce serait plus enrichissant ?

  55. aux avisés inexpérimentés:
    j'ai voulu le garder mon fucking nom.au moins accolé. parce que tu sais sinon c'est la merde quand tu veux la mutuelle de ton mari ou autres joies. "mais vous êtes mariée madame je dois mettre le nom de votre époux!" et vas-y refais l'éducation de la secrétaire depuis le CP...(faut du courage. des bassines et du zèle, comme on dit)

    j'ai voulu garder mon nom, donc.
    parce qu'en effet j'en avais le droit et ça regardait que moi.
    même si je voulais cocher madame ou mademoiselle ça regardait que moi.
    MAIS
    j'ai du filer des saloperies de machins état civil partout.
    et on a changé mon nom et mon appellation de partout sans me demander mon avis!
    j'ai lutté autant que j'ai pu.
    la banque au bout d'un an de guerre ils ont encore foutu mon chéquier à madame D j'ai lâché l'affaire j'en pouvais plus de renvoyer gueuler attendre mes formules de chèques payer en retard (souvent un autre crétin qui m'avait rebaptisée lui aussi d'ailleurs)...

    essayez.
    de garder votre nom, de choisir votre appellation.
    essayez.
    ça se vit, ces trucs là, c'est comme la première gorgée de (non maïa, pas sperme, non. lol) bière.

    rien ne vaut le vécu.
    et donc je me répète parce qu'en ce moment je ne dis plus que ça:
    on ne naît pas féministe, on le devient, le plus souvent par la force des choses.
    et oui ô jeunette innocente, tout vient à point à qui sait attendre.
    voilà.

  56. leampt ; alors si tu vois de l'hystérie là ou il n'y a que de l'enervement, tu as un problème.
    enfin j'ai déjà répondu dans un autre commentaire au pourquoi de cette forme là.

  57. Question élargi par rapport à notre sujet : pensez vous que l'administration doive différencier le sexe de ses administrés ? on indique pas sa taille ou sa couleur de cheveux sur ce genre de document, alors en quoi ça à un intérêt de préciser la position dans laquelle on fait pipi ?

  58. Concernant la forme j'ai relu les commentaires mais je n'ai pas trouvé.

  59. non je suis contre. m'enfin vu les réactions autour de melle et Mme on va essayer d'y aller doucement :)

  60. "et moi même.. on parlait de mes insultes… en insultant deux, trois blogueuses comme je le fais, je fais buzzer ce texte. et donc le sujet. minable ? peut être mais la fin justifie tout ca. "

  61. Ah merci de me l'indiquer.
    Mais je pense que dans ce cas, la fin recherchée, qu'est d'être lue le plus possible ne peut en rien justifier des insultes, certes à des personnes qui n'ont pas forcément saisi les enjeux du débat, en l'occurrence avoir des démarches bien plus compliquées d'un sexe à l'autre.

    Mais quand on insulte son interlocuteur, c'est un réel échec, ça signifie qu'on n'a pas réussi à instaurer un dialogue d'égal à égal et on cesse d'être écouté(e).

  62. Bonjour,

    J'aime beaucoup vos billets et celui-ci ne déroge pas à la règle. J'ai une question, relative à ce débat, et je ne trouve pas de réponse qui me convienne vraiment donc peut-être pourrez-vous m'aider : Hormis le fait que oui il y a différence de traitement et sexisme, en quoi "Madame" serait préférable ?
    Personnellement, mais ce n'est qu'un point de vue subjectif, le fait de devoir me présenter comme mariée en bonne et due forme à un homme me révulse.
    Pas que les hommes me révulsent sur un plan personnel, c'est que indiquer que je suis passée de l'autorité du père (mademoiselle) à l'autorité du mari (madame) me pose un sérieux problème.
    C'est uniquement ce que cela signifie, il peut y avoir de vieilles mademoiselles et de jeunes madames. Nous allons donc de Charybde en Scylla. Dans ce cas, le débat ne serait pas de supprimer l'un ou l'autre de ces deux titres indiquant implicitement la "disponibilité" d'une femme mais plutôt d'adopter un titre neutre de ce point de vue-là.

  63. eva : oui, Mme est aussi sexiste que melle. dans les faits, je ne défends pas ce combat puisque je suis pour la suppression du genre dans les docs administratifs.
    mais quand je vois les réactions, je défends les assocs instigatrices tout de même.

    je le disais "La volée de bois vert que se prend cette idée ne provient pas de militants, qui, par exemple, les fous, militeraient pour la suppression du genre. " là au moins il y aurait débat.

  64. OMG, merci pour ce billet ! Qu'est-ce que ça fait du bien !

  65. Merci pour la réponse. Je me demande pourquoi est-ce qu'Osez le Féminisme n'a pas poussé plus loin sa réflexion parce qu'effectivement ça soulève bien plus d'interrogations que le simple fait d'assentir ou non à leur punchline.

  66. Deux remarques : manifestement, le réel problème n'est pas le préfixe Melle ou Mme mais bien de pouvoir faire ce qu'on veut de son nom une fois mariée, non ? Et comme le dit je ne sais plus qui, rien ne vaut le vécu... et de ce que je peux juste voir sans le vivre, quel que soit le choix de la femme mariée, il y a toujours des galères avec le patronyme choisie.
    Il me semble donc que c'est là dessus que le combat devrait porter. Qu'une mairie n'oblige pas une femme mariée a se dire célibataire si elle garde son nom, idem à la banque, etc.

    ...Seul remarque technique pour les banques, entre autres : La notion de mariée ou pas change le type de compte, donc la facturation, donc la loi qui s'y applique, donc les éventuelles questions de successions, d'impositions, et autres joyeusetés. la banque doit donc savoir si une femme est mariée ou pas. C'est la loi.

  67. Nathalie (commentaire 15661 : http://www.crepegeorgette.com/2011/09/27/cheres-mesdemoiselles-chers-messieurs/#comment-15661), je me permets de partager également ton commentaire que je trouve très pertinent :)

  68. pucpuce> haaaa mais quel cauchemar! j'essaie de m'habituer à mon "nouveau nom" et je trouve ça compliqué déjà alors que je suis juste mariée... Quand je pense que j'étais fière de changer le nom de mon papa en nom de mon mari... pff

    super article au fait.

  69. C'est vrai que pour la campagne " contre le viol" je l'aurais formulé autrement, mais c'était juste une histoire de titre. Je suis incroyablement d'accord avec ton article. C'est super drôle, on dirait qu'on assiste à un retour de la vision du féminisme par les communistes qui jugeaient que c'était bourgeois et qu'il y avait mieux à faire. Il y a tjs mieux à faire, pour tout ( ouai à part sauver la vie de quelqu’un, faut pas pousser quand même !;) ) mais ça n'empêche pas de faire quand même quelque chose !

  70. Je suis époustoufflée par l'intervention de Pupuce. Elle a réussit à me convaincre de passer des "rien à foutre" à "ok c'est plus simple". Alors que me faire traiter de connasse ça n'a pas bien marché, va comprendre ...

  71. @valerie :
    j'ai pas trouvé comment répondre plus près de mon comm donc je reprends les points

    1. tu peux m’expliquer en quoi tu es différente d’un mec ? merci.
    tu veux dire "sur le plan administratif" je suppose (parce que ce n'est pas le lieu pour reprendre le cours de bio de 4eme, les chromosomes X et Y, les hormones, les bébés, tout ca...)
    sur le plan administratif : aucun je suis d'accord.
    Supprimons totalement le genre si ca vous chante.
    mais bon .. question sotte : est ce que les impots (par exemple) se servent de cette information du genre à un autre moment que pour pouvoir mettre la "civilité" adaptée dans leur courier plutot que de laisser un "Madame, Monsieur" .. ? perso, oui je prefere le cote "personnalisé" (et je le prefere avec un "Mademoiselle"... "c'est mon choix" comme dirait l'autre ! .. comme je l'ai dit dans le comm précédent, si toi tu veux cocher "Madame" en utilisant ton nom de jeune fille, rien ne t'en empeche administrativement ! rien du tout)

    Je veux bien qu'on supprime le genre partout mais faut trouver une "civilité" assexué (le "madame, monsieur" me saoule)... j'ai bien proposé "Mongens" sur twitter, mais ca n'a eu l'air d'emballer personne !

    "aucune difference": pour les impots, edf, ... admettons
    après ..... je doute que par exemple on rembourse jamais à un homme une consultation de gynéco ...
    avoir "le genre" peut permettre dans tout ce qui est traitement en bases données de "discriminer" (effectivement c'est le terme) une partie des gens .. ca permet d'avoir des requêtes beaucoup plus rapides.
    ca parait tres couillon comme ca, mais etablir une base de données en choisissant les critères pertinants qui te permettront d'optimiser le temps de recherche c'est dans notre société devenu relativement indispensable ..
    et "le genre" est souvent "utile" meme si il n'est pas en soi "indispensable" ni "déterminant".

    "le temps c'est de l'argent" ! le temps-processeur c'est de l'or !!!!!

    2. si tu es pour l’égalité en droits et devoirs, tu es féministe. désolée.
    pas de "Désolée"! tu es la bienvenue !
    si tu me reconnais ca, je veux bien etre féministe ! là dessus je suis _totalement_ féministe !
    mais je ne veux pas qu'on dise que je suis l'egale d'un homme _en toute chose_! ce n'est pas vrai !
    je veux pas qu'on m'empeche de faire des choses "parce que je suis une femme" (je veux pouvoir etudier les sciences sans qu'on m'em***de)
    je veux pas non plus qu'on m'oblige à quoique ce soit sous pretexte qu'il faut faire tout comme les hommes !

    (genre obliger les listes electorales à avoir des quotas de femmes... c'est à mon sens idiot ! ca fait donne des trucs aberrants comme "ma grand-mere sur la liste de sa commune, alors qu'elle a l'interet pour "la choses publique" d'une huitre" (j'aime beaucoup ma grand-mere par ailleurs hein ! .. juste .. la politique c'est pas son truc du tout.. mais, voila, "il fallait des femmes" ... serieux c'est cretin, et ca donne encore plus d'incompétant_E_s il faut bien le dire à un endroit ou on serait bon d'en avoir le moins possible !)
    croyez le bien : les femmes qui veulent faire de la politique, en font !)

    3. on dit et répète que ce choix là n’existe pas pour les hommes. à partir du moment ou il a différence de traitement il y a sexisme. à partir du moment, ou comme le montre pupuce, tu es un coup Melle, un coup Mme, ca devient aberrant.

    serieux, si ca sert juste à t'envoyer un courier qui prend la peine de m'appeller "madame" (ou "mademoiselle", perso, je prefere, tu l'auras compris)... j'en ai mais alors rien à fiche de ce sexisme là !
    y a t-il un autre "sexisme" caché derrière ca ??!
    un vrai "sexisme" qui me discriminerait et me priverait de quelque chose ??!
    à quel moment cette identification de "genre" (et d'etat marital) me rabaisse ou me fait perdre quoique ce soit lorsque EDF m'ecrit "madame" ou "mademoiselle" ???????!

    le "Mademoiselle/Madame" alterné de pupuce : c'est "son" problème ! ...
    elle a choisi de changer de nom en prenant le nom de son mari, de ne pas revenir à son nom de jeune fille lorsqu'elle a divorcé, .. d'avoir un gamin qui "ne porte pas son nom à elle" ...
    c'est "ses" choix !
    cela complique sa vie administrative mais :
    si elle avait voulu à la banque, à edf, à la mairie, chez "etam lingerie", à la sécurité sociale,... cocher "madame" et donner son nom-de-jeune-fille rien ne l'en empechait.
    rien du tout (sauf si elle a ouvert des comptes en banque avant 1965 où il fallait encore l'accord de son père ou de son mari)

    ca n'est pas l'usage habituel, du coup, on est d'accord que l'effort aurait du venir "d'elle" ... dans la démarche.

    mais ... si tu n'as jamais donné aucun autre nom que ton nom de jeune fille aux trucs "administratifs", ils vont pas t'en inventé un par magie !
    si tu as changé plein de fois pour differents motifs, dans differents etablissements, sans avoir "toi" de rigueur dans ce que tu donnes, tu peux pas en vouloir à "l'administration" et aux pauvres gens à la saisie derriere si il y a des ratés !

    Un de mes anciens colocataires s'est retrouvé à porter mon nom pour EDF .. alors que moi j'etais "clairement identifiée" "Mademoiselle R."
    lui est devenu "Monsieur R." à un moment .. va savoir pourquoi !!!
    Rien à voir avec la veritable information dont le "mademoiselle" est soit-disant porteur...
    c'est "une erreur de saisie", un raté humain (et en informatique, le probleme est _toujours_ d'origine humaine !!!)

    le fait que le choix n'existe pas pour les hommes, je ne vois sincerement pas en quoi c'est un probleme.
    c'est la que je suis bouchée et obtue surement, mais ... je vois pas ce que moi j'y perds dans l'histoire !
    puis .. si ca vous fait plaisir : on peut revenir au "mondamoiseau" ... moi je trouve pas ca si mal non plus !!

    l'autre pb bien caché derriere cette polémique me semble etre la diversité aujourd'hui de la situation "matrimoniale oupa"..
    mariage, pacs, concubinage, (célibat accessoirement).. le choix est bien plus large que simplement "marié ou pas" !
    on ne va pas s'amuser à inventer des civilités pour chaque cas dans les deux sexes, ...
    (serieux, on pourrait pas ?! ca serait drole pourtant :D )

    la problématique des noms de famille se complexifie et on va devoir à mon sens finir sur le modele patronymique espangol pour la dénomination des enfants..
    ca me semble pas idiot, ...
    ca mettrait fin à la polémique du "mademoiselle" ..

    plus besoin d'etre differencié de "maman" (qui au passage _n'a pas_ changé de nom en se mariant).
    On aurait son nom bien à soi, bien déterminé composé du nom du père de son père et de celui du père de sa mère
    (petite note : on reste à prédominance masculine ... une petite polémique à lancer la dessus ?? c'est injuste non ? discriminatoire peut etre ? .. desolee je fais du mauvais esprit)

    ... le modèle espangol m'a toujours semblé plus plaisant que note systeme ..
    mais en attendant, comme je vais le dire dans le paragraphe suivant .. moi (et ca n'implique que moi), je n'ai absoluement pas envie d'etre appellee "Madame R." partout...

    4. si la « liberté d’autrui » commence à avancer des arguments aussi puissants que « je suis pas ma mère » « ca me rajeunit », je crois qu’on va passer de suite à la dictature.

    ma liberté c'est ma liberté .. à vrai dire, je ne te permets pas vraiment de juger de la qualité de ce que j'en fait !!!
    pour "ca me rajeunit" j'avais justement ecrit que ce n'etait pas le cas.
    le "Mademoiselle R." ca n'est pas pour etre "plus jeune" c'est pour etre _moi_

    le "madame/mademoiselle" n'a plus le sens "historique" c'est clair !
    mais ...
    si c'est _mon_ choix d'etre "Mademoiselle R." ..
    me l'accordez vous ?!!

    Etant donné que celles qui souhaitent etre "Mme Nom-de-jeune-fille" toute leur vie en ont la totale possibilité..
    si vous faites supprimer le "mademoiselle", c'est sur "ma" liberte que vous empiétez alors que rien ne vous empeche _vous_ de faire comme vous le souhaiteriez
    .. "Mme R." je ne m'y reconnais pas dedans ! est-ce là mon droit ??!

  72. oula, j'ai vraiment fait une tartine !
    desolee !

  73. Pertinente tartine Silken !

    Je viens d'avoir une faiblesse là non sur le "ok c'est plus simple" ?

    Non c'est vrai c'est plus simple mais je préfére rester une connasse décérébrée (qui sait bien en tant qu'informaticienne que cocher une case peut avoir une utilité).
    C'est pas faux non plus que supprimer mademoiselle ne changera rien pour celles qui voulaient se faire appeler madame et qui le peuvent déjà, pendant que moi, je n'aurais plus le choix ...

