mar 072011
 

Il y a quelques temps, je répondais à une interview sur le féminisme. Je vous avais d'ailleurs soumis une des questions ici.
Cela a donné cet article. Mes réponses, comme celle d'une autre interviewée - et j'imagine que toutes sont dans ce cas - ont été réduites à peau de chagrin voire parfois déformées.

Revenons donc sur quelques points.
Je ne m'insurge pas contre "une blogosphère trop masculine". Je m'insurge contre le sexisme et le machisme, défauts partagés aussi bien par les blogueurs que les blogueuses. J'avais au passage que le féminisme n'était pas réservé aux femmes et que des blogueurs masculins sont tout à fait féministes.

Sur le passage  : "si certaines femmes "parlent chiffons", c'est bien parce qu'elles s'empêchent de parler d'autre chose." J'avais souligné que j'étais contre l'emploi du mot "chiffons", j'ai ensuite dit "En revanche, oui la politique intéresse davantage les hommes que les femmes ; quand un parti politique dit qu'il ne parvient pas à appliquer les lois sur la parité car il n'y a pas assez de femmes, il y a une part de foutage de gueule et une part de réalité. Je verrai deux raisons à cet état de fait :
- beaucoup d'hommes ont tendance à décourager les femmes de parler politique
- les femmes ont peu confiance en elles et se découragent aussi toutes seules.
Il y a donc effort à faire des chaque côté."

Je ne reconnais rien du tout ; je soulignais au contraire les avantages d'internet dans un militantisme quotidien. Le recul de l'écrit, la multiplicité des rencontre que l'on peut faire (je rencontre peu, IRL, des gens de 20 ans par exemple) permet de parler à un public très vaste et de diffuser des idées très largement.

A propos de insultes, j'avais bien souligné qu'elles étaient loin d'être l'apanage d'hommes, comme l'article le laisse entendre.

Il serait donc bon, chère Valentine, de
- préciser exactement ce que vous allez faire d'une interview
- de ne pas avoir de parti pris ; non le féminisme n'est pas une affaire de femmes et non le machisme n'est pas l'apanage des hommes
- de ne pas déformer les propos des interviewées

ps ; je vous demanderais de ne pas trop commenter les citations des autres interviewées. Elles sont sans aucun doute dans le même cas que moi et ont vu leurs 100 lignes d'interview raccourcies en deux lignes contradictoires. Les critiquer sur deux lignes serait donc parfaitement injuste.

  7 réponses sur “RectificationS”

  1. [...] a rappelé « qu’un blog féministe est politique. » Valérie poursuit le débat sur son blog. Entre autres, je noterai cette affirmation, bien vue et de bon [...]

  2. Cette petite mise au point est plaisante après s'être énervé bêtement devant l'article en question.

  3. je sais, on est plusieurs à être assez furax de cet article.

  4. Merci pour le post scriptum tout à fait juste en ce qui me concerne.

    Les questions étaient clairement orientées et nos réponses n'ont visiblement pas réussi à faire changer d'avis la journaliste qui savait exactement ce qu'elle voulait écrire avant même de nous avoir interviewées. Voilà comment on se retrouve citées comme sources pour justifier un propos avec lequel on est en complet désaccord.

    Cerise sur le gâteau, je suis citée dans l'article mais aucun lien ne renvoie vers mon blog. Je trouve ça génial qu'une journaliste qui déclare que "l'enjeu des blogueuses est [...] de gagner en diffusion" ne pense pas à m'offrir un peu plus d'audience. Une vraie réussite cet article!

  5. @Fée Myrtille C'est par la biais de cet article que j'ai découvert ton blog... comme quoi il sert peut-être (un peu) à quelque chose :D

  6. @Prose: Merci d'apporter un peu de réconfort à une fée contrariée, c'est sympa :-)

  7. Je savais bien que je trouverai une réaction à cet article sur Crêpegeorgette. Parce que moi non plus je n'avais pas du tout reconnu les propos du post "Une blogosphère rose et bleue" dans l'article (très mauvais) de Rue89 . Normal que vous soyez toutes en pétard.

 Laisser un commentaire

Nom requis

Email requis

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>