  74. "le « Mademoiselle/Madame » alterné de pupuce : c’est « son » problème ! …
    elle a choisi de changer de nom en prenant le nom de son mari, de ne pas revenir à son nom de jeune fille lorsqu’elle a divorcé, .. d’avoir un gamin qui « ne porte pas son nom à elle » …
    c’est « ses » choix !
    cela complique sa vie administrative mais :
    si elle avait voulu à la banque, à edf, à la mairie, chez « etam lingerie », à la sécurité sociale,… cocher « madame » et donner son nom-de-jeune-fille rien ne l’en empechait."

    C'est faux, car certaines administrations et banques refusent purement et simplement que tu aies un nom différent de ton mari et se permettent de corriger, Pupuce l'a d'ailleurs souligné !

  75. @MademoiselleBistouri :
    ils sont en tord et tombent sous le coup de la loi
    (que les etablissement bancaires doivent savoir si tu es marié(e) ou pas pour des raisons de successions et taxes, etc c'est possible mais dans ce cas ca s'applique aux hommes aussi bien qu'aux femmes)
    sinon, pour l'usage du nom du mari, la substitution n'a pas de raison legale
    je rappelle "le nom de tout citoyen francais est celui qui lui est transmis selon les regles propres a chaque filiation" - "le mariage n'opere aucun changement du nom des epoux" - "par ailleurrs, le nom partronymique doit etre distingué des noms dont une personne peut avoir le droit d'user. les noms d'usage s'etablissent comme suit : pour la femme mariee ou veuve, par adjonction ou par substitution a son patronyme, du nom patronymique de son mari ou du nom dont il a fait usage"

    si ca a ete modifié sans son accord, je pense qu'un petit coup de telephone à sa banquière ou un petit courier signifiant qu'elle ne souhaitait pas etre identifiée dans cet etablissement sous le nom de son mari, mais bien sous son nom patronymique devrait pouvoir efficacement régler l'affaire.

    c'est sûr que c'est "à elle" de faire la demarche quand un couillon un peu trop zélé a cru bon de redresser le tord qu'il considerait avoir ete fait à une femme mariée ne portant pas le nom de son mari ...
    ...mais ca, c'est que j'appelle "son" probleme ..
    si elle le souhaite rien ne l'empeche administrativement de porter ad vitam eternam son nom de jeune fille, qui plus est associé à "Madame" !

  76. ça me passait au-dessus ce trucvde mademoiselle..(suis carrément anti-mariage, ça me faich, c'est tout ce truc de changer de nom; je sais on n'est pas obligé, c'est culturel).
    Mais il y a aussi tout plein de désagrément à être mademoiselle et à le rester quand on a des enfants.
    Moi j'ai été outrée de voir que le père devait faire une reconnaissance de ces enfants et que la mère non...c'est à dire que c'est le père qui fait la déclaration sans elle à la mairie une fois la naissance faite...( bon il parait qu'elle peut pas se déplacer...ha bon, il faut faire ça dans les 48h...y'aurait pas un autre moyen????pfff).

    Du coup j'ai fait une pré-reconnaissance et mes enfants on mon nom- puisque lorsqu'on est pas marié, c'est le premier qui reconnait les enfants qui l'emporte!
    Et bien avec ça quand mon fils est né, l'hommeJ est parti à l'état civil et le benêt de service a fait une reconnaissance établissant que d'après le papier qu'il avait sous les yeux mon fils né V.M.P s'appelait V.J ( si si!) du coup on avait un livret de famille où le nom de mon fils était le nom du papa, alors que légalement pas du tout...si si on a eu un faux!!...l'habitude hein, ça a la peau dure...
    y'a pas que les décervelées qui snifent leur démaquillant qui lisent pas tout les articles...les employés ( c'était un homme et ouai) aussi des fois...
    Mon amoureux a donc droit à du Monsieur MP par le personnel d'un peu partout quand il est avec les enfants et moi.

    Quand on a changé d'habitation, les petits vieux du coin sont venus voir sur la boite aux lettres, ...plus tard j'ai compris qu'il crryait qu'il y avait un ménage à 3!!( ha oui, moi et mon fils le même nom et un deuxième lascar...Quelle dépravée hein!!
    Qui disait qu'on a le choix...pas mal de type je crois...sans se rendre compte que c'est pas si évident

    Comme mon homme prenait son rôle à cœur il avait son fils sur sa carte vitale : et ben ça se fait pas ça! non, apparemment c'était tout un swi, d'habitude c'est sur la mère.
    il a fallu refaire la papelar pour signifié que oui c'était notre choix ( du coup au début on payait plein pot alors que c'est gratos les consults avant J+12 )...
    tout ça pour dire que même quand on change pas son nom, qu'on se marie pas, tout le monde vous met à la sauce mariage.
    Et que c'est pas non plus facile à gérer. Qu'il faut batailler, souvent trop top d'avoir un livret de familel qui ne correspond pas à l'identité de la famille n'est-il pas?

    ( j'ai pas parlé de mes nombreux courrier Madame J )... Finalement on a droit à des Monsieur J suivi de mon prénom et des trucs assez alambiqué avec edf/l'eau etc. Y'a que notre banque où on a ouvert un compte commun ou s'est très bien mis ( la banque c'est le crédit coopératif, je le dis parce qu'elle a vraiment jamais tiqué comme si tout allait de soi : agréable!)

    Je suis donc et contre le madame et contre le mademoiselle au niveau administratif : je suis pour 1 ou 2 ( ben quoi c'est comme ça qu'on note pour le numéro de sécu)s'il faut nous départager absolument.
    1 J et 2 mp ont enfant mp 1
    ben c'est très clair.
    ou a) et b) ???
    bref cette campagne contre le sexisme finalement elle est bien, elle me plait, parce que j'avais très bien senti le sexisme, et si dans le débat pupuce ou d'autres montrent leur chemin de croix, , d'autres auront des propositions : c'est comme ça qu'on trouvera des idées neuves : le consensus n'est pas dans trouver quelque chose qui aille à une frange et pas à l'autre mais qui consent à se soumettre : le consensus est dans l'imagination de déplacer le problème jusqu'à trouver une solution qui convienne à tout le monde!

    j'ai fait long : mais je vous ai épargné le bins quand ma fille est né et qu'on a voulu tout mettre tout ce petit monde sur ma carte vitale : on n'a pas pu avant 3 mois...trop bien aussi ça.

    ps : modèle espagnol: ben heu...c'est toujours un patriarcat...bof le nom des pères.
    Et si on se choisissait nos nouveaux noms entre amoureux hein, ça rendrait plus difficile encore le boulot des archivistes!( ho ça va je déconne mais le nom d'usage, on peut se le réinventer quand même peut-être???)

  77. @Alex : merci du soutien :) on peut peut-être monter un club des "connasses décérébrées informaticiennes" ?

  78. @pupuce :
    j'ai pris tellement de temps à rédiger mon comm précédent que je n'avais pas vu que tu avais répondu en racontant tes nombreuses démarches...

    .. la croix et la banière que de se battre contre des crétins zélés qui croient bien faire (et qui en plus parfois aiment "t'emm**der" juste parcqu'ils le peuvent).
    je te crois sans aucun soucis !

    ce n'est sans doute pas aussi facile que je le dis (quand je parle d'un petit courier à la banquière) ...
    la betise humaine etant infinie.. il te faudra fournir des papiers à la noix et galerer. oui certes.

    mais techniquement, à part la connerie des gens, rien ne t'en empeche : la loi est déjà en ta faveur.

    il va falloir refaire un peu l'education des secretaires en effet, ... mais ca, ca va de toutes facons venir avec l'usage de plus en plus complexifié des noms de famille.

    mais il n'y a aucun combat "légal" à faire là dessus.
    la définition meme du nom est celle-la meme que vous souhaitez !!
    ou est le combat ??!

    pour le "il faut le vivre", je pense qu'on a tous vecu des situations administratives aberrantes et penibles.. on peut imaginer.

    Merci de ne pas prendre de plus haut que nécessaire les "pauvres poufs decerebrees non feministes acharnees" que nous sommes.
    on est pas non plus des gourdes qui n'avons rien vécu.

    "on ne nait pas feministe, on le devient" c'est possible, ..

    perso, mon feminisme "modéré" me convient bien (tant mieux pour moi, tu me diras) (et pour l'instant n'a pas bougé en 15ans - je n'en fais pas une fierté, c'est un constat) :
    je ne veux pas etre empechee de faire quelque chose sous le pretexte de "tu es une fille tu peux pas" ni etre obligee de faire autre chose "parce que tu es une fille"
    (et très très très heureusement pour moi, pour l'heure, ni l'un ni l'autre cas ne se sont présentés !)

    il y a de vrais combats féministes à mener :
    - "à travail egal salaire egal".. (neanmoins, mesdames, il faut bien entendre le "égal" dans les deux parties de la phrase ! et pas se contenter du "salaire egal")
    - faire en sorte que le congé paternel devienne aussi long que le congé mat et qu'il soit rendu obligatoire comme dans je ne sais plus quel pays du Nord, ca me paraitrait un très chouette combat !
    ...
    bref y'a plein de truc qui pourrait titiller mon feminisme

    mais votre histoire de "mademoiselle, c'est discriminant" ... serieux je n'en vois pas l'enjeu !!

    (et bien sur : si la situation actuelle regressait vraiment (du genre loi anti avortement, ou quelque chose comme ca), alors je prendrai les armes "à vos cotes")

  79. et j'ai encore fait une tartine /o\ Desolée Valérie pour le gros squatt de l'espace de ton blog ...
    ... mais la catégorie s'y prêtait .. je ne sais pas résister à l'appel du troll :/

  80. silken: je suis tout a fait d'accord avec toi sur les combats a mener.

    (meme si dans le salaire egal tu sembles insinuer que la plupart des femmes ne font pas le travail egal, et que c'est de leur faute... et si les hommes allaient chercher les enfants a la sortie de l'ecole?)

    mais je ne comprends pas: les feministes agissent pourtant bien en faveur de ces combats-la. et le seul fait d'etre en desaccord sur le "mademoiselle" t'empeche donc de nous rejoindre?

    quant a attendre un vrai retournement de situation pour agir, malheureusement la regression des droits est tres insidieuse et on risque d'avoir des difficultes pour avorter bien avant d'avoir pu descendre dans la rue...

  81. Curieux de savoir ce qu'en aurait pensé la chèvre de Mr Kafka o_O

  82. @Gabrielle : je suis tout a fait pour que les hommes aillent chercher les momes à l'ecole !! et il faut que ca rentre dans les moeurs ! il faut que les hommes se rendent compte qu'ils ne sont pas indispensables à leurs boites (et que les boites s'en rendent compte).
    je ne dis pas que c'est "la faute des femmes" mais bien qu'il faut l'egalité du travail pour le "salaire egal", .. sinon .. "on" est pas credibles !

    et si les feministes se battent pour ces sujets : dis moi où ?!!
    ca apparait ou dans les blogs/sites/asso ? une recherche google sur ces termes renvoie des articles de journeaux, mais toujours "generaux",.. elles sont ou les actions sur ces sujets ?!

    et pourquoi reussir à faire un tel "ramdam" sur le sujet du madame/mademoiselle et pas sur l'allongement du conges pat ?!

  83. Je reviens sur cette histoire de suppression du "Mademoiselle" sur les formulaires administratifs. Je possède deux noms de famille séparés d'un trait d'union. Situation typique: "Ah ben non, il fallait mettre votre nom de jeune fille sur cette ligne"
    Réponse: "C'est mon nom de jeune fille."
    Question: "Ah, c'est le nom de votre père et de votre mère, c'est ça?"
    Réponse: "Non, c'est le nom de mon père. Mon grand père paternel a été reconnu par son père, décédé peu après sa naissance et par son beau-père qui l'a élevé. Et c'est à cause de cette bizarrerie administrative que je dois vous donner toutes ces explications."
    En bref, si en prime on pouvait supprimer cette connerie de nom d'usage de tous les formulaires (je sais que c'est un principe mais c'est pas le cas), j'arrêterai probablement de devoir expliquer en boucle ma situation matrimoniale.

  84. Et je rajoute que mon frère est étrangement épargné par ce type de questionnaire. Donc une harmonisation administrative, ça ne ferait de mal à personne, mais à titre personnel, outre que ça me répugne de devoir préciser que non, je ne suis pas mariée, ça me plairait de ne plus avoir à cocher la case "Mademoiselle" pour formaliser que ce nom est le mien (Je vous raconte pas le bordel si j'essaye de cocher "Madame").

  85. Silken : il se trouve - tu peux chercher sur le blog on en a abondamment parlé - que la différence homme/femme ne va pas tant de soi.

    " je doute que par exemple on rembourse jamais à un homme une consultation de gynéco …" déjà si. Mais cela dépend toujours de ce que tu appelles un homme.

    "mais je ne veux pas qu’on dise que je suis l’egale d’un homme _en toute chose_! ce n’est pas vrai !" ah oui ? en quoi n'es tu pas égale à un homme ? et à quel homme ? tous ?

    "(genre obliger les listes electorales à avoir des quotas de femmes… c’est à mon sens idiot !" tu peux lire mon article précédent sur la parité. ton grand père est sur les listes électorales depusi 1926 mais on a juste questionné la compétence de ta grand mère étrangement. alors que ton grand père a le QI d'un bulot.

    " j’en ai mais alors rien à fiche de ce sexisme là !" marrant.

    "si c’est _mon_ choix d’etre « Mademoiselle R. » ..
    me l’accordez vous ?!!" non. il va bien falloir un jour admettre que le libéralisme EST problématique. que tenir compte des demandes de chacun finit par nuire à la collectivité. (là je termine par "au goulag ou pas ?) (non elle va pas comprendre).

    "il y a de vrais combats féministes à mener :
    - « à travail egal salaire egal ».. (neanmoins, mesdames, il faut bien entendre le « égal » dans les deux parties de la phrase ! et pas se contenter du « salaire egal »)
    - faire en sorte que le congé paternel devienne aussi long que le congé mat et qu’il soit rendu obligatoire comme dans je ne sais plus quel pays du Nord, ca me paraitrait un très chouette combat !"
    et bien tu te sors les doigts du cul et tu les mènes.
    bordel. (passons sur le fait que ces combats sont déjà menées depuis x temps donc débouler la bouche en coeur façon "la pluie ca mouille"..).

    "et si les feministes se battent pour ces sujets : dis moi où ?!!" au hasard toutes les assocs féministes ?

  86. Je ne suis pas mariée et mes enfants sont sur la carte vitale de leur père, je trouvais ça plus pratique puisqu'ils portent son nom, et je n'ai aucun problème.

    La vraie solution, en allant au fond des choses, ce serait d'interdire aux femmes mariées de porter le nom de leur mari (et vice et versa puisqu'il parait que le contraire se fait aussi), ou d'appeler tout le monde Monsieur, ben oui les hommes y ont bien droit eux à s'appeler Monsieur !

  87. "le libéralisme EST problématique"

    +1 > c'est comme la démocratie, c'est une magnifique idée sur le papier et dans les films de Jerry Bruckheimer, mais dans les faits c'est inapplicable.

  88. alex ; oh tu as voulu faire de l'humour sur l'indifférenciation qui nous menace tous. TROP marrant.

  89. @silken

    relis.
    l'histoire des c'est mon choix j'ai répondu.
    non ça l'est pas.
    l'histoire des autres combats à mener, idem.
    je t'ai dit: c'est pas à la place, c'est EN PLUS.
    y'a pas de petite victoire, y'a qu'un combat.
    toute femme ayant réussi à convaincre un homme mal élevé de ramasser ses chaussettes sales lui-même un jour sera d'accord avec ça.

    (autant j'ai pas que ça à branler d'aller rééduquer la/le secrétaire de l'école ou celle/celui de mon banquier autant j'ai pas que ça à foutre non plus de retaper mes messages parce que quelque offusquée a zappé des lignes)

    (démonstration par l'exemple de ce que peut produire le manque d'attention à des "petites choses sans importance")

    (hop)

  90. Je suis un homme, je porte le nom de ma mère (qui ne s'est jamais mariée donc j'ai ce nom par choix de mon père et ma mère) et j'en suis fier. ça fait de moi un féministe??

    j'ai lu plus haut qu'en Allemagne, l'équivalent de Mademoiselle n'était pas utilisé mais uniquement un terme commun pour toutes les femmes, mariées ou non: 'Frau'. Or ce terme signifie 'Femme' mais aussi 'Épouse', donc n'est-ce pas un soucis non plus, car vu comme ça, les femmes Allemandes sont liées au fait d’être une épouse des leur naissance. Enfin c'est comme ça que je le comprend. Alors, que l'homme a deux titres pour différencier, 'Herr' et 'Mann'. Donc clairement, pour moi, la situation n'est pas mieux en Allemagne qu'en France, au moins ici, on a le choix (même si c'est, apparemment, un choix relatif)

    Les Femmes sont se battues pour leurs droits et pour moi, le terme 'Mademoiselle' est un en accord avec ce combat car il permet de ne s'affilier (si je puis utiliser ce terme) a aucun homme, chose que le terme 'Madame' implique dans notre éducation (je ne dis pas la que c'est la bonne éducation). A la limite, je trouverais plus logique de retirer tous les cases 'Monsieur/Madame/Mademoiselle' sachant qu'on trouve toujours des cases 'Sexe masculin/féminin', ceci impliquant cela et d'utiliser les termes 'Madame/Mademoiselle' au bon vouloir, par respect pour la Femme a qui l'on s'adresse et en fonction de l'age supposé, comme on le fait aujourd'hui, appelant une jeune femme 'Mademoiselle' et une femme d'un age plus avancé 'Madame', tout comme je suis souvent appelé 'Jeune homme' et non 'Monsieur' sans m'en offusquer.

    Ou alors pour régler définitivement la question, poussons le terme 'Madelle' qui jusqu'ici n'a pas eu l'impact attendu et qui enlèverait toute question d'éducation, de sexisme, d'inégalité et de distinction 'Femme mariée/non mariée'.

    Sur ce, étant en manque flagrant de connaissance sur le combat féministe, je m'en retourne a ma lecture.

  91. (Pas lu les coms)

    Je ne pensais pas grand chose de ce débat vaguement entrevu sur Twitter, mais rien que pour cette note détergente, ça vaut le coup ! :)

    Quant à la "pondération des combats", à savoir lequel vaut plus que l'autre, est plus "valorisé", un peu comme des devises, c'est un triste état de fait, très perceptible sur les rézosocios ; c'est un symptôme d'une grande entreprise de simplification générale, mâtiné d'un individualisme mesquin (mon sujet vaut plus que le tien). Qu'est-ce qui empêche,au fond, une personne de militer dans son coin pour le féminisme, ou la défense des petites grenouilles, ou la faim dans le monde ? Si parce que son inclination personnelle l'incite à être plus disert sur un sujet, pourquoi l’assommer, comme si la place de l'expression militante était comptée, et que l'une mangeait dans l'assiette de l'autre forcément ?

  92. C'est quand même dingue de dire que c'est à chacune de se battre dans son coin pour pouvoir porter au quotidien son nom patronymique, et se sortir de situations subies et non choisies !
    Cf un exemple de ma propre expérience : http://oelita.tumblr.com/post/4043290504/la-guerre-anti-nom-marital-est-a-nouveau-declaree-entre
    Je peux témoigner aussi que la CAF m'attribue d'office mon nom marital, la mairie aussi (pour les factures de cantine, par exemple), et que quand je dois aller chercher à la poste un colis, c'est pas toujours facile...

    Un des trucs qui m'a le plus choquée, c'est quand j'ai divorcé et que ma banque a exigé le jugement de divorce pour m'autoriser à porter sur mon chéquier .... mon nom de naissance !!!
    C'est là que j'ai décidé que si jamais je me remariais, JAMAIS je ne porterais le nom de mon nouveau mari. Mais entre ce qu'on veut faire (tout-à-fait légalement, en effet) et ce que les autres nous imposent (culturellement), grrr.

    Voila pourquoi il faut commencer par AU MOINS se battre pour faire supprimer des choses administratives inutiles, pour espérer commencer à faire bouger les choses au quotidien, d'ici quelques années... faire évoluer les mentalités, petit à petit...

  93. @Valérie : l'indifférenciation serait donc une menace ? Je ne trouve pas.

    Franchement si ce n’est qu’administratif, il suffit de réclamer que l’administration se mette à jour et soit cohérente avec une loi qui existe déjà. Ca n’a rien de féministe de réclamer ça !

    Ce qui nous divise citoyennes, c’est qu’on voit bien sur le site d’ « osez le féminisme » que l’idée va bien au-delà de simples considérations administratives. On veut nous supprimer le mademoiselle aussi dans notre quotidien.

    Et puis les arguments … Si on doit se baser sur l’étymologie d’un mot et le sens qu’il avait sous Napoléon, autant supprimer le mariage, qui n’a été créé par les romains mâles que pour avoir un titre de propriété de la femelle et assurer sa descendance. Franchement avant de faire tout ce bruit, il aurait peut-être fallut demander leur opinion aux premières concernées.

    Moi je n'aime me faire dicter mon comportement ni par un homme, ni par des femmes qui veulent décider pour moi de ce qui est bien ou pas. Aboyer de temps en temps sur les mecs quand il y a une injustice et que c’est de leur faute (et c’est pas toujours le cas), je veux bien. Aboyer sur d’autres femmes non (notez ça doit bien les amuser les hommes de nous voir nous étriper pour rien, quelle crédibilité pour les combats futurs !)

    Allez comme je ne suis pas égoïste, je veux bien signer la pétition qui demandera de remplacer la case « Mademoiselle » par « Monsieurdame ». Oui je veux bien lâcher mon Mademoiselle pour vous faire plaisir Mesdames, mais uniquement administrativement, et uniquement si ça peut servir la cause des oubliés. Pensons à tout ceux qui ressentent une incohérence entre leur dedans et leur dehors que ce soit physique ou psychique. C’est encore plus compliqué pour eux qui ont le choix entre Monsieur et Madame, et qui peuvent ensuite le combiner avec masculin/féminin.

  94. "balmeyer dit : (Pas lu les coms)
    et ben on lira pas davantage le tien.

    alex : "Aboyer de temps en temps sur les mecs quand il y a une injustice et que c’est de leur faute (et c’est pas toujours le cas), je veux bien. Aboyer sur d’autres femmes non (notez ça doit bien les amuser les hommes de nous voir nous étriper pour rien, quelle crédibilité pour les combats futurs !)"
    euh... tu penses que le féminisme c'est aboyer sur les hommes ? et, que, surtout jamais il ne faudrait aboyer sur les pauvres petites choses que sont les femmes ?
    "On veut nous supprimer le mademoiselle aussi dans notre quotidien."
    C PAS VRE. LES MECHANTES.

  95. Bon c'est pas la partie la plus importante dans ce que j'ai écris mais si tu veux une réponse ...

    "tu penses que le féminisme c’est aboyer sur les hommes ? et, que, surtout jamais il ne faudrait aboyer sur les pauvres petites choses que sont les femmes ?"

    Tu oublies le "de temps en temps", "quand", "pas toujours", "veux bien" (à interpréter comme "envisageable").
    Le sens de la phrase "Les femmes non" est qu'on ne peut gagner que les combats pour lesquels nous sommes solidaires, et pas "les femmes sont de pauvres petites choses". En tant que bonne féministe et même si je n'adhère pas toujours à tout, je lis aussi les chiennes de garde et je sais ce qu'est la solidarité.

    "C PAS VRE. LES MECHANTES."
    Tu n'as pas mieux en rayon ? Tu n'es pourtant pas décérébrée toi...

  96. @valérie: je trouve que vous n'etes pas vraiment ouvertes aux arguments contre vos idées? l'usage des sarcasmes n'est pas vraiment du meilleur usage pour convaincre...surtout quand certaines personnes utilisent des points de vue tout a fait recevables et surtout que chacun est libre de les donner, ses points de vue.. manque flagrant de respect envers les personnes n'embrassant pas votre cause.
    "Quand tu te comportes comme une connasse décérébrée, que tu n’es pas solidaire, tu es une part du problème et ca m’en pose un justement." en est le parfait exemple. sous principe qu'une femme n'est pas féministe et qu'elle se comporte comme elle le veut, elle doit etre une connasse décérébrée.
    "« balmeyer dit : (Pas lu les coms)
    et ben on lira pas davantage le tien."
    sous principe que quelqu'un ne lit que votre billet mais pas les nombreux comms qui suivent, elle ne mérite pas que vous lisiez son comm, qui soit disant est en réponse a votre billet donc ca serait la moindre des choses de lire sa réponse.
    c'est assez malheureux parce que malgré les nombreux points valables d'un coté comme de l'autre, les nombreux échanges entre pour le 'mademoiselle' et contre, vos différentes réactions décrédibilisent ce billet.
    enfin bref, il y a des points valables de chaque coté et chacun devrait choisir ou non de garder les termes par lesquelles l'ont veux etre appelé. je ne trouve pas forcément le 'mademoiselle' dérangeant et pourtant je ne suis pas machiste. le probleme ne vient pas de ce terme, le probleme vient de l'éducation en générale qui reste trop dans le coté 'la femme avec les gosses et les taches ménageres' et 'l'homme avec ses potes et le foot', le mademoiselle n'y changera rien a mon avis et ca n'est pas en laissant juste le 'madame' que ca changera. si vraiment changement sur les documents administratifs vous voulez, alors enlevons simplement les titres et laissons juste une indication du sexe de la personne, ca enlevera toute confusion et tout le monde sera content. (et soi-dit en passant, vivant en Angleterre, sur les documents administratifs, on y voit 'Mr, Miss, Mrs et Ms, ce qui fait 3 titres différents pour la femme et personne n'y trouve rien a redire, on y voit rien de macho ou sexiste.)

  97. enfin il n'y a pas de solidarité spécialistes à avoir entre femmes. en quoi serait je solidaire de Boutin ou Thatcher ?
    il y a solidarité à avoir entre personnes féministes et leur sexe m'importe peu.
    et, clairement, je suis infiniment plus solidaire de flashou - par exemple - que de euh.. ah ben toi par exemple.

    will ;
    "sous principe qu’une femme n’est pas féministe et qu’elle se comporte comme elle le veut, elle doit etre une connasse décérébrée."
    en fait oui.
    on va faire simple.
    si un noir épousait tous les stéréotypes qu'on lui colle sur le dos, et jour après jour se disait en plus pas anti raciste, on lui dirait que c'est un connard irresponsable. ce que dit d'ailleurs la citation qui vient d'un militant black panther.
    il va donc falloir un jour arrêter de comprendre les abruties qui sont contre le féminisme soit l'égalité entre les sexes. si elles l'étaient dans le silence, sans acheter leurs magazine de merde, sans piailler leur non féminisme sur les blogs, leur misandrie et leur misogynie, je n'en aurais personnellement rien à taper. quand leur comportement devient public, ca m'emmerde car ca a une répercussion sur MA vie.

    enfin je ne vois pas ou tu es allé pécher que je devrais etre ouverte aux arguments. reveille toi on est sur un blog féministe pas chez modes et tricots.
    les especes de vieux arguments ressassés que j'entends depuis 20 ans ? non merci.
    alors peut être demain je serais d'humeur plus conciliante, aujourd'hui non.
    jdois avoir mes règles. (attention je ne pense pas vraiment cette phrase).

  98. ps "personne n’y trouve rien a redire, on y voit rien de macho ou sexiste"
    j'dore ce genre d'affirmations. tu veux dire "à part les féministes qui sont contre" c'est ca ?

  99. @valerie:
    ça a beau être un blog féministe, si tes billets étaient adressées qu'aux féministes, ça n'aurait aucun sens, donc a partir du moment ou ça s'adresse a d'autres personnes ayant d'autres points de vue, il faut apprendre a les recevoir, pas forcément a les comprendre mais au moins avoir les respect de les lire/écouter.
    chacun est comme il est, c'est juste extrême de généraliser en disant qu'une femme non féministe est une connasse, désolé mais ça, c'est aussi une forme de discrimination! c'est comme si tu avais un noir venant d'une quartier aisé qui disait a un noir d'un bloc que c'est qu'un gros con qui nuit a sa vie parce qu'il n'a pas de boulot ou qu'il ne fait pas d'effort a parler comme lui.
    donc en fait, tu voudrais que les femmes qui ne se revendiquent pas féministes tombent encore plus dans le cliché et se taisent en avalant leur sentiments, et bien bravo. c'est de la belle tolérance.
    ensuite pour ma dernière phrase, je ne suis peut être pas tombé sur de féministe Anglais, c'est sure, mais je ne dis pas ça après avoir eu l'expérience de demander a des collègues hommes, j'en ai discuté avec des femmes qui travaillent autour de moi et c'est les réponses qui m'en sont revenu. bien sure, tout ceci dans un microcosme, donc un contexte qui n'est pas forcément en accord avec le pays en son entier (bien qu'elles sont au courant de ce qu'il se passe dans leur pays).
    enfin bref, ma contribution s’arrête la, personnellement j’adhère dans la grande majorité au féminisme et je ne trouve pas ça normal qu'il y ait autant de différence entre les sexes mais honnêtement, entre nous deux, il ne faut pas confondre féminisme et discrimination envers les personnes ayant d'autres avis, et dans ton cas, la frontière est malheureusement bien trop faible. il suffit de voir ta réaction envers Alex qui est aussi féministe et qui pourtant se fait rembarré avec un manque de respect total de ta part uniquement parce que tu n'est pas d'accord avec ses propos.
    sur ce, salut (et bonne continuation dans vos revendications qui, je l’espère, arriveront au but escompté)

  100. Après avoir lu ça, allez nous faire croire que les féministes ne sont pas des hystériques mal baisées ensuite.

  101. Merci. (Ce n'est ni brillant ni pertinent, mais dès qu'il s'agit de rédiger pour défendre mes idées, j'en suis incapable, alors que d'autres le fassent, ça soulage. Surtout après lu des pavés qui crachaient sur le problème du madame / mademoiselle dont je n'ai pas attendu que le problème soit soulevé pour en être agacée ).

  102. Je me cite « … on ne peut gagner que les combats pour lesquels nous sommes solidaires … En tant que bonne féministe … »

    Donc pour toi je ne suis pas féministe (ce que signifiait "nous") et tu n’es pas solidaire de moi juste parce que quoi ? Parce que je garde MA liberté de penser et de choisir ?
    Whaou et bien que faire … se soumettre à un père, un mari ou aux « nouvelles(veaux) » féministes ?

    Aurais-je le droit un jour de garder quelques avantages ? Oh pauvres hommes ce n’est pas juste, on a deux choix et les hommes n’en ont pas, alors nivelons par le bas.

    Je n’ai aucun impact sur ta vie, je ne t’enlève rien, par contre toi, oui, tu vas m’enlever quelque chose sans me demander la permission. Et si tu n’arrives pas à me l’enlever ça va te pourrir la vie parce que tu remplis des formulaires 24h sur 24, c’est ça ? Mea culpa.

    Attention, questions sérieuses : si la case célibataire/mariée/veuve ne disparaît pas, on va gagner quelque chose à enlever mademoiselle ? Et est-ce judicieux de prendre le prétexte du sexisme et de la discrimination alors qu’il s’agit juste de protection de la vie privée et que communiquer ou pas sur son statut marital concerne aussi les hommes ?

  103. @ will
    je débarque sur ce blog et donc je vais essayer d'être pédagogue avant tout: quand tu dis qu'en Angleterre "on y voit ‘Mr, Miss, Mrs et Ms, ce qui fait 3 titres différents pour la femme et personne n’y trouve rien a redire" tu devrais faire preuve de plus de réflexion - vu que tu as pris l'exemple de l'Allemagne - en te demandant "mais pourquoi 3 titres différents?" c'est simple, deux titres "réac" renvoient à la situation matrimoniale: Mrs (Madame)et Miss (je ne te ferai pas l'affront de traduire). le dernier, Ms, ou Miz, ô miracle, signifie simplement "je suis une femme et ma situation matrimoniale ne regarde que moi" en gros tu marques contre ton camps, parce que les anglo-saxons y trouvent tellement à redire qu'ils ont inventé une troisième option pour que les femmes aient le choix et peut-être dans l'optique que les deux autres titres disparaissent à terme.
    pour ce qui est de l'Allemagne, il ne t'est pas venu à l'esprit qu'en français "femme" était aussi utilisé pour signifié "épouse"? grosse négligence de ta part, la différence ici, c'est qu'en Allemagne fraulein est assez mal vu aujourd'hui, considéré trop sexiste.
    Nous sommes à des années-lumières de ces considérations en France:
    Sur mon lieu de travail toutes les femmes se font appeler Madame, pas parce qu'elles sont féministes mais parce que le contexte l'est si peu qu'il vaut mieux passer pour une femme mariée! Mademoiselle = vulnérable, disponible, ou pire (je précise qu'il s'agit d'une convention, pas d'un choix personnel).
    Le combat n'est pas de vouloir défendre ma vie privée, mais de n'avoir d'autre choix que de mentir pour me protéger, vive la bêtise intrusive d'une administration paternaliste! débarrassons-nous de ces termes qui ne signifient plus rien et inventons-en des nouveaux, il y a bien des connards qui inventent des mots français à la place des mots anglais pour le plaisir, pourquoi ne pas le faire dans un but utile pour une fois?
    De mon point de vue - mais j'habite en seine st denis - l'égalité des sexes n'est pas pour demain, j'ai plutôt l'impression qu'on régresse, hormis quelques effets d'annonce superficiels, et donc il n'est pas de combat insignifiant!
    PS: le fait que tu ne trouves pas dérangeant que ma situation matrimoniale (supposée, d'ailleurs) soit connue de tous, alors que la tienne est de toute façon toujours protégée me fait bien marrer.

  104. Juste un énorme merci.

    Entre une analyse très juste et un style décapant, j'ai rit utile et avec plaisir. Et ça fait plaisir d'avoir ce type de billet dans le climat actuel consternant.

    Un militant d'OLF ravi qui fait tourner ce blog ! ;)

  105. Et bien voilà la solution, au lieu de nous disputer et de vouloir imposer la suppression de mademoiselle, faites plutôt rajouter pour celles qui ne veulent cocher ni l'un ni l'autre, une case M&M'S !

  106. Et tiens !

    "Roger | 29/09/11 | 18 h 33 min
    Après avoir lu ça, allez nous faire croire que les féministes ne sont pas des hystériques mal baisées ensuite."

    Et après avoir lu ça, allez nous faire croire que certains mysos ne sont pas des pithécanthropes qui devraient baiser plus souvent ! Ah, c'est vrai que les machos attardés ont moins la côte, ça doit pas aider, forcement...

    Quel déconneur ce Roger, toujours le mot pour rire !

  107. Il sont bien longs les commentaires, j'ai pas tout lu, j'ai cessé au septième ronflement.

    Mais si j'ai tout bien compris du billet, qui par son ton s'adresse à une lafâme qui divague dans l'hérésie du non-féminisme (la... pauvre ? salope ? pauvre salope ?), fondamentalement la madame (ou mademoiselle ?) taulière défend le droit des femmes à être d'accord avec elle et à partager son Juste Combat pour un Monde Meilleur de Féministes Poilues Hystériques, à défaut de quoi ces connes blondes french-manucurées qui-savent-pas-ce-qu'est-bon-pour-elles peuvent aller cuire en enfer pour les siècles des siècles, amen.

    J'ai bon ?

  108. @Swâmi Petaramesh : non non je crois que les brunes, rousses et chauves french-manucurées-qui-savent-pas-ce-qu’est-bon-pour-elles peuvent aller cuire en enfer aussi, accompagnées des blacks-membrés-non-anti-racistes (sinon ils risquent de s'ennuyer ces braves gens, c'est long des siècles et des siècles).

  109. Nan, les brunes et les rousses hérétiques, on les brûle, tout le monde sait ça, c'est vieux comme la Sainte Inquisition !

  110. je ne comprendrais jamais les gens persistant à venir sur des blogs sur lesquels ils n'ont d’évidence, rien à faire.
    Ca vient chez toi, t'insulter et ca chouinera en plus à l'abominable censure crypto-marxisto-feministe une fois que ca a aura été censuré.

    je vous propose donc gentiment de foutre le camp.

  111. Ah ! Voilà une proposition réjouissante.

    Avec élan, c'est drôle !
    (Je veux bien pousser, surtout si il y a un précipice derrière, pour le plaisir de l'écho...)

  112. Quand on reste entre gens d'accord entre eux sur tout, non seulement on s'ennuie un peu, mais on en vient vite à penser qu'on représente l'opinion majoritaire.

    Alors qu'en fait, non.

    Mais je vous laisse avec plaisir. Surtout ne poussez pas ! Le dernier qui sort éteint la lumière !

  113. @will : concernant "Frau", c'est effectivement le qualificatif qui s'applique à TOUTES les femmes, "Fräulein" étant ressenti comme extrêmement insultant (la "Fräulein", c'est un peu une "vieille fille", à l'image de la demoiselle française d'ailleurs). Votre argumentation est juste...complètement idiote (désolée, mais je ne vois pas d'autre mot) : ce n'est pas parce que "Frau" s'applique aussi aux femmes mariées que forcément en qualifiant toutes les femmes de "Frau" on rattache systématiquement les femmes à un homme ! C'est juste qu'on ne fait pas de différence, administrativement parlant, entre les femmes mariées et celles qui ne le sont pas, les jeunes femmes et les plus âgées, ce qui est juste ce à quoi nous devrions aspirer, en France, au lieu de vouloir absolument caser les femmes, dès les premières cases des docs administratifs, mais pas seulement, dans des catégories mariée/pas mariée, jeune/pas jeune. A quel titre faisons-nous cette différence ? A cause d'une culture profondément sexiste qui ne sait toujours pas se remettre en question, vraisemblablement.

  114. Qui plus est, votre parallèle entre Madame/Mademoiselle et Herr/Mann est juste super con, Mann n'est pas du tout utilisé comme titre (sauf pour préciser les titres de type Dipl.-Kaufmann = commercial diplômé), donc non l'homme allemand n'a pas à choisir entre deux cases sur les docs administratifs.

    Franchement, les Allemands, sur plein de trucs, ils sont quand même un peu attardés (légalisation de l'IVG : 1995...Ça laisse songeur, merci les chrétiens-démocrates !), mais la disparition de "Fräulein" leur a certainement fait plus de bien que de mal.

  115. Merci, merci, merci pour ce papier pertinent qui résume parfaitement ce que je pense... Depuis quelques jours, je me sentais un peu seule à expliquer que "oui, j'en ai marre que ma banque écrive Mademoiselle sur mes chéquiers", parce que "oui c'est ridicule quand on a 47 ans et deux enfants" et que "oui, même si je ne suis pas mariée j'ai mérité de choisir comment me faire appeler". Je crois que le choix des mots est vraiment important et plein de signification, tout le contraire de quelque chose d'anodin. Malheureusement, les plus jeunes (plus de filles que de garçons d'ailleurs) qui dénigrent tous les combats féministes se comportent comme des enfants gâtés. Avant de tout dénigrer et de hurler sur les féministes, qu'elles commencent par se lancer dans l'arêne et on en reparlera !

  116. @Martine : changez de banque, il existe des personnes non mariées qui ont leur chéquier au nom de Madame, il suffit de demander.

    @Valérie : "Ca vient chez toi, t’insulter"

    La seule insulte que j'ai lue ici c'est "connasse décérébrée". Tu penses que certains n'ont rien à faire ici ? Quand on est insultée et méprisée on a le droit de se défendre !

    C'est visiblement toi surtout qui pense que "toutes les femmes, sauf toi, sont des connes"

    Heureusement que ces connes ont des arguments bien plus pertinents que les tiens, donc rien à ajouter à ce qu'elles ont dit.

  117. anna : il se trouve que
    1. si j'ai envie de chier au milieu de mon salon, c'est mon problème. si d'autres le font sans mon autorisation ca va me gonfler. oui c'est injuste.
    tu n'étais pas désignée par le "ca" m'enfin prends le pour toi si tu veux.

  118. "si j’ai envie de chier au milieu de mon salon, c’est mon problème. si d’autres le font sans mon autorisation ca va me gonfler."
    Ben c'est le jeu ma pauvre Lucette quand on fait un blog ouvert à tous.

    "tu n’étais pas désignée par le « ca » m’enfin prends le pour toi si tu veux"
    Ben encore heureux puisque c'était ma première intervention !

  119. Tu vas m'engueuler, je ne vais pas être brillante, et sûrement pas pertinente

    Mais

    putain Valérie

    CLAP ! CLAP ! CLAP !
    Respect, sans dec !

  120. J'ai entendu lors de mes premiers combats féministes, quand j'avais 20 ans et que j'allais au tribunal de justice soutenir des médecins ivgiste qui se faisaient envahir dans leur salle d'op par des anti-ivg qui s'attachaient aux tables et qui brandissaient aux femmes présentes des photos de foetus sanguinolents d'au moins 6 mois d'âge.
    On me donnait du mademoiselle bien tailladé genre, vous ne connaissez encore rien à la vie jeune donzelle, et ça n'avait rien d'esthétique.

    Ha et aussi, à tout les hommes qui trouvent que le mademoiselle fait face " jeune homme", mais....vous avez jamais entendu personne dire "jeune femme"???
    J'hallucine comme des fois on vit pas dans le même monde.

    c'est chouette cette discu : je savais pas pour le miz anglais, ni pour le frau Allemand.

    Lèn fière de ses poils sous les bras, et sur les jambes

    Ps : le pays nordique où le congé paternelle est obligatoire : c'est pas obligatoire.
    C'est en Suède. pour chaque naissance, il y a un an, et pour en bénéficié, les 2 parents doivent en prendre un bout, au minimum de 3 mois. nota : parfois c'est le père qui prend 3 mois et la mère le reste parfois c'est l'inverse, parfois c'est moit moit.Et parfois, le congé est amputé des 3 mois parce que l'un des 2 ne s'arrête pas pour prendre le temps de découvrir son enfant.

    @roger :c'est bizarre, j'aurai juré qu'il fallait être un vieux con ou un frustré de la chose pour parler" d'hystérique mal baisée"

    Merci pour nous ouvrir ce joli salon en tout cas Valérie.

  121. E.X.C.E.L.L.E.N.T.

    Vouloir plus ou moins perpétuer, même de manière légère, un système violemment patriarcal tourné CONTRE les femmes (on peut clairement pas dire l'inverse) avec un immense sourire satisfait et en étant soi même une femme m'a toujours un peu interloquée. Mais la servitude volontaire, c'est vachement puissant hein, 'tention....

    Il n'en reste pas moins qu'à la base c'est quand même un système qui a été pensé pour les hommes, à leur avantage en tout cas, et que j'aurais aussi bien aimé les entendre plus les hommes modernes et anti-archaïsme étatcivilien.

    Je les ai loupés? :)

  122. Bonjour Mesdames,

    On peut tout dire et tout interpréter. En revanche, cela me fait mal au ventre ce que je lis. Je ne crois pas qu'il soit du ressort de la femme de lutter comme elle le fait sur des sujets peu prioritaires. J'ai deux jeunes ados a la maison de 16 et 14 ans. Si on devait les appeler Mesdames, cela me gênerait.
    Je n'ai pas envie que l'on lisse les différences. Je n'ai pas envie de lutter sur des dimensions ou d'autres ont une meilleure valeur ajoutée. Ma force est la douceur.
    J'aime les hommes lorsqu'ils sont gentleman, parce que les mères élèvent leurs petits bonhommes pour prendre soin des femmes lorsqu'ils deviennent adultes.
    Un truc qui me scotche ? Un métro bonde ou un homme court s'assoir a la barbe et au nez dune femme livide de fatigue.
    Un autre qui court se faufiler devant vous dans une queue bondee..
    Un autre qui ne bouge pas le petit pouce qd il vous voit galerer a escalader des escaliers etroits avec une valise qui pèse une tonne..
    La liste nest pas exhaustive
    Ces comportements sont le fruit du lissage des genres. Je ne trouve pas cela juste et largement plus que le non débat sur le sujet du mademoiselle.

  123. Oui, enfin, on n'est pas là pour se tirer la bourre non plus Victoire.

    "J’aime les hommes lorsqu’ils sont gentleman, parce que les mères élèvent leurs petits bonhommes pour prendre soin des femmes lorsqu’ils deviennent adultes."

    Excusez-moi, mais cette phrase veut tout dire. Vous placez les hommes en spectateurs de l'éducation des petits, ils sont là pour aider la petite chose fragile qui élèvent leurs chers enfants. Votre schéma ne me convient absolument pas.

    SI on devait définir des priorités, ce serait exactement par celle-là que je commencerais, en plus de l'égalité salariale.

    Je ne suis pas le lissage des genres. De là à entretenir le mythe de la mère qui élève les enfants pour en faire des êtres exceptionnels qui constateront toute leur enfance que Maman se tape tout pdt que Papa porte 4 sacs de courses une fois par semaine, parce qu'il est galant Papa, il signe les chèques et remplit le coffre de manière optimale, Papa... Je coince complet.

    Ce me semble, ça n'a pas l'air de vous choquer qu'on appelle vos fils messieurs à 14 ou 15 ans. C'est marrant quand même...

    Moi je veux bien me taper mes valises et rester debout dans le métro à partir du moment où j'ai l'égalité salariale et familiale. Effectivement, en ce moment nous sommes dans un entredeux très inconfortable. Mais j'ai pas l'intention de revenir en arrière.

    Tant pis pour mon dos :p

  124. Et ça ne vous/te choque pas, quelqu'un qui court s'asseoir au nez d'un homme livide de fatigue, voire affublé d'une canne ? Que personne n'aide un homme à porter sa valise qui pèse une tonne ?
    Juste par curiosité...
    (je laisse à d'autres le soin de répondre au reste du commentaire, je ne me sens pas assez diplomate ni assez de goût pour une énième discussions sur les Différences, pour changer. Mais merci de ne pas inclure la planète entière dans votre "absence de lissage", comme s'il y avait quelque chose à lisser... mon sexe ne m'amène pas naturellement à avoir les mêmes goûts, intérêts et comportements que toi/vous, et c'est le cas pour tout le monde.)

  125. victoire. j'ai un scoop. attention.
    parfois les hommes sont fatigués.
    je te laisse méditer cette révélation fracassante.

  126. Je parle de déco mais je milite : l'un n'empêche pas l'autre ; je vous ai bien soutenues sur les compte Facebook et Twitter de différentes personnes qui n'avaient pas bien compris la question. Bravo !

  127. Un peu de bon sens, c'est tout..
    Quoique l'on dise.. il y a un vrai gap entre le rationnel (les combats) et l'irrationnel (la relation). Oui, je crois que les femmes ont une féminité dont il faut prendre soin.
    Mon petit bonhomme qui tient à porter mes paquets et qui laissent ses soeurs passer avant lui avant d'entrer dans un lieu, je trouve ça bien. Cela le construit. Je vois bien qu'il est équipé pour ça. Quoique quiconque puisse dire. Cela s'appelle de l'observation des comportements et cela n'a rien à voir avec des hypothèses. Il aime montrer qu'il peut aider et être utile. Mon rôle est alors de le féliciter quand il agit déjà en gentleman pour son jeune âge. Cela veut dire également, des tas d'autres choses, écouter, prendre part, mais en tant qu'homme trancher, après avoir consulter son épouse, car un jour il sera père de famille et aura la charge de conduire sa famille au bonheur. Je l'aide en ce sens. Je serai heureuse lorsqu'un jour ma future belle-fille bénéficiera des efforts que j'ai fait pour adoucir le caractère de mon fils et d'avoir contribuer à développer son empathie.

    Les hommes les plus équilibrés écoutent les femmes qui ne font pas des divers combats une affaire personnelle. C'est du bon sens.

    Je trouve chouette un homme qui a des attentions délicates à mon égard, et qui comprend que je n'ai pas la même force physique que lui. C'est du bon sens.

    J'ai vu des femmes défendre leur "pré carré" et se coltiner leurs valises alors même qu'un homme était prêt à donner un coup de main. Quel est le message qui est reçu ? Que nous n'avons pas besoin d'eux. Cela ne reflète pas la vérité, c'est tout. C'est encore du bon sens.

    Notre valeur ajoutée, notre différence, nous pouvons l'exprimer avec douceur il me semble. Nous avons cette capacité à voir long terme. Nous avons la capacité à mettre des rondeurs dans les relations alors même que des sujets de ce type semblent nous diviser. Je pense que les hommes ont besoin de nous, et nous avons besoin d'eux, chacun dans son rôle. Dans sa différence.

    Oui c'est bien de se rappeler des combats de nos ainées, merci donc pour ce qu'elles ont fait mais comment capitaliser au mieux ? La paix peut-être ?

    Un homme fatigué ? C'est sûr, mais je t'assure qu'un homme fatigué à qui l'on laisse croire qu'il peut l'être plus qu'une femme qui s'est tapée la même journée.. tu peux sortir tous les théorèmes de la terre, il y a un truc qui passe pas, cela s'appelle une éducation qui n'a pas été achevée, ou encore un homme fatigué de se faire rembarrer par des amazones qui lui assènent en permanence qu'elles n'ont pas besoin de lui. Alors cela ne le gêne pas de poser ses fesses sur un siège. Ne nous étonnons pas qu'ils n'assurent pas quand on a VRAIMENT besoin de leur capacité à assurer sur des sujets autrement plus importants.

    J'entends des femmes dire oui.. le chèque.. les 4 courses qu'il fait.. and what ?? Je connais des femmes qui adoreraient avoir ça à la maison. Un peu de bon sens, juste un appel au bon sens.

    La vie n'a pas besoin que l'on se mette en guerre en permanence sur des sujets qui devraient plutôt nous amuser.

    PS : Je ne juge pas utile de m'étaler sur ma vie perso.. mais je crois que la plupart de ses messages sont plutôt écrits par des femmes qui ne savent pas ce que c'est que de mettre en place un courage pour exister avec douceur mais détermination. Une femme a cette force inouie mais inexploitée. Elle s'exprime, je crois, avec la maturité. Pourquoi attendre autant d'années?

  128. Oui un homme affublé d'une canne a besoin d'aide.. mais pas seulement oui.. toute personne qui montre des signaux de faiblesse, notre rôle est de nous arrêter est de nous assurer comment l'aider..
    Cela s'appelle de la bienveillance. Elle est intergénérationnelle, elle est intergenre.
    L'expression de la bienveillance est la démonstration la plus touchante du courage.
    Nous sommes tous liés les uns aux autres, quoi que l'on en dise.

  129. "Cela veut dire également, des tas d’autres choses, écouter, prendre part, mais en tant qu’homme trancher, après avoir consulter son épouse, car un jour il sera père de famille et aura la charge de conduire sa famille au bonheur."

    Bien, bien, bien... C'est le guide quoi... Alleluia ! Ha et puis il consulte son épouse. Trop aimable. Ca me rappelle le schéma familial de "Big love" sur les mormons polygames.

    Ha la fameuse douceur féminine... Il ne vous est jamais venu à l'esprit que comme il y a des hommes avec du caractère et des hommes doux, il y a des femmes avec du caractère et pas spécialement douces, et d'autres qui le sont nettement plus ? Que ce n'est pas une affaire de sexe mais de tempérament ?

    "J’entends des femmes dire oui.. le chèque.. les 4 courses qu’il fait.. and what ?? Je connais des femmes qui adoreraient avoir ça à la maison. Un peu de bon sens"

    Vous savez chère Victoire, j'adorerais avoir un homme à la maison... qui fait le ménage avec moi, fait les courses, gèrent les mômes, et les accompagnent à leurs satanées activités périscolaires. Son chèque ? Non merci j'en ai pas besoin, sinon à hauteur d'un bon 50/50.

    Entre nous, Victoire, je pense que vous prenez les hommes vraiment pour des cons.

    Avec mes revendications, j'ai nettement l'impression de les respecter beaucoup plus que vous.

    En tout cas, concernant mon fils, la distribution des tâches ménagères est à stricte égalité entre sa soeur et lui. Et il s'en porte comme un charme. Il ne file pas un coup de main, il fait. Et je ne le remercie pas, c'est normal à son âge (8 ans). Comme il ne me remercie pas de lui faire à manger tous les jours que Dieu fait.

    Vous arrêtez de regarder la ptite maison dans la prairie ;)

  130. Chère CattNatt,

    La messe est dite..

    Mon intention n'est pas de changer la terre entière. Il y a des choses qui marchent bien pour moi. Vous estimez qu'elles ne valent rien? Libre à vous. La lanterne n'éclaire que le chemin de celui qui le parcourt.

    Je trouve vraiment dommage d'offrir un tel spectacle de division au regard des lecteurs de cet échange. La quintessance de l'agressivité. Mais si c'est votre moteur, je vous le laisse. Chacun ses tuteurs après tout.

    Je ne regarde pas la télé, by the way..

  131. "mais en tant qu’homme trancher, après avoir consulter son épouse"
    question idiote. pourquoi c'est lui qui tranche ?

    "mais je t’assure qu’un homme fatigué à qui l’on laisse croire qu’il peut l’être plus qu’une femme qui s’est tapée la même journée"
    ah oui c'est pratique ton monde. en gros pour préserver la virilité des mecs, tu nies qu'ils puissent être crevés.

    "Mon petit bonhomme qui tient à porter mes paquets et qui laissent ses soeurs passer avant lui avant d’entrer dans un lieu, je trouve ça bien."
    mais tu m'expliques pourquoi tu ne peux pas porter tes paquets seule ? ou partagés entre chacun ?

  132. Bonne nouvelle.. chères amazones.. ne changez pas ! Il y aura plus de choix pour les femmes qui ont compris à quoi carburent les hommes.

  133. Chere Victoire
    Oui la messe est dite :)

    Ce qui marche pour vous n'est pas forcément le droit. C'est ça en subtance l'histoire; Le sénat a préconisé la suppression de Mademoiselle dans les papiers administratifs parce que cela constitue en toute objectivité une inégalité vis à vis de la loi.

    C'est ça que vous ne comprenez pas. On pourra toujours appeller vos filles mademoiselles dans la rue, pas d'inquiétude ;)

    Après vous avez le droit de me trouver agressive, aucun souci :) C'est vrai qu'avec votre douceur et mon tempérament, on part de tellement loin, que vous ne pouvez que l'interpréter comme agressif.

  134. "Bonne nouvelle.. chères amazones.. ne changez pas ! Il y aura plus de choix pour les femmes qui ont compris à quoi carburent les hommes."

    C'est énorme. Bon, vous allez dire qu'on vous saute dessus, toutes autant que nous sommes, c'est pas faux d'ailleurs, mais là, pour ma part, je suis exaspérée depuis quelques jours. Navrée que ça soit sur vous que ça tombe.

    Dites moi chère Victoire, quand vous voulez une nouvelle paire de pompes, vous le sucez quand votre mari ?

    Avant ou après ?

    Valerie, t'as le droit de supprimer mon commentaire, je sais que là, il est violent, mais faut pas déconner, faut vraiment arrêter de prendre les mecs pour des cons à ce point là !!

    Victoire, c'est de la manipulation que vous pratiquez. Ca s'appelle comme ça en fait.

  135. que de projections merveilleuses érigées en vérités universelles et genrées, c'est un délice.

    j'ai toujours dit que j'aurais du faire psycho. ça se confirme.

    reprenons.
    ou pas.
    bon allez prenons juste les mecs les filles et les valises, tiens.

    que je sois un homme ou une femme je peux être soit une marmule de 90 kilos soit une petite chose frêle de 45. je peux être en bonne santé ou invalide. de ces seuls points et de la conjecture en face de moi (présence ou pas de plus apte, plus en forme, mieux placé par rapport à l'objet pour s'en saisir, que sais-je encore) dépend la suite des évènements.

    si c'est moi la plus costaud et en forme et que le mec à côté est en fauteuil roulant et ne peut atteindre sa valise perchée en hauteur, y'a des chances pour que je la lui porte.

    si c'est moi la plus frêle, la moins bien placée, si je suis déjà encombrée de je ne sais quoi, paquets, enfants en bas âge à porter, et que la nana en face est super forte et a les mains libres, alors c'est elle qui interviendra.

    poser la galanterie comme base de comportement masculin exclut d'office le handicap.
    les handicapés seront ravis de se voir encore une fois traités comme des sous-hommes au motif qu'ils ne peuvent pas, non plus, tenir une porte. merci pour eux.

    rien dans les comportements d'empathie et d'entraide ne dépend de ce qu'on a dans le fond de la culotte.

    par ailleurs même si ce mec qui me file un coup de main a tout l'air d'en être un rien ne me permet d'en avoir la certitude, c'est peut être un transgenre.

    je suis peut-être moi aussi une transgenre, dis voir, tu portes ma valise mais t'en sais rien, je suis peut être un mec à la base.

    vouloir lier empathie et entraide au sexe implique nécessairement, si on veut être sûr de son coup, de vérifier le contenu du slip du voisin avant d'agir. histoire d'être certain.

    faut sortir un peu le dimanche...ça aide à voir le monde tel qu'il est, et les humains dans leur diversité, qui n'est pas du tout limitée au genre, bin nan.

  136. catnatt ; Victoire pose en effet un monde où les femmes manipulent les hommes, jouent de leur féminité et où jamais un homme ne peut être fatigué. donc ton commentaire n'a en effet rien de déplacé.
    elle présente les hommes comme des connards juste prêts à se laisser mener par le bout du nez tant qu'on flatte leur virilité.
    j'ai étrangement tendance à prendre les hommes pour mes égaux.

  137. "elle présente les hommes comme des connards juste prêts à se laisser mener par le bout du nez tant qu’on flatte leur virilité."

    T'es sûre que c'est le mot nez, qui convient là?

    je reviens. Plus tard. (mais merci pour le rire du début de semaine)
    Là tout de suite, faut que j'aille enseigner l'art de la manipulation des zhoms à ma fille.

  138. "Il y aura plus de choix pour les femmes qui ont compris à quoi carburent les hommes."

    honnêtement je veux bien vous laisser tous ceux qui "carburent" à quelque chose dont je ne veux pas savoir précisément ce que c'est parce que visiblement on s'éloigne d'Aragon, de l'amour, de l'absolu... et on est déjà à mille lieues du respect.

    et si vous y carburez vous-même, ma chère, grand bien vous fasse.

    simplement ayez un peu d'imagination tout de même au lieu de projeter votre vérité sur tout le monde. Il y a d'autres modes relationnels. Ils doivent pouvoir exister aussi librement que vous. faites-vous appeler mademoiselle (ou ma salope, hein, your choice) en privé, mais permettez qu'on cesse de l'imposer à toutes.

  139. Dernier post ..

    @Valérie : Parce qu'il ne peut y avoir deux capitaines dans un navire. Consultation de toutes les options.. on se met d'accord et c'est le mec qui tranche. Maintenant tu peux affirmer que cela n'existe pas.. et ben bon courage ma fille..

    @Valérie : Un mec crevé préfère savoir qu'il est perçu comme fort, c'est tout, particulièrement en société.. c'est dans son ADN

    @CattNatt : Vous dépassez les bornes, je ne répondrais pas.. reprenez le dessus de vos émotions d'abord

    @Pupuce : On peut se planquer derrière les handicapés pour le coup des valises, vous auriez pu choisir des culs de jatte.. Il n'empêche que j'appelle se défausser pour ne pas se remettre en cause derrière notre REELLE agressivité. Et les mecs, croyez le ou pas, on leur fout la trouille. J'arrête là, on connait toutes l'impact dans la vie intime.

    @Pupuce : Si les hommes sont gentlemen, les femmes ne sont exclues d'avoir des comportements courtois et bienveillants.

    Du bon sens les filles, du bon sens.

    ps : Un peu de douceur dans un monde de brutes s'il vous plait

  140. Victoire ; ah je n'avais pas compris que tu es docteure en biologie. Peux tu m'expliquer sur quel brin d'adn exact l'homme porte t il l'idée "je veux paraître comme fort alors que je suis crevé".

  141. ahahaha... Je suis séchée

    Qu'avez vous pris ce matin pour le petit déjeuner ?

    Le monde est dur, c'est ça ?? Vous avez envie de poser vos valises ? Allez allongez vous, on va parler..

    Blague à part.. je réitère.. C'est MON avis.. et il est respectable en ce sens que je ne cherche pas à évangéliser la fratrie que vous constituez. Je prends des choses de ce que vous dites, vous prenez des choses de ce que je dis.. cela s'appelle un échange constructif.

    Les insultes, et les "revois ta copie" pas très efficace comme méthodo..

  142. un peu de douceur.
    et bin.
    seriez pas la fille cachée de lapalisse?

    nan mais lol, quoi.

    "un seul capitaine,
    qui doit être perçu comme fort même fatigué parce que c'est dans son adn,
    les handicapés et pourquoi pas les culs de jatte, les femmes font peur aux hommes..."

    bah en fait:

    un seul capitaine nan spa obligé, t'as entendu parler d'un truc qui s'appelle démocratie récemment ou pas?

    l'adn du mâle marqué du sceau de l'infamie de la faiblesse...nan je crois pas que la science ait démontré ça, nan.

    Pourquoi pas cul dejatte? parce que justement si tu veux cul de jatte c'est un peu pas doux, oserai-je dire péjoratif, comme appellation.
    mais vas-y donne moi des leçons de douceur et de tolérance je sens que je vais aimer.

    Et en fait je suis pas sûre qu'on fasse peur aux hommes plus qu'à autre chose nan. Enfin je sais pas. Pétaramesh je te fous les jetons? Nan je demande, hein. Attends tu sais pas je vais sonder mon twitter et je te redis.

    C'est moi ou tenter d'en appeler à l'intelligence là c'est pisser dans un violon?

    Je le ressens comme ça en tout cas.

    J'ai une envie de gâteau au chocolat, je reviens rechargée. A toutou.^^

  143. @Valerie
    J'attends la démonstration scientifique et rationnelle de Victoire par rapport à l'adn de la fatigue masquée rapport au fait que je dois reprendre-le-contrôle-de-mes-émotions.

    C'est vrai quoi, un peu de science ne nuit pas

  144. catnatt. c'est son avis on te dit. fondé sur une longue expérience de vie avec des capitaines.
    que nous on n'a pas forcément.
    (vu qu'on est célibataire et/ou lesbienne).

  145. on peut pas discuter avec les ignorants. c'est comme ça. c'est pas un problème de respect, c'est une question de bases de dialogue.
    je suis pas équipée pour débattre de la théorie des cordes, bah victoire elle est pas équipée pour causer féminisme.
    sauf qu'elle a pas l'humilité nécessaire pour l'admettre. là où je vais aller au collège de france me choper un cours sur la théorie des cordes pour pas mourir idiote, victoire, elle, elle va juste secouer ses petits poings rageurs en criant fort.
    parce que moi j'ai rien à perdre dans ma vie à comprendre la théorie des cordes.
    mais Victoire, elle, si elle se mettait à comprendre le féminisme, ce serait un tsunami dans son référentiel émotionnel.

    j'ai fini de sonder mon twitter, Victoire.
    ce n'est pas la femme qui fait peur à l'homme.
    c'est le féminisme qui te fait peur à toi.

  146. Un couple c'est tout sauf une démocratie.. ben oui.. on est pas pareil.. On fait avec les forces de l'un, les intelligences de l'autre.. Et ces avantages ne sont pas toujours dans le même camp. D'où l'avantage d'être en couple..

    Ce serait pas mal, je crois que d'avoir des hommes dans ces échanges. Pas mal qu'ils nous donnent leur avis par le truchement de la question ouverte.

    Pas mal aussi qu'on accuse-réception de leurs réponses, et que l'on sache ensuite mettre en place une relation basée sur l'intelligence des situations. Relation gagnant-gagnant.

    Il me semble que les femmes, en règle générale, sont bien équipées en QE. A moins que les stats ne nous aient trompées. Possible ?!?

    C'est vrai que du coup, cela nous éloigne fort du mademoiselle :-) .. mais je crois que tout est lié

  147. Ravie d'avoir échangé avec vous mesdemoiselles, voire, mesdames pour celles qui bondiraient que j'utilisasse un terme aussi péremptoire

  148. « Le sénat a préconisé la suppression de Mademoiselle dans les papiers administratifs parce que cela constitue en toute objectivité une inégalité vis à vis de la loi ».

    Pas tout à fait.
    Ce qui constitue une inégalité est qu’on force une personne à utiliser la civilité Mademoiselle, ce n’est pas que le choix figure sur un formulaire.

    Cette histoire de case Mademoiselle n’est pas du sexisme, c’est juste de l’ignorance !

    De l’ignorance des personnes qui ne savent pas qu’elles peuvent exiger qu’on les appelle Madame, et de l’ignorance de ceux qui récoltent l’information (secrétaires ou informaticien(ne)s ) et qui sont persuadé(e)s que Madame=mariée, sinon Mademoiselle (les femmes divorcées la plupart du temps d’ailleurs gardent la civilité Madame sans problème).

    Le problème est la mauvaise utilisation qui est faite de cette case, qui parfois est utilisée pour déterminer le statut marital d’une personne alors qu’elle ne devrait servir qu’à identifier la façon dont la personne veut être appelée au téléphone ou sur un courrier.

    Il s’agit d’un faux problème, il faut rendre à cette case l’importance qu’elle a et pas plus.
    Informer les personnes que si elles souhaitent se faire appeler Madame, elles peuvent l’exiger, c’est une chose, mais priver les autres de pouvoir utiliser la civilité Mademoiselle en est une autre. En plus lorsqu’on évoque le prétexte du sexisme et qu’on leur dit qu’elles ne se rendent pas compte que ce mot est méprisant à tort.

    Quand une chose dérange ou est mal utilisée, c'est de l'extrémisme de vouloir la supprimer au lieu d'éduquer les gens à son utilisation.

    Je suis donc contre l’abolition de la case Mademoiselle, et comme je suis contre les extrémismes et que pour moi cela n’a rien d’un combat féministe, j’ai ma conscience pour moi de rester féministe malgré mon désaccord sur le sujet.

  149. (Oupss c'était "de plus" pas "en plus")

  150. Ah ah lol, finalement vous me faites mourir de rire ! Merci Pupuce pour ta gouaille, merci Valérie pour ce billet (re) et merci Victoire pour cette caricature de moralisme XIXème pour jeune fille à marier :D

  151. chère Mireille
    nous ne sommes pas des quiches et nous savons déjà depuis fort longtemps quels sont nos droits.
    (mais merci, hein, la condescendance ça fait toujours plaisir)
    il se trouve juste que l'administration, elle, a du mal à appliquer ces droits qui sont les nôtres, et nous impose encore bien trop souvent des mademoiselle qu'on ne veut pas et des noms du mari ou pire prénom dont on ne veut pas davantage, ce qui finit souvent par être pénible et si nous pouvons lutter pour remettre les choses en place nous n'avons cependant pas que ça à faire de notre temps de vie.
    de fait, le sénat, dans ce qui est parfois sa grande sagesse, a donc demandé que soit prise la décision de former une bonne fois l'administration à la loi de ce pays, et connaissant la difficulté et considérant le surcoût financier de faire passer tous les fonctionnaires étatiques en formation spéciale "on n'appelle pas mademoiselle n'importe qui et on n'impose pas le nom du conjoint bordel", il a jugé plus pratique et moins coûteux de modifier les formulaires de sorte que le doute ne soit plus permis et que les femmes retrouvent une vie administrative aussi simple que celle des hommes.
    mais encore une fois pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, hein...
    libre à vous de prendre le parti des shadoks.

  152. @Pupuce : Si tu le dis, c'est que cela doit être vrai. Si cela rassure ton cadre de références, ne changes rien. Tu sais tout et je ne sais rien. Cela ne heurte pas mon ego.

    En revanche, je suis ravie que tu ne souhaites pas mourir idiote. La connaissance libère. Voilà un sujet digne d'un vrai débat qui libère tout le monde, les femmes ET les hommes.
    Non, je ne secoue pas mes petits poings rageurs.. Cela s'appelle faire une projection ça. Je ne secoue rien.. im just enjoying life the best i can, avec les données qui nous sont proposées. Voilà où je crois que je peux positionner mon courage et ma volonté de vie.

    J'ai raison ? Good.. J'ai tort ? Tjs possible d'analyser et de rectifier le tir.

    Moi j'aime bien le mademoiselle c'est tout !
    Rires.. même si cela m'enquiquinerait d'être ainsi appelée après mon divorce.

    Cela me rappelle mes vacances dans le sud où l'on s'amusait sur la route à identifier les départements grâce aux plaques des voitures. Il y a un loi qui a tout changé.. Uniformité et anonymat pour tout le monde. Et bien on a réussi grâce à notre spécificité française à ne pas totalement le supplanter. C'est bien nous ça.. C'est bien aussi.

  153. libre à toi de vouloir te faire appeler mademoiselle Victoire... mais prendre position politiquement sur le seul fait de ton vécu personnel ne fait pas montre d'une volonté de connaissance ni de prise en compte d'autrui. Or les choses politiques vois-tu sont faites pour prendre en compte le bien commun. pas uniquement le tien.
    je t'invite donc encore une fois à te renseigner plus avant au sujet des autres humains qui peuplent cette planète.

  154. @ Têtue..

    Je ris à mon tour.. Je remarque que les posts ne passent par aucune filtre.. Aussitôt pensé, aussitôt publié..

    Allez si cela te rassure aussi.. saches que je file dans ma salle de bains enfiler ma robe à sceaux de 3 mètres de diamètre, et de 30 mètres minimum de soie. Pour le cas où l'on ne remarque pas que je suis une femme.

    Faut ce qui faut dans la vie..

    Ps : je suis persuadée que des tas de femmes qui ont observé les mêmes choses que moi doivent la fermer devant vous. C'est raide de "partager" avec vous. C'est votre avis, cela ne peut être que le seul référentiel possible, c'est non négociable.. punaise ! Vous savez comment cela s'appelle en termes consacrés ? Communiquer ≠ Parler. Aucune adhésion les cocottes.. Aucune, j'en ai bien peur. On a tout simplement envie de jeter le bébé avec l'eau du bain, alors qu'il y a de bonnes choses dans ce que vous publiez. Dommage !

  155. Chère Victoire, j'ai lu ton appel au secours, aux hommes, implorant leur intervention sur un sujet de feminisme. Il est vrai que ces vilaines égalitaristes-acharnées n'ont rien fait d'autre que t'embeter, toi (j'ai fait l'effort de lire tes messages, ca a été pénible, pourtant j'interviens, je sens que tu as besoin, petite chose fragile et délicate, de soutien viril)
    (manque de bol, j'me sens vraiment pas d'envie de soutenir ces inepties. j'ai voulu pourtant, pi boom, ennui profond, badaboum, j'vais pas quand meme te dire que ta vision des rapports entre sexe me donne envie de vomir,
    donc, bon reste aussi soumise que tu le souhaites , et surtout, ne te reveille pas car si tu le faisais, tu aurais surement grave mal aux dents
    (oui, bon hein, ca vole pas haut, mais je reste a niveau aussi)

  156. Vous savez comment je vous ai trouvé au fait ? C'est un de mes amis, un homme charmant, une bombe nucléaire qui ne joue pas des mécaniques, gentleman au possible, qui m'a envoyé le lien du blog.. Et ben pu..ain.. Je comprends mieux pourquoi vous lui avez foutu la trouille à mon pote.

    Il m'a dit.. "cela décourage toute tentative de faire un geste vers la gent féminine.. elles risquent de te déchirer la gueule :-) "

    ET moi bien sûr, j'ai répondu "mais non.. tu généralises"..

    hahahahaha..j'en ris maintenant !

  157. le problème Victoire avec des femmes qui ont ce mode de pensée, c'est que finalement cela cautionne un tas de trucs auxquels vous ne pensez pas.

    Par exemple, le truc avec le père de famille qui guide sa femme qu'il daigne consulter. (Consulter ne veut pas dire "tenir compte de son avis" hein..) C'est exactement pour ça qu'il a fallu attendre 1965 pour que les femmes aient leur propre compte en banque et le droit de gérer leur patrimoine. C'est dingue non ?

    Et il a fallu attendre 1985 pour que les femmes aient le droit de gérer à égalité le patrimoine avec leurs époux. Avec des raisonnements comme le votre, on aurait pu se contenter d'un "oh mais si je manipule bien mon ptit mari chéri, je devrais réussir à garder deux trois trucs".

    C'est ça qui ne va pas. C'est pas tellement votre trip sur l'usage de mademoiselle; C'est le fond de votre discours qui est toxique. Il manque de respect non seulement vis à vis des femmes qui se prétendent autre chose qu'une petite chose fragile et vis à vis des hommes qu'il infantilise au maximum.

    @Mireille

    Au temps pour moi, je ne connaissais pas les détails de l'histoire. Pour autant, je rejoins l'avis de la pupuce ;)

  158. Cher toto,

    Merci.. je comprends que si tu veux ne pas pas avoir de problèmes avec ces furies.. faut garder a low profile..

    Dans le cas, où tu as envie de relations épurées de toutes ces bagarres, je te promets que je connais des filles qui ont leur personnalité, mais qui n'ont pas besoin de se "battre" pour exister. C'est tout !

    Cela t'endors.. pas un problème.. Plusieurs dimensions peuvent coexister. that's for sure ! Après tout, qui se ressemble, s'assemble !

  159. et bien entendu, comme faisant partie de ton référentiel personnel, ce charmant garçon représente de facto tous les hommes. et son opinion est représentative également. le cas personnel terrasse l'étude sociologique, la science et les mathématiques.
    on avance bien, là.
    (pour les soins du nombril c'est pas la politique le lieu adéquat, hein, c'est le divan du psy)
    (profession qui ne craint décidément pas le chômage)

  160. victoire. yes tu as right. et i'm très ok with you.
    xoxo.

  161. Victoire...

    Vous vous enfoncez d'heure en heure

    "« cela décourage toute tentative de faire un geste vers la gent féminine.. elles risquent de te déchirer la gueule "

    Synonyme de faire un geste : faire une bonne action.

    Faire une bonne action suppose tout de même un vague fond de charité, voyez ? Genre Nadine de Rotschild dans ses bonnes oeuvres quoi. On fait un geste vis à vis des pauvres par exemple ou Sarkozy fait un geste vis à vis des salariés du bassin lorrain ou des agriculteurs.

    Vous direz à votre pote de ma part que je ne suis pas une bonne action pour avoir bonne conscience de temps en temps comme on largue 10 euros chaque année aux restos du coeur ou au Secours Catholique.

    Non, je suis un être humain doté d'un cerveau et de ptits bras qui portent des courses toute seule :p

  162. @ CattNatt : Il ne guide pas sa femme.. il la consulte. Dans consulter, il y a conseil et dans conseil, il y a recos, avec risques et avantages . Dans la vraie vie, il s'appuie 9x sur 10 sur ce qu'elle lui conseille. Mais au final, c'est bien qu'il prenne la décision.

    La vie de couple est un parcours du combattant pour une femme.. la bonne nouvelle c'est qu'une femme est très équipée pour ça. Qualité d'écoute, de reformulation. Et ne dis-t'on pas "ce que femme veut, dieu le veut ?".. Si une femme cherche en permanence à imposer ses vues, même si elle a raison.. et que c'est le seul mode de communication.. je ne donne pas cher du couple à long terme.

    C'est ma vision.. d'autres femmes peuvent vivre autre chose, je le conçois.

  163. totally ok même.
    yeah.
    texas spirit forever.
    xD

  164. hors de couple, point de salut!
    il faut sauver le couple!
    il faut endurer le parcours du combattant du couple!
    gloire

  165. Cher tous,
    Je vous prie d'excuser mon incursion dans votre monde. Je ne cherche à mettre le bazar dans votre cadre de références. S'il vous rend heureuses (ou heureux).. je vous souhaite à tous bonheur, prospérité, et réussite à tous vos projets. Shana Tova à qui cela parle :-)
    Victoire

  166. On attend toujours la démonstration de l'adn-que-le-môsieur-est-fatigué-mais-qu'il-le-montre-pas-rapport-à-sa-virilité

    J'aime beaucoup ton Texas spirit Pupuce :) )

  167. Heu... Là faut qu'on m'explique un truc ! En quoi le fait d'avoir un système basé sur la complémentarité et la mutualisation des compétences ne pourrait pas être démocratique ?!

    L'équité dans un couple c'est quand même la base de l'équilibre et d'un rapport sain ! Et il n'y a aucune raison que l'un soit plus décisionnaire que l'autre, sinon il y a des mots pour le qualifier : névrose et soumission. Après il y en a qui fonctionnent comme ça et ça leur va bien.
    Moi je leur laisse !

    Qu'on ne soit pas pareil n'est pas à mon sens un critère opposé à une égalité de traitement base d'un rapport gagnant-gagnant. Et le déterminisme génétique faut pas non plus en faire une pièce montée !

    Puisque tu veux l'avis d'un homme, je vais te laisser le mien. C'est un texte écrit à l'usage de mes congénères qui se veut informatif et non moralisateur.

    ..........................................................

    "Du féminisme appliqué au masculin"

    Ou comment passer du statut de "mâle-traitre" à celui d'humain responsable !

    Je dois parfois faire face à des interrogations, incompréhensions hébétées, quand il ne s'agit pas carrément d'attaques frontales quand à mes choix "militants".
    Se revendiquer du féminisme pour un homme, ça fait souvent tâche. Au regards de certaines réactions, j'ai parfois la sensation qu'on me considère comme une sorte de crocodile qui avouerai une passion honteuse pour la maroquinerie de luxe…
    Je suis forcement une sorte de demi-mec sans doute homo refoulé avec des tas de problèmes dans les boyaux de la tête.
    Bref, ça coince, ça percute, ça fait parler et c'est très bien.

    Je ne me suis pas non plus découvert une passion subite pour cette forme de militantisme. Mon passé familial et personnel est jalonné de femmes qui ne s'en s'ont jamais laisser conter.
    Au commencement de ma mémoire il y a une grand-mère lucide et combative, qui lassée de se prendre des baffes, a embarqué enfants et bagages vers des cieux plus calmes. Rajoutons-y une mère qui a toujours su m'expliquer avec brio comment faire la différence entre un homme et un abruti.
    Il n'en fallait pas plus pour me permettre la chance de m'offrir une alternative. Et je ne parle pas ici de considérations revanchardes et haineuses visant à exterminer toute forme de masculinité. Juste un modèle de pensée où chacun aurait naturellement sa place de manière juste et équitable.
    C'est ce qui m'a sans doute mis dans des dispositions plus facilitantes que la moyenne pour croiser des femmes peu enclines à porter les menottes avec résignation.

    Bref, il y des formes d'éducation qui créent une sorte d'imperméabilité naturelle aux modes de pensée archaïques.

    Si on se base sur les écrits d'un pseudo penseur des genres, le talentueux Vincent Dussol, anthropo-urologue qui manie les clichés sans bouger les oreilles, l'homme est une espèce en voie de disparition.
    Pas étonnant que certains voient alors ceux qui embrassent le féminisme comme une espèce de mutants confinés entre des problèmes identitaires et une soumission volontaire au matriarcat. Enfin ceux et celles dont le quotient émotionnel dépasse rarement celui de l'endive.
    Car la connerie n'ayant pas de genre, certaines des pires atteintes aux droits des femmes ne sont pas portées que par des hommes, loin s'en faut.

    Reconnaître l'importance du combat féministe pour un homme, c'est je le crois un immense bras d'honneur aux conventions éducatives, sociales, religieuses et politiques. A ce monceau d'imbécilités déterministes qui nous confinent dans des rôles étriqués.
    C'est aussi une question de lucidité et d'acceptation. Que tout est biaisé depuis le départ, que les règles ont toujours été écrites en ce sens.
    Et que si on a deux sous de bon sens et de conscience, il est vital d'y opposer un refus net et définitif.

    Je ne me caractérise pas en premier lieu en tant qu'homme. Le genre sexuel n'est rien de plus qu'un déterminisme biologique. C'est une part de l'identité et non l'identité.
    Mes choix conscients ne sont pas affectés par cette identité sexuelle, parce qu'avant d'être caractérisé comme individu mâle, je suis avant tout un être humain. Et c'est un choix de condition qui devrait prévaloir dans tout cadre décisionnel, car il transcende toute considération d'appartenance sexuelle, ethnique, religieuse ou politique.
    Ramener l'humain à son statut fondamental, c'est lui ôter toute possibilité de caractériser de manière destructrice et arbitraire.
    Les hommes et les femmes ne sont donc à ce titre que des humains avec certains particularismes propres, qui n'arrivent qu'en second plan de leur identité première.
    Raisonner en terme d'humanité, c'est refuser consciemment d'utiliser des critères indignes qui ne servent qu'à l'écrasement de l'autre.

    Il est bien évident que faire ce choix pour un homme qui vit dans une société conçue à sa mesure, peut paraître masochiste. C'est renoncer sciemment à de faux privilèges en prenant conscience que le prix que paie la société est beaucoup trop lourd pour ne pas chercher à y mettre un terme.
    Je vois beaucoup de gens qui chaque jour s'engagent pleinement pour défendre des causes toutes aussi honorables les unes que les autres.
    C'est louable et parfois je trouve cela un peu vain.
    Car tant que notre société n'aura pas réellement fait l'expérience du partage et de l'équité, il ne sera pas possible d'avancer sur les problématiques qui en sont la manifestation directe. Comme souvent, on s'attaque à la manifestation d'un problème sans remonter à son origine.

    Les revendications féministes vont pour moi bien au delà de la condition féminine, c'est une revendication de condition humaine au sens large. Et c'est bien ce qui emmerde les tenants de la morale, les excités des vérités religieuses et autres pithécanthropes traditionalistes. Plus d'égalité, c'est autant de contrôle, de pouvoir et de moyens de pression en moins pour toute une caste d'hydrocéphales.

    Les hommes ont tout à gagner à s'investir dans ce refus systématique de la bêtise en reconnaissant la valeur fondamentale du féminisme vis à vis de sa finalité. Plus ils intègreront l'aspect factice et stérile du déterminisme, plus notre société gagnera en intelligence relationnelle et en équité.
    Tout comme cela ne ferait pas non plus beaucoup de mal à certaines de cesser de légitimer des langues de bois qui ne voient en elles que des cautions bon marché.
    Aussi un jour la différence entre les hommes et les femmes ne sera rien de plus qu'un symbole évident de complémentarité constructive.

  168. Victoire, merci beaucoup d'essayer de me caser. Franchement, j'en suis fort aise. Je souhaite finalement une bonne femme qui serait vraiment a mes pieds et qui s'occuperait de tout a ma place (c'est vrai qu'en fait c'est sacrement plus commode), aurais tu une comme ca a me proposer ?
    Franchement, au début je t'ai pris pour quelqu'un a coté de la plaque, mais a bien y reflechir, mais si completement d'accord avec toi, moi je jouerais des muscles et elle me dorlotera, torchera les mioches qu'elle me fera, cuisinera, le tout en souriant pour ne pas m'offusquer. Et moi, je me vautrerais dans le canapé et porterais les valises quand besoin.

  169. (j'allais finir une ode au saint couple et à son capitaine et pis j'ai bêtement tapé sur entrée dans l'élan de ma joie)
    (ballot)
    gloire à toi saint couple, c'est avec joie dévotion QI de moule et quotient émotionnel déplafonné que je sacrifie sur ton autel!
    puisses-tu donner un sens à ma vie qui sans toi ne serait qu'une demie!

  170. Ah ah ah, la « gent féminine » maintenant ! Il sort d'où, ton « gentlemen » charitable ?

    Moi je préfère ceusses qui roulent des mécaniques pour faire le beau, qui n'ont pas l'hypocrisie d'être galants, mais le bon sens de prendre moitié de congé parental, après avoir partagé tendresses et caresses... Chacune son truc ;)

  171. en plus sérieux, un homme qui parle aux hommes et explique en quoi en effet il est plus question d'humanisme que de féminisme sur le fond:
    http://www.ted.com/talks/tony_porter_a_call_to_men.html

  172. Ah et dernier truc, je n'ai pas le marqueur "antifatigue déterministe" dans mon ADN. Quand je suis fatigué, je le dis et je suis capable d'envoyer chier la terre entière pour aller me rouler sous ma couette !

    Rien à voir avec l'ADN, pour certains cela s'appelle juste un ego mal géré.

  173. Ce que je trouve consternant voyez-vous Victoire, c'est que vous réduisez les relations de couple à des manipulations, et à des rapports de force.

    La femme, éminence grise, le Guaino du couple, qui tire en silence et en douceur les fils de sa marionnette de mari.

    La femme, puissante, mais faussement effacée derrière la comédie d'un pouvoir qu'elle laisserait, bonne âme généreuse et si douce, à son valeureux guerrier.

    Je schématise, mais vous en n'êtes pas loin.

    (pardon, hein, j'aurais bien glissé deux trois mots d'anglais, mais je préfère me concentrer sur l'utilisation du participe passé, chacune ses priorités).

    Il ne vous vient pas à l'esprit, qu'un homme puisse apprécier, oui, ça arrive, une femme qui pense par elle-même, prend ses décisions toute seule, élève ses enfants sans différences sexuées, petit garçon ne bricole pas avec papa, tandis que fifille ne s'initie pas aux joies du repassage.

    Qu'un homme puisse voir en sa partenaire, une partenaire justement, ni une inférieure ni une supérieure, juste une partenaire, à son égal.

    Ces couples existent, et je parle d'expérience. Des couples, où l'égalité consiste à partager tâches, décisions, en toute tranquillité, toute sérénité, et sans rapport de force, ou de pouvoir, même déguisé.

    Ca existe, même que c'est très bien.
    Cela s'appelle des relations d'adultes.

    Pas de celles basées sur des mensonges, ou des contes de fées à la Walt Disney.

  174. Pupuce, mon commentaire ne se voulait pas condescendant mais si vous prenez comme tel, je peux vous répondre qu’il n’est pas plus condescendant que la façon dont vous vous adressez Valérie et vous aux personnes qui ne soutiennent pas cette initiative.

    Le sénat n’a pas pris cette décision dans sa grande sagesse mais pour qu’une poignée de personnes, celles qui font le plus de bruit, lui foutent là paix, il n’a pas pondu ça tout seul, on lui a soufflé. Vous verrez que si demain une horde de femme s’insurge contre la privation de liberté que représente cette suppression, il aurait vite fait de retourner sa veste… Et d’ailleurs ça fait des années que ce sujet traine et que rien n’est fait, c’est bien que ce n’est pas si problématique. En plus ce n’est pas une question de budget, une circulaire adressée à tous les organismes suffirait pour faire appliquer cette loi, pas besoin de formation particulière.

    Depuis que je parle de ce sujet pour avoir l'avis des autres, que ce soit dans mon travail, ma famille, mes amis je n’ai encore rencontré personne (dans la vraie vie, pas sur des blogs ou des forums) qui soit pour la suppression de cette case ou qui rencontré un problème quelconque suite à mariage, divorce, remariage, … Il y a bien sûr des exemples de personnes qui sont ennuyées administrativement à cause de ça, je l’ai bien vu en parcourant le net, mais ce sont des cas isolés. Entre nous, la grande majorité des gens n’a absolument aucun problème. Et il y en aura de moins en moins suite à la médiatisation de cette campagne puisque maintenant que l'administration en entend parler ils vont surement passer des consignes.

    C’est une contre campagne qui risque de n'avoir que peu de résultats, alors qu’une campagne d’information mieux menée aurait pu être efficace pour gommer les discrimination et focer l’état à former ou passer une note dans ses services. Mais voilà c’est le concept bourrin qui consiste à dénigrer le mot Mademoiselle et les personnes qui y sont attachées qui a été choisi.

    Et il ne fera que conforter les dirigeant dans le fait que finalement c’est pas si pressé ou si grave puisque vu que personne ne veut de cette suppression (regardez les sondages et les échanges sur le net à ce sujet, ils ne regarderons pas plus loin eux).

  175. ah mais clairement les feministes-egalitaristes sont penibles
    (je ne sais pas ce qu'il m'a pris de les soutenir (je manque de couilles, j'ai du avoir peur)
    (ouf victoire était la pour me rappeller a ma raison du plus fort))).
    Bande de femmes, comprennez que les hommes, les vrais, on a besoin d'etre reconnu et servi.
    (ben si d'abord hein, c'est génétique, pi après sinon notre égo et tout pas content et c'est qu'on ralerait peut-etre, mieux vaut éviter cela et nous reconnaitre notre superiorité musculaire et nous y confiner)
    (et pour l'intelligence alors ca Zéro (comme le lion de cleopatre,
    je vais etre le roi de mon couple))
    (j'ai de super réf hein les meufs, vous etes épatées hein))

  176. Visant ce n'est pas grave. même sous ta couette chéri tu restes le plus beau le plus grand et le plus fort à mes yeux.
    (je vous laisse je crois j'ai une vague réminiscence de mon pôpa, là)
    (laule)

  177. @ pupuce : c'est le même parcours du combattant au boulot !!
    ce ne sont pas les plus vindicatifs qui arrivent au sommet. Ce sont les leaders qui ont compris comment orchestrer les forces de l'entreprise avec le potentiel individuel. Ce sont ceux qui comprennent les méchanismes du management de la relation.
    Nous les femmes, avons une vraie carte à jouer, notamment avec le plafond de verre dont sont victimes la plupart d'entre nous.
    Je sais de quoi je parle.
    Mais bon, je pisse dans un violon, pas grave.. ce n'est pas un combat pour moi.. J'ai autre chose à penser.
    En revanche, j'ai passé un bon moment à "parler" avec vous au lieu de "communiquer".. J'ai ris de ne pas "avoir été prise au sérieux" et d'avoir même été invitée à aller s..cer mon homme".
    Les femmes de ce forum sont devenues des hommes incapables de creuser les nombreuses perches dont mes managers se seraient délectés.. Intéressant.. inquiétant mais still intéressant.
    Très consensuel finalement ce blog.

  178. Pupuce > FAUX !

    La plus forte, c'est ma couette !
    En plus elle est grande et belle !

  179. je le savais.
    toutes des putes sauf ta couette, hein. j'aurais du me douter.

  180. Normal, ma mauvaise foi est incalculable !

  181. @Victoire

    vivivi. bah ça dépend de ta sphère professionnelle ça aussi m'enfin encore une fois ton cas personnel devient généralité applicable à tous.
    je ne doute pas que tu sois super adaptée à ton taf et à ton mec. sérieux, en plus, je le pense.
    juste moi niveau amour j'ai pas un modèle comme ça et niveau boulot non plus. je bosse sur de la relation d'aide, si tu veux là si on joue à manipuler on tue des gens, juste ça (france télécom en tue aussi, tu me diras, mais bon on a la conscience qu'on peut).

    @Mireille avec 2/3 de divorces en province et 50% en région parisienne je suis pas certaine que le sénat ait juste entendu une "minorité qui gueule fort". je dis ça je dis rien.

  182. Pupuce > je suis allé voir ton lien, merci de l'avoir signalé, c'est excellent !

  183. de rien. ^^

  184. @pupuce : "je dis ça je dis rien"

    Vu que j'ai parlé des personnes divorcées que je connais (et effectivement une bonne partie de mes connaissances le sont), je pense que oui c'est exactement comme si vous n'aviez rien dit.

  185. bien entendu.
    il est vrai que le monde s'arrête à ce que l'on connaît personnellement.
    suis-je bête.

  186. Je voulais dire par rapport à votre réponse, que je n'avais pas exclu les personnes divorcée et que je connaissais l'avis de beaucoup de ces personnes.

    Bon j'imagine déjà la réponse que vous allez faire donc je vous informe que non je ne vis pas recluse, oui j'ai de nombreuses connaissances, oui je sors et pas que le dimanche (parce que je vois déjà arriver le "nianiania moi je connais encore plus de monde", niveau bac à sable +8).

    Mais prenez ma phrase dans le sens qui vous arrange, ça me semble la règle ici.
    (De toute façon que faire d'autre quand on n'a rien à répondre).

  187. On ne voit bien que ce que l'on connait.. Quid des choses que l'on ne connait pas ?

  188. @ Dom : oui vous shématisez.. et oui, vous en êtes très loin. je ne reconnais pas mes propos dans votre reformulation

  189. Bonjour :
    Pour ceux ou celles qui ne sont pas sûres du bien-fondé de la campagne "mademoiselle...", je dirais que personnellement je ne suis pas mariée, cela ne me dérange pas trop, bien, que souvent je réponds "à mon âge on n'est plus mademoiselle" en plaisantant. MAIS, cette campagne va bien plus loin, pour moi, ce "mademoiselle" est un symbole du sexisme effrayant de l'administration. Je vais vous montrer un exemple (j'espère que mon amie ne m'en voudra pas trop d'en parler de façon anonyme)Voici la petite histoire : Mon amie est Espagnole, et mariée à un Argentin. Ils habitent en France. Rien d'extraordinaire. Sauf que Madame travaille et Monsieur cherche un emploi et il étudie. Donc celle qui amène les sous c'est Madame. Pas de soucis de ce point de vue (et moins encore pour le couple). La déclaration des Impôts arrive, et elle arrive au nom de Monsieur. Nous les Espagnoles ne perdons pas notre nom en nous mariant, et comme ils se sont mariés en Espagne, Mme a toujours son nom. Elle appelle les impôts pour expliquer sa situation en demandant d'établir une déclaration a son nom (de Mme) Là, la croix et la bannière. Après quelques coups de fil et un dernière "voyage" sur place, mon amie repart avec une déclaration a son nom. Tout parait correct, sauf qu'à la fin il y a un remboursement et l’administration renvoie un chèque évidemment AU NOM DU MARI qui ne paie pas d'impôts. Édifiant, n'est-ce pas???

  190. Ca n'a rien d'édifiant, quand on est mariés, on ne fait qu'une déclaration, commune, qu'on travaille ou pas, qu'on ait le même nom ou pas.
    Si son mari travaillait aussi ils auraient tiré à pile ou face pour savoir à quel nom mettre la déclaration ?

    Quand on se marie on sait très bien qu'il y aura une déclaration commune, et le plus simple administrativement et par habitude c'est de prendre le mari.

    Bon que dire ... Militez donc pour que tous les ans, tous les couples mariés reçoivent un document demandant qui veut son nom sur la déclaration. Mais pensez qu'il faudra demander aussi un formulaire pour savoir à qui adresser le premier formulaire, puis un autre pour savoir où envoyer le premier formulaire, ... Ca simplifira sûrement les démarches administratives tout ça.

    Au final je vois pas bien le rapport avec Mademoiselle ... Votre amie n'aura plus ces problèmes en supprimant cette case ???

  191. Salut "Ana/Annie",
    Vous ne voyez pas le rapport... Cela me rappelle quelque chose. Oui le rapport est que l'administration est sexiste. Et non, il ne faut pas l’établir systématiquement au nom du mari, si elle la veut A SON NOM, elle a le droit. RIEN a voir avec la fiscalité ni le code civil. Je vous signale qu'il y a plein des couples mariés sous le régime de la séparation des biens. Et gèrent leur argent séparément!!! Ou cela aussi vous pose des problèmes??? Et pour terminer, étant tous les deux de nationalité espagnole (lui, il l'a demandé suite au mariage), chez nous on peut choisir une déclaration commune ou séparé, même mariés... Cela n'existe peut-être pas en France, mais si personne ne la demande pas, cela n'existera jamais, et c'est bien dommage, car il y a des cas où un pour un couple marié et sans enfants pourrait être plus avantageux. Et même sans cela, le principe est d'avoir le choix...

  192. (Pourquoi Ana ? )

    Moi je vis en France, je n'ai pas d'avis sur ce qui se passe en Espagne. Là on parle de la France, et oui peut importe que ce soit à un nom ou l'autre, par défaut il faut bien une règle, et le fait est qu'il n'y a qu'une déclaration et qu'il faut bien choisir. De plus le système est fait pour avantager les couples mariés, donc je ne vois aucun interête à faire deux déclarations.
    Bref les gens ne sont pas obligés de vivre sous le régime de la communauté en effet. Votre amie reverse-t-elle à son époux les impôts économisés du fait de faire une déclaration commune ?
    Je veux bien signer une pétition qui demande que dans un couple la déclaration soit toujours établie au nom de la femme, mais quand même je me demande si les hommes ne risquent pas de trouver ça sexiste ...Vous proposez quoi ?

    Vous dites très bien que "le principe est d'avoir le choix" et vous voulez enlever le choix de se faire appeler Mademoiselle à celles qui le veulent.
    Rien à ajouter, le choix c'est quand ça vous arrange.

  193. Bon, je crois qu'il est temps d'aborder le vrai sujet qui dérange.

    malgré votre douleur messieurs, oui celle qui vous terrasse et vous broie, cette douleur transmise de génération en génération, cette souffrance muette car personne n'ose jamais en parler, oui messieurs, il est largement temps de faire votre coming out.

    J'aimerais savoir comment vous avez survécu à la disparition de mon damoiseau. Ce choix qui vous a été enlevé, qui vous est depuis trop longtemps refusé, vous manque-t-il ?

    Désirez vous un dédommagement pour ce traumatisme absolu qu'est le fait de vous faire appeler monsieur dès votre plus jeune âge ? Ce sentiment d'être vieux avant d'être jeune ?

    Je crois que le monde doit savoir que partout en France, des hommes souffrent de ne plus pouvoir utiliser mon damoiseau.

    Il faut que le monde sache !

    Damoiseau ! Damoiseau outragé ! Damoiseau brisé ! Damoiseau martyrisé ! mais Damoiseau libéré !

    Ha non, du tout, j'déconne, Damoiseau restera enfermé.

  194. @Mireille vous me sous-estimez et ça me va droit au coeur.
    ^^
    je vais clarifier ma pensée. je ne disais pas "oh tiens je connais plus de monde que toi", non, merci, j'ai pas 16 ans et un compte facebook, ahem. Non je parlais de considérer la statistique, hein. vous savez ce grand nombre qui représente autrui, tous ces autruis que ni vous ni moi ne connaissons et qui sont 2/3 à divorcer au bout de trois ans en province et 1/2 à paris et qui sont donc une majorité, et pas une minorité hurlante comme vous l'aviez dit, majorité pour laquelle le sénat proposait d'arranger un tantinet la vie administrative, hors de vos considérations comme des miennes.

    mais vous pouvez rejoindre Annie qui ne souhaite pas davantage prendre en compte les autres..."Moi je vis en France, je n’ai pas d’avis sur ce qui se passe en Espagne.".

    La seule différence ce sont vos frontières. une s'arrête à ce qu'elle connaît, l'autre à la frontière de son pays, mais le schéma de réflexion est le même, moi, ce que je connais, ce en quoi je me reconnais... c'est sur que ça limite considérablement le champ de la pensée.

    si les gens des pays arabes avaient pensé comme vous ils n'auraient jamais fait les mouvements sociaux de ce printemps. il a fallu pour ça qu'ils regardent plus loin qu'eux, pour savoir ce qui se faisait ailleurs, qu'ils remettent en question leurs habitudes, ce qu'ils tenaient pour acquis, et les confrontent aux autres possibles, déjà devenus réalités ailleurs.

    (l'étape suivante c'est l'imagination, oser imaginer quelque chose qui non seulement ne fait pas partie de l'acquis mais même pas de l'existant. m'enfin là c'est beaucoup demander, on sait)

  195. Ana//Annie... Pourquoi vous passez votre temps à nier systématiquement toute revendication plus ou moins féministe??? Cela doit être épuisant. Vivez votre vie si merveilleuse. Il y a plein de choses intéressantes à faire. D'ailleurs c'est un truc que je ne comprends pas, tout ce gens qui viennent ici contredire, nous vantant leur vie épanouie, leur job merveilleux et les maris /compagnons extraordinaires. C'est très contradictoire avec le fait de passer son temps sur Internet sans une bonne raison. Venir provoquer dans des blogs,/forums/sites féministes, qui ne vous intéressent pas, vraiment pour moi c'est plutôt de l'ennui. Je peux vous donner l'adresse de plein de sites de gentilles nanas qui font des cookies, (il paraît que c'est très à la mode) (et avec tous mes respects pour ces filles qui sont des vraies artistes)
    Et sur ça, bonne soirée

    Don't feed the troll

  196. Ouah, la description de comment Victoire eleve son fils m'a donne un gros coup de cafard. Que tu le formates pour en faire un bon pere de famille a ton gout et un bon mari pour ta future brue, euh, soit, mais jamais ca ne t'es venu a l'esprit qu'il pourrait tout aussi bien choisir de ne pas etre pere? Ou ne pas pouvoir? Ou preferer epouser un homme? Ou se decouvrir plus a l'aise hors du genre qui lui est actuellement assigné? Pauvre garcon, ce n'est pas lui rendre service que de l'enfermer dans un carcan rigide et genré, aussi pavé de bonnes intentions soit-il.

  197. Ouhala... je découvre ce blog via Sexactu, quelle baffe mais quel brio, quelle pertinence, quelle clarté... hop favoris, abonnement RSS et tout et tout. Je viens de me taper 4 articles et tout les coms...
    Je suis un mec
    Victoire : on peut comprendre l'aggressivité de certain(e)s. vous êtes clairement partie du problème, ce sont des gens comme vous qui entretiennent les hommes dans leur pouvoir. De l'extérieur, vous semblez une femme soumise et manipulée, contente de l'être. La seule bonne nouvelle c'est que dans 30 ou 50 ans les gens comme vous auront disparu. Je le dis sans agressivité, c'est juste que vous êtes non pas complice du système mais actrice, même si vous pensez que votre pseudo douceur vous en mets à l'écart. Ce que vous racontez sur votre façon d'éduquer vos enfants, de voir votre mari est proprement hallucinant. Peut être qu'avant de venir sur ce blog il vous faut vous tenir à jour sur les sciences humaines.

  198. @ Aelle

    J'avais déjà oublié votre site hyper agressif quand mon blackberry m'a montré les bribes de votre message chère Aelle, alors que j'étais vraiment occupée à autre chose..

    Mais de quelle race de conne, pardon de femme, êtes-vous ? Faut me le dire..

    Celles qui n'ont pas encore d'enfant ?
    Celles qui n'ont pas la terreur au ventre quand les enfants sont malades, quand ils ne vont pas bien, quand ils pleurent la disparition de leur père ?
    Celles qui tirent des scuds bien planquées derrière leur écran ?
    Celles qui "conceptualisent" la vie et qui rayent les bagnoles mal garées ? (Qu'est ce qu'elles foutent là d'abord.. tant pis pour leur gueule)
    Celles qui sont tellement ternes qu'elles n'intéressent personne, qu'elles ont envie de vivre leur 1/4h de célébrité sur "petit écran" ?
    Celles qui se disent bien pensantes.. et qui comme les deux vieux du muppet-shows ont des avis "bienveillants" sur tout et tous ?

    Cela vous arrive de penser avant de shooter que vos mots sont lues par une femme? Une femme qui a des enfants, une histoire, probablement des emmerdes et qui fait chier personne avec ?

    Une femme qui a partagé, confiante dans votre site à la con où tout le monde déchire tout le monde.. ouhla.. mais avec des mots bien consacrés. Des mots de femmes bien cultivées!!

    Alors chère Aelle, mon fils vous emmerde, Je vous emmerde.. et je vous jure qu'il est tellement chouette qu'adulte il ne lui prendra jamais l'idée de s'associer à une femme à la dent aussi dure.

    Pour la connasse qui s'est bien foutu de moi avec les rares mots d'anglais que je laisse échapper, je voudrais dire que je suis américaine ! J'adore votre pays voyez-vous. Et fais bcp d'efforts pour m'adapter.

    Merci pour votre bienveillance à toutes.

    @ Xenomorf.. rien à faire de votre avis, maquez vous avec qui vous voulez

  199. "Mais de quelle race de conne,..."
    "Pour la connasse qui s’est bien foutu de moi..."

    Des mots de femme bien cultivée. :-)

  200. lol @ "[les femmes] qui n'ont pas *encore* d'enfants." Femme, tu seras Mere, que tu le veuilles ou non!

    Merci Victoire pour cette jolie floppée d'injures, je n'en demandais pas tant.
    Ce que je suis, si tu veux une petite case, c'est une étrangère qui vis dans une société où encore plus qu'en Occident les jeunes sont élevés comme tu décris ton education - chacun dans son role et pas de place pour les clous qui dépassent. Et ce que je constate chez les adultes, c'est outre le taux de suicide malheureusement tres élevé, c'est une société où les homosexuels et non conformes de tous genres ne peuvent vivre que chachés, marginalisés, où la majorite des couples sont malheureux, où monsieur a epousé une femme comme Maman voulait mais prefere se tuer au travail et frequenter les bordels avec ses collegues que de passer du temps avec elle, où le harcelement et les aggressions sexuelles sont considerés comme des méthodes de drague standard... et tout ca m'attriste.

    Si je me suis trompée sur tes principes d'éducation, ne prends pas ton commentaire pour toi. Mais quand tu rajoutes qu'en plus de savoir quel genre d'homme ton fils deviendra, tu sais déja quel genre de femme il épousera, je suis plutot confortée dans mon avis. (c'est marrant, j'avais pensé a ajouter dans ma liste: Et si ton fils tombait amoureux d'une féministe?) (Mon partenaire aussi est super chouette.)

    Enfin si tu préferes lire dans ta langue maternelle (non pas que ton niveau de Francais le requiere) je peux conseiller cette collection d'articles: http://shakespearessister.blogspot.com/2010/01/feminism-101.html (pour tout le monde qui peut lire l'Anglais, vraiment, c'est de la bonne came).

  201. @ aelle :

    Je te prie d'accepter mes excuses ! Je considère réellement que tu es à côté de la plaque sur la manière d'élever mon fils. Et c'est normal, c'est facile de prendre des avenues déjà bien tracées plutôt que de questionner pour découvrir d'autres chemins de traverse. Je déteste quand on peut me coller sur le dos des cadres de références qui ne sont pas les miens, ça c'est pour une chose.

    Deuxio, deux faux ne font pas un vrai.. Donc, à nouveau acceptes mes excuses. I insulted you and that's so wrong !

    Lorsque je lis ce que je lis, je me dis que je n'avais rien à faire sur ce site. Je crois avoir déclaré à plusieurs reprises que je n'avais rien à y faire. Je crois que nous pouvons tous coexister avec nos cadres à nous, sans chercher à l'imposer aux autres. A minima, j'avais envie de "communiquer".. je n'ai eu que des commentaires agressifs où l'on cherche à faire avaler certaines croyances.. c'est louable de défendre une cause, cela en est une autre que de l'imposer.

    Lorsque j'ai face à moi des gens différents, je t'assure que je ne cherche pas à lui imposer mes vues.. mais vais plutot chercher ce qui le motive, ce qui le pousse à agir, ce qui le rend heureux. Il y a toujours à prendre des autres. C'est tout

    A nouveau, pardon.. et d'avoir visité un site de femmes où je ne me suis pas sentie la bienvenue, et d'avoir dit bêtement.. "vous me faites chier sales connes", quand vous veniez me chercher dans ma sphère privée. Ce n'est pas bien. Ma réaction est la résultante d'un débordement où la logique ambiante que je percevais était "sus à l'ennemie".. or je ne suis l'ennemie de personne.. Je me suis fait tailler, insulter, invectiver.. été la source de compartimentation primaire and so on.. pardon.. et j'en passe.

    Je ferme donc gentiment votre site.. ressors à pas de ninja.. et vous laisse tranquille à diverser gentiment entre vous.

    Bonne continuation,
    Victoire

  202. ah un dernier point avec mon fils.. je crois sincèrement que taillé comme il est, et inondé de l'amour qu'il a reçu dès son plus jeune âge, il saura prendre qui il a envie.. Je crois aussi que je n'aurai rien à y redire. Je m'y prépare. Il a 10 ans seulement mais je m'y prépare.. Time sure flies !

  203. Bonjour à tous,
    Je remarque une soudaine et intense vindicativité™ de la part de cette chère Victoire quand on évoque la possibilité -même pas de manière vraiment agressive, autant que je puisse en juger- que son fiston puisse ne pas être un cliché...
    Alors, je vais peut-être vous décevoir, chère Victoire (j'aime beaucoup ce prénom soit dit en passant, réminiscence d'un film éponyme) mais votre fiston aussi chouette qu'il soit est avant tout un individu qui sera amené à faire ses propres choix notamment concernant sa (son?) futur(e) compagne (compagnon?).
    Et tout le mal que je lui souhaite c'est de vivre, contrairement à vous, une relation saine et épanouie basée sur une confiance et une réciprocité égales, comme je peux le vivre actuellement à titre personnel.
    Puisque je parle de ma vie personnel, j'en profite pour rebondir partiellement sur le sujet: pour ma part, je suis un "mec", et je confesse volontiers ne pas être un féministe acharné.
    Par exemple, le problème soulevé dans cet article me passe quelques kilomètres au dessus de la tête...
    Mais comme je le disais, j'aime à penser que ma relation de couple est basée sur une totale égalité.
    Je ne suis pas "l'homme fort", j'aime qu'elle me porte ma valise quand je reviens de je-ne-sais-ou, et que je suis fatigué par quelques heures de trajets, j'apprécie comme chacun de nous à mis la main à la pâte pour nos divers déménagements, je déteste le bricolage et elle s'en tire très bien, nous partageons la tâche de faire les courses, et aussi celle de ramener le chèque à la maison (ces temps ci, c'est son tour^^).
    Beaucoup de nos proches ont du mal à bien comprendre la façon dont nous fonctionnons, le fait que nous ne soyons pas "nous", un couple incompressible et indivisible, mais "elle" et "moi", deux individus indépendants qui ont chacun leur vie, mais qui en partagent un bout, qui font des projets ensemble, et tout simplement qui aiment ce partage.
    Depuis quelques années que ça dure, nous n'avons à déplorer aucune réelle dispute, et -croisons les doigts- ça s'annonce pour durer encore longtemps.
    Je me rends compte que ça fait un peu "3615 mylife" de raconter tout ça, mais c'était pour témoigner du fait qu'une certaine égalité c'est possible, que ça existe, et que ça se passe très bien. Si je vous emmerde avec ma vie n'hésitez pas à m'insulter, ça me dérange pas outre-mesure.
    Bises.

  204. Ah! bigre, j'ai été devancé!
    Victoire semble donc avec le recul confirmer mes propos, sur la liberté que son fils prendra pour ses propres choix. Et bien excellente chose donc.

  205. @ Arrakis'coloc

    Ravie que votre vie vous satisfasse.. Heureuse pour vous, vraiment.

    En revanche, le ... "avec le recul" ... me gêne aux entournures. Ce n'est certainement pas le recul pris avec nos échanges. Mais le libre arbitre que je dois respecter en ce qui concerne mes enfants. Ils sont jeunes et manifeste déjà une belle volonté déterminante.

  206. Moi ce qui me dérange chez OLF c'est que c'est un lobby électoral du PS. Opportuniste et hautement arrogant en plus (et accessoirement très hétéronormé, et aussi très putophobe). Ça n'enlève rien à la justesse des luttes des femmes, mais on ne devrait pas les laisser à ce genre de charognardes.

  207. Pas evident que ce qui suit soit pertinent, tant j'ai lu de belles idees
    Ma petite guerre perso contre les cases se deroulait pas mal, a ne pas remplir les "titres" sur les feuilles de soin ou autre formulaires de cartes de fidelite (oui, oui, guerre a petite echelle)
    et puis est arrive Internet
    et ses formulaires a la con avec des champs obligatoires
    je peux plus faire le choix de ne pas choisir

    alors bon j'emmerde le truc comme je peux, a changer de "titre" a chaque site, mais ca m'emmerde surtout moi, lorsque je me souviens plus ou bien lorsque le facteur est mort de rire

    sinon comme beaucoup j'ai un mari qui n'a jamais digere que je n'adopte pas son nom en jetant l'autre aux orties, mais avec le temps, ca finira par s'arranger :S

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.